La personnalité INFP (le guérisseur) selon Carl Jung

· 11 février 2019
Selon les théories de Carl Jung, la personnalité INFP décrit ces hommes et ces femmes idéalistes mais sensibles. Ils se caractérisent comme des guérisseurs parce qu'ils sont soucieux de promouvoir leur bien-être et leur plénitude ainsi que ceux des autres.

La personnalité INFP définit les personnes introverties, intuitives, sentimentales et perspicaces. Selon Carl Jung, ce sont des profils avec un haut degré de sensibilité. De créativité et d’indépendance. Ainsi qu’un haut niveau d’idéalisme. Ils sont proches. Compatissants. Et définis comme des guérisseurs parce qu’ils se soucient de leur propre croissance personnelle. Et favorisent ainsi la croissance des autres.

Quand nous lisons le livre de Carl Jung, intitulé Types psychologiques, et ses théories sur la personnalité, nous devons prendre conscience qu’il s’agit d’une très grande avancée pour sa discipline. A une époque où la psychologie vivait son adolescence, le célèbre psychiatre suisse a voulu jeter les bases d’un modèle de personnalité basé à la fois sur une approche singulière et révolutionnaire.

Il a introduit les concepts d’introversion et d’extraversion. Cependant, il a établi ces dimensions comme le résultat d’un continuum, où d’autres phénomènes subjectifs et perceptuels peuvent s’entremêler. Partant de là, nous comprenons que personne n’est correctement « introverti » ou « extraverti », mais que nous sommes tous dans un spectre où nous sommes définis par bien plus de dynamiques, d’entités et de traits.

Ainsi, sa théorie de la personnalité, définie en huit typologies, donnera lieu des décennies plus tard à l’indicateur Myers-Briggs (1944), où jusqu’à 16 sous-types seront déterminés. Ainsi, et malgré le fait que ces modèles ne sont pas aussi populaires que d’autres modèles basés sur des instruments plus répandus, comme le 16 PF de Raymond Cattell, il convient de noter que pour le domaine de la croissance personnelle, il continue à présenter un grand intérêt.

Des études comme celle menée par David J. Pittenger (Marshall University), en Virginie, par exemple, montrent que c’est un outil très approprié pour encourager la réflexion sur soi. Connaître chacune de ses typologies n’est jamais superflu, c’est pourquoi, dans cet article, nous allons faire un voyage intéressant à travers elles.

« L’homme mérite qu’il se soucie de lui-même car il porte dans son âme les germes de son avenir. »

-Carl Jung-

la personnalité INFP selon Carl Jung

Quelles sont les caractéristiques qui définissent la personnalité d’INFP ?

La personnalité INFP, selon le modèle de Myers-Briggs, est le résultat de l’interaction de quatre dimensions de base :

  • La façon dont la personne utilise et canalise son énergie, son attention, ses pensées et son interaction ⇒ introvertie
  • La façon dont elle traite sa réalité, dans laquelle il tire des conclusions et apprécie les petits détails ⇒ intuitive.
  • Aussi, la façon dont la personnalité INFP prend ses décisions est à travers ⇒ les sentiments.
  • Lorsqu’il s’agit d’organiser et de répondre à son environnement, elle le fait spontanément et en s’appuyant toujours sur une dimension fondamentale ⇒  la perception.

Ce type de profil correspond donc à l’acronyme INFP (Introverted-iNtuitive-Feeling-Perceptive). Ainsi, les créatrices de cet outil de mesure, Katharine Briggs et Isabel Meyer, l’ont défini comme la typologie de la guérison. Elles ne voulaient pas dire qu’il s’agissait d’un type de personnalité à orientation médicale. En réalité, ce sont des personnes idéalistes, très impliquées dans la génération du bonheur, qui favorisent leur propre croissance personnelle et celle des autres.

Voyons donc les caractéristiques qui les définissent.

Ce sont des idéalistes qui voient le bien dans le monde

Les idéalistes de l’esprit et du cœur n’abondent pas excessivement. Les auteurs de cette échelle ont donc indiqué que cette sixième typologie du modèle de Myers-Briggs ne définit que 4% de la population.

  • Ce sont des gens qui vivent selon leurs idéaux, qui font confiance à la bonté naturelle du monde.
  • Cependant, cet idéalisme est loin d’être passif. Ce profil se caractérise également par un engagement ferme mais silencieux. En d’autres termes, ces personnalités ne cessent pas d’être des personnes introverties. Peu de gens connaissent la profondeur de leurs idéaux et de leurs engagements personnels.
  • Elles n’hésitent pas à tracer leur chemin personnel sur la base de ces principes, même si beaucoup ne les comprennent ou ne les connaissent pas vraiment.

Des personnalités éthiques et compatissantes

Leur sens de l’éthique est très élevé. Elles sont très claires sur ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, et elles n’hésitent pas à toujours être fidèles à leurs convictions. Cela étant dit, ce ne sont pas des gens « bannières ». Ils font preuve de respect, de compassion et d’attention envers les autres par des actes simples mais toujours profonds. Ils génèrent le bien à partir grâce à une discrétion calme et absolue.

personnalité INFP et compassion

Des personnes indépendantes

On pourrait dire que la personnalité d’INFP dessine habituellement un projet de vie à partir de son propre cœur. Ce sont des gens sensibles, mais sûrs d’eux. Ce sont des hommes et des femmes introvertis et réservés, mais jamais hésitants lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Ils le font par intuition, ils font confiance à leur voix intérieure et ils le font aussi parce qu’ils sont idéalistes, parce qu’ils croient que le monde, dans sa plus pure essence, est noble et bon.

Des artistes, sensibles et insouciants

La personnalité INFP est généralement orientée vers l’art, l’écriture, la photographie, ainsi que toute expression artistique dans laquelle la personne peut saisir ses émotions, ses idéaux et ce monde intérieur, en toute confiance et optimisme.

Ce sont, à leur tour, des profils très sensibles avec tout ce qui les entoure. Ils apprécient les détails, les sensations, ils savent comment communiquer avec les gens d’une manière très simple et magique en même temps. Ce ne sont pas de grands débatteurs, mais ils savent très bien écouter, soutenir et être là quand on en a vraiment besoin.

D’un autre côté, ils aiment agir instinctivement. Ils n’aiment pas planifier les choses à l’avance. Respecter les ordres du jour. Organiser les tâches. Et ranger à la perfection leurs affaires. C’est pourquoi ce sont souvent des gens qui ont des maisons et des placards un peu en désordre parce qu’ils donnent la priorité à d’autres choses.

 

En conclusion, comme nous pouvons le constater, la personnalité d’INFP se définit d’abord et avant tout par son idéalisme confiant. Une bonté infinie et des intérêts artistiques. C’est pourquoi, souvent, l’un des phénomènes dont souffrent le plus ces gens est la déception. Nourrir et entretenir des attentes à l’égard du monde et de ceux qui l’habitent, c’est aussi s’exposer à subir de grandes désillusions. Le modèle des types psychologiques de Carl Jung, et en particulier l’indicateur Myers-Briggs, sont des ressources qui sont à notre portée et qui sont pour le moins curieuses.

  • Gustav, Carl. Jung (2008). Tipos psicológicos. Edhasa