La sorcière et la sœur du Soleil, un conte sur le respect

21 mai 2019
Découvrez ici ce conte sur le respect !

Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter une histoire sur le respect qui peut servir aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Elle nous apprend que si nous faisons preuve de considération envers les autres et agissons de façon humble, nous pourrons construire une société plus juste et égalitaire.

Même s’il ressemble à un outil infantile, le conte est un fantastique moyen d’inculquer des valeurs à tout le monde, et pas seulement aux enfants. Il est donc particulièrement intéressant, dans ce cas, de connaître l’histoire de la sorcière et la sœur du Soleil.

La sorcière et la sœur du Soleil

Etant donné que nous ne pouvons pas raconter cette histoire sur le respect dans son intégralité, nous allons nous focaliser sur les passages les plus importants pour nous faire une idée de son contenu. Les vieilles légendes nous disent qu’un tsar et une tsarine vivaient dans un pays lointain. Ils eurent un fils muet, qu’ils appelèrent Ivan. Celui-ci, en grandissant, se lia d’amitié avec un palefrenier du palais qui lui racontait des histoires.

Alors qu’il avait 12 ans, Ivan alla voir son ami pour qu’il lui narre un autre conte. Cependant, le palefrenier lui dit que ses parents allaient avoir une fille qui dévorerait toute la famille. S’il voulait survivre, il devait demander son meilleur cheval au tsar et fuir le plus loin possible.

Ivan parla alors à son père, qui fut tout ému d’entendre la voix de son fils pour la première fois en 12 ans. Fou de joie, il accepta de donner le cheval à l’enfant et celui-ci partit sur sa monture.

un conte sur le respect

L’aventure d’Ivan

Ivan s’enfuit donc et connut beaucoup de gens lors de son voyage. Il était toujours en quête d’un endroit où dormir. Parmi ces personnages, il rencontra deux vieilles dames qui ne voulurent pas l’héberger parce qu’elles tissaient une pièce qui, une fois terminée, les tuerait. Il fit aussi la connaissance de deux hommes: Vertudub, qui mourrait lorsqu’il finirait d’arracher des chênes et Vertogez, qui se tuerait en retournant des montagnes.

Ivan était désespéré. Il finit par arriver au palais de la soeur du Soleil, où il fut accueilli avec une grande amabilité et où on le traita comme un prince. Malgré cela, l’enfant n’était pas heureux et pleurait tout le temps. Sa maison lui manquait énormément. La soeur du Soleil lui dit donc de retourner chez lui et lui offrit un peigne, une brosse et deux pommes magiques qui feraient rajeunir celui qui les mangerait.

Le chemin de retour

Ivan repartit par le même chemin et croisa à nouveau les personnes qui n’avaient pas voulu l’aider. Il vit d’abord Vertogez, qui n’avait plus qu’une montagne à retourner. Le jeune garçon lança donc la brosse par terre et de nouvelles montagnes apparurent. L’homme en fut extrêmement heureux et poursuivit son travail.

Peu de temps après, il vit Vertodub, qui n’avait plus que trois arbres à arracher avant de mourir. Ivan jeta donc le peigne par terre et de grandes forêts en émergèrent immédiatement. L’homme n’allait donc plus mourir: il aurait encore beaucoup de travail à faire.

Enfin, le jeune garçon croisa les deux vieilles femmes et leur offrit les pommes qui leur permettraient de rajeunir. Après les avoir mangées, elles redevinrent des jeunes femmes en bonne santé et, pour remercier Ivan, lui offrirent un mouchoir capable de créer un lac lorsqu’on le secouait.

Dénouement

Ivan finit par rentrer chez lui. Sa soeur le reçut avec beaucoup de tendresse et lui demanda de jouer de la harpe pendant qu’elle lui préparait à manger. Mais, en réalité, il s’agissait d’une sorcière qui s’aiguisait les dents pour pouvoir le dévorer. Alerté par une petite souris -qui joua de la harpe à la place d’Ivan pour qu’il ait le temps de s’enfuir-, le jeune garçon courut aussi vite qu’il le pouvait, mais ce n’était pas suffisant. La sorcière le rattrapait. Il secoua donc le mouchoir pour créer un lac et la retarder.

Dans sa course, Ivan passa près de Vertodub qui, conscient de la gravité de la situation, empila des troncs d’arbre pour créer une montagne qui stopperait la sorcière. Celle-ci devrait ronger les arbres pour continuer à avancer. Il se retrouva ensuite dans la zone où se trouvait Vertogez. Celui-ci décida de déplacer la plus haute montagne et de la mettre au milieu du chemin qui séparait Ivan de la sorcière.

Enfin, Ivan arriva aux portes du palais de la sœur du Soleil et il fut invité à entrer. La sorcière, qui était aussi arrivée au château, exigea de récupérer son frère. Elle proposa aussi une sorte d’accord: elle ne le mangerait que si elle pesait plus que lui sur une balance. Dans le cas contraire, le jeune garçon pourrait la tuer.

Ivan se pesa en premier. Puis, au moment où la sorcière monta sur la balance, le jeune garçon profita du balancement pour sauter jusqu’au ciel, où se trouvait l’autre palais de la sœur du Soleil. Il y vécut jusqu’à la fin de ses jours, sain et sauf, et heureux.

un conte sur le respect

Les valeurs de ce conte sur le respect

Ce conte sur le respect nous vient de l’auteur russe Aleksandr NikolayevichQu’a-t-il voulu nous dire? Il a sûrement voulu nous révéler l’importance de l’humilité, de la considération envers les autres et de la rétribution que nous recevons quand nous aidons d’autres personnes.

Finalement, en plus d’un conte sur le respect, nous retrouvons aussi une relation d’égalité entre les classes. Même si Ivan venait d’une classe noble, il n’a pas hésité à venir au secours de gens plus humbles.