Introversion avec anxiété de fonctionnement élevé : vous vous reconnaissez ?

21 décembre 2018
L'introversion avec anxiété de fonctionnement élevé est plus commune que nous le pensons. Ce profil cache souvent ce que nous appelons une "anxiété secrète". Ainsi, et malgré le fait de toujours afficher une admirable sérénité, ces personnes accumulent en elles, comme dans un puzzle impossible, un souci excessif, un besoin d'évasion, de perfectionnisme...

Beaucoup de choses ont été écrites sur l’introversion avec anxiété de fonctionnement élevé. Nous assistons depuis quelques années à cet éveil « silencieux » où les introvertis trouvent progressivement leur place. Nous ne pouvons néanmoins pas occulter le fait que notre société, et notamment le monde des affaires, de l’école ou de l’université, est davantage orienté vers ce profil plus ouvert, sociable et, par essence, extraverti.

L’introversion avec anxiété de fonctionnement élevé affecte une large part des personnes présentant ce profil. Il s’agit d’un type d’anxiété très dissimulé et résistant au fil du temps.

Des livres, tels que « The Power of Introverts » de Susan Cain, mettent en lumière les qualités qui définissent habituellement ce type de profil psychologique. Des facteurs tels que la créativité, l’empathie, la réflexion ou la capacité de résoudre les conflits, sont des dimensions pouvant placer les introvertis dans des positions de leadership exceptionnel. Ces caractéristiques leur permettent de se sentir plus efficaces au jour le jour.

S’il est nécessaire de mettre en évidence leurs valeurs, leurs forces et leurs capacités, il est également essentiel de connaître ce côté plus complexe et souvent affaiblissant. Nous sommes tous, quelle que soit notre personnalité, plus ou moins susceptibles de souffrir d’une sorte de trouble anxieux. L’introversion est néanmoins très familière avec l’intégration d’un modèle d’anxiété très particulier et camouflé qu’il est nécessaire de connaître.

introversion avec anxiété de fonctionnement élevé

 

L’introversion avec anxiété de fonctionnement élevé : qu’est-ce que c’est ?

Nous disons souvent que les trésors les plus précieux se trouvent dans les profondeurs. Nous savons tous que ces mondes abyssaux et profonds sont néanmoins habités par les ténèbres et autres menaces. Vivre dans ces strates a donc ses avantages et ses inconvénients : il s’y trouve des dangers et des menaces caractéristiques.

Avant de définir ce qu’est l’introversion avec anxiété de fonctionnement élevé, réfléchissons à cette idée. L’introversion/extraversion est un continuum. Autrement dit, nous nous y situons tous, que ce soit à un niveau intermédiaire, un peu plus élevé ou plus bas. Ceux qui se situent aux extrêmes présentent habituellement des caractéristiques pathologiques, de sorte qu’il est très difficile de jouir d’une bonne qualité de vie, d’être productif ou même de prendre soin de ses relations sociales.

Les personnes caractérisées par une introversion avec anxiété de fonctionnement élevée ne se situent pas dans cet extrême, mais presque. Elles mènent donc généralement une vie normale, avec leurs responsabilités, leurs emplois et leurs relations (d’où « haut fonctionnement »). Elles renferment un labyrinthe émotionnel secret bien camouflé où la peur cherche un moyen de sortir, où l’insécurité se heurte avec la contradiction continue et où l’inquiétude permanente se cogne au mur…encore et encore.

Voyons quelles sont les caractéristiques de l’introversion avec anxiété de fonctionnement élevé.

Ces personnes ressentent un besoin constant de se défendre de « quelque chose »

L’introversion avec anxiété de haut fonctionnement se caractérise par des personnes vigilantes et une attitude défensive. Il y a toujours quelque chose qui les inquiète, qui les menace ou les dérange. Leur esprit n’est jamais calme. Il peut s’agir d’un rendez-vous, d’une entrevue, d’un projet à accomplir. Autrement dit, des événements qui les forcent à quitter leur zone de confort, générant des niveaux élevés d’anxiété.

Elles ont intérieurement peur , mais paraissent sûrs d’eux

La chose la plus frappante chez l’introverti souffrant d’anxiété de haut fonctionnement est qu’il perd rarement ses papiers. Il est équilibré, calme et maître de lui, en apparence. Il s’agit là de caractéristiques que les autres perçoivent sans savoir que quelque chose de très différent se passe en lui. Qu’ils est déchiré entre la peur et l’insécurité.

Cet effort continu pour apparaître tempéré et résolu peut être épuisant. Il s’agit de tomber dans la contradiction, de cacher la peur chaque jour de revêtir une armure dont le poids augmente jour après jour.

introversion avec anxiété de fonctionnement élevé

 

Elles voient le monde différemment et se sentent seul

Les introvertis ont besoin de scénarios plus détendus pour se sentir bien, pour se réaliser, travailler, se rencontrer eux-même. Certains se sentent bien dans leurs coins privés et exclusifs. D’autres, en revanche, ressentent cette solitude de manière différente. Ils se sentent frustrés, donc, de ne pas être compris. Fâchés contre le fait que les autres ne comprennent pas leurs besoins, leur façon de ressentir la vie…

Elles ont besoin que tout soit parfait

L’introversion avec anxiété de fonctionnement élevé se définit également par un perfectionnisme élevé. Les personnes qui en souffrent sont exigeantes et auto-exigeantes. En effet, le perfectionnisme offre selon eux uns sensation de contrôle. Et quelque chose sous contrôle apporte des récompenses positives. Ce raisonnement est une source inépuisable de souffrance.

Elles souffrent de douleurs, de tics, d’épuisement, de nervosité, etc

Cette anxiété « secrète » des introvertis se manifeste de différentes manières. Il est fréquent de souffrir de maladies psychosomatiques telles que les problèmes de peau, problèmes digestifs, maux de tête, des douleurs musculaires, des tics nerveux… Il s’agit de canaux du corps lui-même pour exprimer cette anxiété intérieure, cette préoccupation constante, cette nécessité pour défendre le monde et ce qu’ils ne peuvent pas contrôler.

Un trait commun de ce profil de personnalité est donc sa façon de s’exprimer. Ils parlent souvent avec nervosité et précipitation, de sorte que les autres peuvent même les prendre pour des personnes extravertis. Il s’agit cependant d’un symptôme supplémentaire de cette angoisse interne, de cette pelote intérieure si complexe.

 

Pour conclure. Il est préférable de demander l’aide d’un professionnel si nous nous sentons identifiés avec ce profil. L’introversion avec anxiété de fonctionnement élevée est généralement chronique. Nous le normalisons au point de vivre avec pendant des années, jusqu’à ce que les séquelles apparaissent, telles que des maladies psychosomatiques ou d’autres troubles psychologiques plus graves.

Franchissons donc le pas pour sortir de ce labyrinthe d’anxiété et vivre avec davantage d’équilibre.