Fatigue chronique : symptômes, causes et traitements

· 21 janvier 2018

Les diagnostics de fatigue chronique augmentent tous les jours. L’encéphalomyélite myalgique ou syndrome de fatigue chronique est l’une de ces maladies avec plus d’interrogations que de réponses, une condition systémique et affaiblissante qui ruine nos ressources personnelles et touche notre santé. Son influence est si puissante qu’elle peut en arriver à consumer toute notre motivation et à nous isoler de tout ou presque, même des personnes que nous aimons le plus.

Ceux qui souffrent du syndrome de fatigue chronique disent que le nom choisi pour désigner cette réalité -si complexe- ne pouvait pas être plus simpliste et moins véridique. C’est plus qu’une simple fatigue : c’est une fatigue qui vous terrasse et vous immobilise. Par ailleurs, cette condition va bien au-delà du simple épuisement car le système immunitaire s’affaiblit, on fait face à des pertes de mémoire, à une hypotension, à une irritabilité…

Nous nous sommes tous sentis, à un moment de notre vie, fatigués et épuisés. Cependant, les personnes qui souffrent du syndrome de fatigue chronique vivent une réalité plus complexe et dévastatrice, une maladie chronique dont l’origine est encore inconnue.

Un autre aspect que signalent les patients qui en souffrent est qu’ils se sentent oubliés par la communauté médicale et, plus généralement, par la communauté scientifique. Cette vulnérabilité parce qu’on « ne se sent pas bien », parce qu’on ne bénéficie pas de traitements adéquats ou parce qu’on n’a pas la force d’effectuer les activités quotidiennes avec énergie et optimisme consument encore plus la personne dans tous les domaines, surtout dans le psychologique.

Aujourd’hui, nous ne savons pas non plus clairement ce qui cause la fatigue chronique. C’est pour cela que beaucoup la considèrent déjà comme un « stigmate », celui qui nous rend moins productifs au travail, qui nous oblige à prendre des arrêts maladie régulièrement ou à ne pas profiter avec autant d’enthousiasme de nos relations personnelles ou de notre temps de loisir…

fatigue chronique

La fatigue chronique, qu’est-ce que c’est exactement ?

Il y a fatigue et fatigue. Par exemple, nous savons tous ce que c’est de s’écrouler sur le canapé en rentrant du travail ou en revenant du sport. Un bain et quelques heures de sommeil suffisent pour nous remettre d’aplomb, pour être à nouveau en pleine forme. Or, il y a des personnes qui se lèvent en étant déjà épuisées, des personnes qui ne voient pas leur fatigue disparaître et qui voient d’autres symptômes s’ajouter à la fatigue déjà importante.

Les voici :

  • Manque d’énergie.
  • Sensation que le corps et les extrémités sont extrêmement lourds.
  • La personne commence à s’enrhumer ou à attraper des infections plus souvent que d’habitude: son système immunitaire s’est affaibli.
  • Manque de motivation.
  • Problèmes de concentration et petits oublis mémoriels. 
  • Apathie et mauvaise humeur.
  • Absence de désir sexuel.
  • Problèmes pour avoir un sommeil profond et réparateur.
  • Douleur musculaire, maux de gorge fréquents, douleur articulaire, céphalées
  • Quand une tâche est réalisée, l’effort pour y parvenir nous semble extrême.
  • Elle apparaît plus fréquemment chez les femmes entre 40 et 50 ans.

Pourquoi suis-je atteint de fatigue chronique ?

C’est la première chose que se demande un patient à qui l’on annonce qu’il souffre du syndrome de fatigue chronique. Pourquoi moi? Ai-je fait quelque chose de spécial pour avoir à souffrir de cette maladie chronique? En premier lieu, il est nécessaire de savoir qu’aujourd’hui, on ne connaît pas exactement les causes qui provoquent ce trouble, également connu sous le nom d’encéphalomyélite myalgique.

  • Les chercheurs réfléchissent à une origine virale, qui attaquerait d’abord notre système immunitaire et l’affaiblirait. Malgré tout, des infections virales comme celles causées par le virus d’Epstein-Barr, l’herpèsvirus humain type 6 ou bien d’autres n’ont pas montré la moindre relation avec ce type de condition.
  • Actuellement, on sait et on a pu démontrer qu’il y a des personnes génétiquement prédisposées à développer le syndrome de fatigue chronique. 
  • Par ailleurs, on parle souvent d’une chose: elle peut être liée au stress ou même à certains types de dépression. Cependant, la chose la plus curieuse est que quand les personnes reçoivent un traitement et réussissent à gérer leurs états de stress ou même à surmonter leur dépression, la fatigue chronique continue à être bien présente.

En outre, même si l’on ne sait pas très bien ce qui cause cette maladie, il est commun que cette fatigue disparaisse momentanément ou complètement lors de certaines périodes, sans que l’on sache pourquoi. Cependant, au bout de quelques semaines ou mois, elle réapparaît.

femme avec maux de tête

Y a-t-il un traitement pour la fatigue chronique ?

Une chose est soulignée par les patients et par les experts sur ce thème: très souvent, des erreurs de diagnostic sont commises. Parfois, la fatigue chronique est le symptôme d’une autre maladie psychologique, comme le trouble bipolaire. D’autres fois, certains médicaments ont comme effet secondaire cet état physique et mental affaiblissant.

De nombreux facteurs doivent être pris en compte pour réaliser un diagnostic adéquat, comme le fait de souffrir depuis plus de 6 mois consécutifs de cet état d’épuisement extrême, accompagné d’insomnies, de douleurs musculaires et d’apathie.

  • Une fois que le patient reçoit le diagnostic et que d’autres troubles ou problèmes sont écartés, il est recommandé d’améliorer son régime alimentaire plutôt que de suivre une stratégie pharmacologique.
  • Réduire l’ingestion d’aliments qui provoquent une inflammation et augmenter les doses de magnésium et d’acides gras oméga 3 et 6 peut être une très bonne stratégie.
  • Par ailleurs, étant donné que nous sommes face à une condition médicale chronique, l’objectif sera d’améliorer, dans la mesure du possible, la qualité de vie du patient.
  • Des compléments thérapeutiques comme le mindfulness ou des thérapies cognitives et comportementales vous aideront à mieux affronter le quotidien.

Enfin, pouvoir compter sur un bon groupe de soutien avec qui parler et essayer d’autres stratégies comme le yoga, la danse, la natation ou même l’acupuncture peuvent nous permettre de récupérer notre motivation et une partie de cette énergie que cette condition a l’habitude de faire disparaître complètement.