La méthode japonaise des 5S pour harmoniser votre vie

10 septembre 2018 dans Habitudes saines 0 Partagés
pierres

La méthode japonaise des 5S se caractérise par l’identification de cinq principes basiques dans le but d’améliorer notre qualité de vie. Ces principes se basent à leur tour sur deux piliers : l’ordre et la propreté. La technique japonaise peut s’appliquer à diverses circonstances de la vie, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Beaucoup d’entreprises choisissent par ailleurs d’y avoir recours pour faire augmenter leur production. En faisant cela, elles changent aussi leur façon de faire face à la journée de travail.

La méthode des 5S a été utilisée dans l’entreprise Toyota en 1960. Dans quel but ? Celui de garantir un lieu de travail beaucoup plus ordonné, hygiénique et efficace. L’entreprise cherchait à augmenter sa productivité. Il s’agissait de l’une des méthodes les plus utilisées aux côtés de la méthode Kaizen.

Depuis ce moment-là et grâce à sa large diffusion, la méthode 5S est utilisée dans diverses organisations de divers secteurs. Elle peut aussi être appliqué dans le domaine éducatif. Elle permet en effet de développer des habitudes d’hygiène à un âge précoce. Son fondement psychopédagogique est basé sur la promotion d’un changement culturel par rapport aux habitudes de propreté imposées par des institutions éducatives.

Qu’est-ce que la méthode des 5S et à quoi sert-elle ?

La méthode japonaise des 5S fait référence à cinq principes fondamentaux qui commencent par la lettre S. Il s’agit d’une méthodologie qui peut s’appliquer très facilement dans la vie quotidienne car elle ne requiert pas de préparation spéciale. Il est cependant nécessaire de la respecter rigoureusement pour bénéficier de résultats optimaux.

L’idéal est de la pratiquer de manière ordonnée et systématique pour qu’elle soit vraiment efficace. La persévérance est l’une des clés de la technique et une façon de l’adopter en tant que forme de vie. Voici ses principes :

Seiri

Seiri est un processus de sélection au cours duquel nous mettons tout le superflu de côté. La personne effectue un effort analytique pour identifier ce dont elle a réellement besoin. Elle le sépare ensuite de ce qui ne fait qu’occuper de l’espace. L’idéal est qu’après cette classification, nous nous défassions de tout ce qui ne sert à rien et qui est est synonyme d’encombrement.

méthode japonaise des 5s

Un autre avantage de cette classification est qu’elle permet d’identifier des éléments qui sont nécessaires. La personne doit se rendre compte des objets dont elle ne se sert pas. L’un des critères pour savoir si un objet est important est de nous demander à quel moment nous l’avons utilisé pour la dernière fois. Si nous nous rendons compte que nous ne l’avons pas utilisé depuis plus d’un an, il vaut mieux s’en défaire.

Cette classification prépare le matériel de travail pour l’étape suivante, qui consiste à choisir le meilleur endroit pour chaque élément.

Seiton

Il s’agit de la seconde étape. Elle se caractérise par un mot : l’organisation. Nous devrons placer les objets à un endroit adapté. Après cela, il nous faudra identifier ceux qui ont le plus d’importance afin de les ranger dans des lieux plus accessibles.

En faisant cela, nous pouvons délimiter et étiqueter des aires de classification déterminées. En définitive, il s’agit d’organiser tout l’espace de travail. La perte d’énergie et de temps doit être minime au moment de chercher des objets.

Seiso

C’est une étape au cours de laquelle nous faisons le ménageL’idée est de supprimer toute la saleté pour faire un travail intégral d’hygiène. Par ailleurs, l’idéal consiste à identifier ce qui provoque de la saleté et éviter que cela ne se reproduise.

Seiketsu

Signaler les anomalies en les détectant et en les résolvant pour éviter qu’une réaction en chaîne ne se produise, voici la quatrième étape de la méthode japonaise. Elle nous permettra de nous rendre compte que la propreté doit être maintenue tous les jours afin d’éviter un potentiel désordre.

mettre de l'ordre avec la méthode japonaise des 5s

Shitsuke

Enfin, une doctrine est établie pour continuer de s’améliorer au quotidien à travers la disciplineNous devons ainsi poursuivre notre travail en gardant bien à l’esprit les 5S. Ceux-ci nous garantissent trois choses : de l’ordre, de l’hygiène et de l’efficacité.

Appliquer la méthode japonaise des 5S au travail est une façon de contrôler les espaces et d’optimiser son temps. Malgré tout, nous devons nous rappeler qu’il s’agit d’une méthodologie qui peut parfaitement s’employer dans la vie quotidienne. N’oublions pas que la classification, l’organisation, la propreté et la signalisation des anomalies ou autres problèmes facilite le chemin vers le bien-être.

A découvrir aussi