La psychologie d’un bon leader

· 3 juillet 2018

N’importe quel groupe de travail doit être dirigé par un bon leader s’il veut prospérer, atteindre des objectifs et travailler dans une atmosphère agréable. Cette personne doit être caractérisée par une série de qualités assez exigeantes qui lui permettent de se distinguer au sein du groupe. Le leader doit être capable de faire preuve d’empathie vis-à-vis de ses employés, de bien organiser les tâches et le temps de travail et d’orienter ses collègues.  

L’importance de la psychologie d’un bon leader se concentre sur de bons attributs intellectuels et de communication. Il est aussi essentiel de prêter attention à une série de traits personnels qui doivent être présents ou, dans le cas contraire, être appris.

Voici les principales caractéristiques que nous devons retrouver chez un bon leader, ainsi que la personnalité qui doit le définir. Approfondissons ce point.

« Vous ne tirerez jamais le meilleur parti de vos employés en allumant un feu sous leurs pieds ; vous devez l’allumer en eux ».

-Bob Nelson-

1. Habiletés communicatives

Dans un premier temps, un leader doit savoir opérer dans deux directions:

  • Il doit être capable d’exprimer ses idées de façon claire et faire en sorte que cette information soit reçue correctement par les personnes à sa charge.
  • Il doit savoir écouter et prendre en considération les opinions et possibles plaintes de ses collègues et subordonnés. En faisant cela, il connaîtra mieux son environnement de travail et pourra essayer de l’améliorer, dans la mesure du possible.
femme étant un bon leader

2. Intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est la capacité à gérer les émotions et les sentiments (les nôtres ou ceux des autres). Par ailleurs, elle inclut la capacité à discerner ces sentiments et à utiliser ces informations pour l’adapter à des actions précises et adéquates.

Un bon leader doit savoir gérer ses émotions et celles de ses collègues pour mieux comprendre les répercussions de ses décisions. Le psychologue états-unien Daniel Goleman a signalé cinq éléments principaux de l’intelligence émotionnelle dans le leadership:

  • Auto-conscience
  • Auto-régulation
  • Motivation
  • Empathie
  • Habiletés sociales

Plus le leader parviendra à gérer chacun de ces domaines, plus son intelligence émotionnelle sera élevée.

3. Capacité à déterminer clairement les buts et objectifs

L’une des principales difficultés que peut rencontrer un groupe de travail est de ne pas trouver de définition claire de ses objectifs. Ceci peut supposer d’importants problèmes pour les membres du groupe et déboucher sur des situations de stress et de fatigue émotionnelle.

Le leader doit être capable de fixer clairement les objectifs du groupe de travail et de s’assurer que tous les membres de l’équipe en sont conscients. De cette façon, il pourra éviter un travail infructueux.

4. Capacité de planification

En plus des habiletés que nous venons de citer, un bon leader doit être capable de planifier de façon adéquate le projet de son équipe de travail. Ce n’est que de cette façon que le groupe pourra atteindre des objectif s: les membres auront une ligne de travail mieux définie et pourront mieux gérer leur temps de travail, surtout s’il faut respecter une date de remise du projet.

5. Assistance

Un bon leader doit aider tous ses employés à se développer, à progresser et à résoudre leurs problèmes professionnels de manière adéquate. Le leader doit être vu comme une figure de soutien et non pas comme une figure autoritaire.

bon leader avec son équipe

6. Innovation

Une capacité très intéressante du leader est de pouvoir innover sur le plan des méthodes de travail. Trouver de nouvelles façons de résoudre des problèmes et développer les tâches du projet est un trait fondamental dans une société qui avance très vite.

Pour cela, il est recommandé de connaître les techniques les plus conservatrices et traditionnelles, tout en sachant les exploiter de façon novatrice ou en cherchant des solutions alternatives.

7. Responsabilité

L’une des principales qualités d’un leader doit être celle de la responsabilité. En tant que personne qui dirige une équipe, le leader doit reconnaître les erreurs dont il est responsable et assumer sa part de responsabilité. Cette capacité permettra aux employés de voir leur chef comme une personne adéquate pour le poste et pourra être bénéfique pour tout le groupe.

8. Information

Un bon leader doit être correctement informé vis-à-vis des projets qui sont en cours. Il doit donc chercher à connaître des projets similaires pour avoir une vision plus ample et objective de la situation. Par ailleurs, cela lui permet de voir comment évolue le projet au quotidien. Il est donc important qu’il communique avec les membres de l’équipe, qu’il connaisse leur travail et qu’il sache si certains problèmes existent.

Voici donc quelques-unes des qualités qui doivent caractériser un bon leader pour qu’il soit considéré comme une personne « capable » et adéquate pour le poste. Un bon leader ne fait pas qu’organiser, gérer et planifier : il entretient aussi des liens avec son équipe et fait preuve d’empathie envers ses membres.