La sérénité de l’esprit

25 avril 2015 dans Psychologie 73 Partagés

Il est quasiment impossible de décrire la souffrance que cause l’alliance de la douleur physique et de la douleur mentale. La sérénité est la seule solution pour supporter ce poids immense, le seul remède capable d’apaiser nos vies parfois remplies de frustration et de désespoir.

Lorsque nous sommes stressés ou agités, le corps produit automatiquement de l’adrénaline, une hormone servant à nous défendre, mais qui incite particulièrement à l’attaque.

Plus nous ressentons de l’anxiété ou de la peur, moins nous serons capables de rester dans un état (physique et mental) serein et calme. Et comme s’il s’agissait d’une formule mathématique, nous aurons donc tendance à plus nous précipiter, à nous énerver et à exploser.

La tranquillité, la sérénité et le calme permettent d’apprécier les bénéfices du repos. Et le repos permet de se recentrer sur soi-même, de réfléchir, de méditer intérieurement (analyser nos pensées, nos sentiments et nos comportements) ou de façon contemplative (apprécier le monde extérieur et tout ce qui nous entoure).

Dans tous les cas, le repos et la sérénité nous forcent à être en lien avec notre esprit, à méditer pour apprendre à mieux nous connaître, à contrôler nos peurs, notre culpabilité et nos soucis… toutes ces souffrances que nous créons inconsciemment tout au long de notre vie.

De manière indéniable, méditer et réfléchir permettent de s’imprégner de la sérénité nécessaire pour apprécier la vie; de considérer nos relations de façon lucide et de libérer notre esprit des pensées négatives et nocives.

Petit à petit, notre comportement et notre volonté chasseront tous les éléments futiles, et une fois que nous sommes capables d’associer “le pouvoir de la sérénité” à la capacité de supporter notre solitude sans souffrance, ni préjudice; alors une grande partie du travail sera effectuée.

Celui qui est capable de vivre avec sa solitude ne dépend pas des autres et n’a pas besoin de perdre son estime de soi pour que l’on reconnaisse la valeur de sa personnalité. Il aura tout simplement appris à respecter et à se respecter soi-même.

Faisons une pause et méditons chaque jour quelques minutes pour atteindre le calme, la quiétude et la paix, pour que notre vie et celles des personnes qui nous entourent partagent cette sérénité et que nous vivions en harmonie.

“Le monde est un miroir qui renvoie à chacun ses propres traits”
Thackerry, William

A découvrir aussi