La stratégie de l'épouvantail pour résoudre les problèmes

08 novembre, 2020
Lorsque nous avons besoin d'une solution temporaire mais efficace face à un problème, nous pouvons avoir recours à la stratégie de l'épouvantail. C'est une ressource intéressante qui a été utilisée dans le domaine des forces aériennes dans les années 70.

La stratégie de l’épouvantail est une méthode originale de résolution de problèmes de plus en plus utilisée dans la sphère organisationnelle. Elle consiste en un mécanisme pour générer des idées à partir d’un projet. Avec cette stratégie, tout le potentiel humain et créatif des équipes de travail et, surtout, de chaque membre du groupe est utilisé.

Il est à noter que nous ne sommes pas confrontés à un brainstorming classique. Le but est de trouver une solution temporaire à un problème tout en travaillant sur quelque chose de mieux.

Cet épouvantail sera formé par des idées très variées apportées par le groupe. Ce sont des propositions qui peuvent être jointes les unes aux autres ou éliminées à un moment donné pour reconstruire ce brouillon original.

La première fois que cette technique a été utilisée, ce fut au Département de la Défense des États-Unis en 1975. L’armée de l’air avait besoin d’un plan d’action d’urgence et cette technique a été conçue pour donner une réponse rapide et momentanée à ce défi.

Plus tard, cet épouvantail sera remplacé par “un homme de pierre” puis par “un homme de fer”. Le but était de donner plus de cohérence et de solidité à cette stratégie. Allons plus loin.

La stratégie de l'épouvantail au travail.

Stratégie de l’épouvantail : une stratégie simple et collaborative

La stratégie de l’épouvantail est devenue très populaire ces dernières années grâce au cabinet de conseil bien connu McKinsey & Company. Cette organisation mondiale est essentiellement chargée de résoudre les problèmes. Elle sert les grandes entreprises, les institutions et même les gouvernements du monde entier.

Le fait qu’ils utilisent cette stratégie pour répondre aux défis auxquels ils sont confrontés nous donne déjà un premier indice de son utilité. Elle est facile à mettre en place, elle favorise la synergie de tous les membres de l’organisation ainsi que la construction pas à pas d’une stratégie d’action sophistiquée et efficace. Approfondissons.

Qu’est-ce que la stratégie de l’épouvantail ?

La stratégie d’épouvantail est un outil de résolution de problèmes utile et efficace pour tout environnement de groupe. Le but est de construire, façonner et concevoir un plan d’action préliminaire sous forme de projet, afin de le démolir et de le redéfinir jusqu’à ce qu’une réponse plus efficace soit trouvée. On passe de l’épouvantail à l’homme d’acier.

Quels avantages ce mécanisme de dépannage nous offre-t-il ?

Comme souligné au début, il ne s’agit pas d’un brainstorming classique. Dans ce cas, on part d’un tirant d’eau, d’une base déjà conçue qui constitue l’épouvantail lui-même. Plus tard, une réunion se déroule au cours de laquelle chaque membre apporte ses idées, critiques et propositions, toujours à partir d’un brouillon.

Les avantages que ce mécanisme nous offre en moyenne sont les suivants :

  • C’est une approche de résolution de problèmes qui rassemble des équipes de travail.
  • Il permet à chaque membre de montrer ses compétences et sa créativité.
  • Il favorise le retour d’expérience en posant de meilleures hypothèses et en décomposant celles qui ne fonctionnent pas.
  • Le processus de brainstorming est amélioré, car on part d’une ébauche (épouvantail).
  • Cette proposition empêche le groupe de rester bloqué. Vous ne recherchez pas la perfection dès le départ, vous progressez par phases : épouvantail, homme de pierre, homme d’acier, etc.
L'aide de la stratégie de l'épouvantail.

Stratégie de l’épouvantail : quelles sont les étapes pour le construire ?

La stratégie de l’épouvantail nécessite de suivre des étapes très spécifiques. S’adapter à elles permettra au groupe de savoir à quoi s’attendre et comment procéder. De plus, ce que chaque membre doit savoir, c’est que le raisonnement qui sous-tend toute proposition doit être discutée et réfutée.

Toutes les perspectives seront prises en compte pour enfin construire une première stratégie faisable et logique qui sera temporaire. Plus tard, d’autres réunions auront lieu pour terminer la mise au point de ce plan d’action.

Création du projet de proposition

Chaque membre du groupe créera individuellement sa propre proposition d’épouvantail. Autrement dit, sa stratégie d’approche.

Présentation des propositions conceptuelles

La deuxième étape est la soumission de tous les projets. Chaque membre présente sa proposition d’action aux autres. Le groupe l’analyse en débat : il démolit les idées peu utiles et garde celles qui sont valables.

Discussion

Une fois que toutes les propositions intéressantes de chaque membre ont été notées, chaque idée est discutée afin de filtrer, éliminer ou accepter les idées utiles. Tous ces éléments permettent de construire l’épouvantail.

Conclusions

À ce stade, la stratégie de l’épouvantail est déjà définie de manière solide. Des pièces continuent d’être démolies et d’autres ajoutées, et peu à peu, des conclusions plus ou moins valables sont atteintes.

Décision finale

L’épouvantail est déjà construit. Une décision finale (mais temporaire) pouvant être exécutée a été prise et tous les membres sont d’accord. Cependant, comme nous l’avons souligné, l’objectif est d’affiner davantage cette stratégie pour créer un plan d’action plus solide, plus sûr et plus efficace.

Pour conclure, comme on peut le voir, c’est une dynamique de travail très intéressante qui intègre tout le capital humain pour résoudre des problèmes par phases. C’est intéressant, c’est simple, raisons pour lesquelles ce mécanisme est utilisé dans de nombreux scénarios de travail.