Je ne crois pas en la chance, mais en la persévérance, l’effort et le sacrifice

· 27 janvier 2017

Si j’en suis arrivé-e là, ce n’est pas grâce à la chance, ni grâce à un coup de pouce du destin, non ; si j’en suis là, si j’ai réussi à avoir toutes ces choses que j’ai aujourd’hui, c’est grâce à ces valeurs qui n’ont pas besoin d’être exposées aux autres pour être importantes : la persévérance, l’effort et le sacrifice. Car la véritable réussite consiste à être heureux-se avec les personnes que l’on aime et à se sentir fier-ère de soi pour tout ce que l’on a réussit à atteindre.

Nous vivons dans une société au sein de laquelle, parfois, il n’est pas très bien vu de réussir, car la plupart des gens se méfient du succès ; si une personne réussit à atteindre ses objectifs, c’est forcément grâce à l’aide des autres ainsi qu’à des conditions extérieures favorables. Bien sûr, parfois, c’est le cas. Mais le véritable talent existe lui aussi, et ne correspond à rien d’autre qu’une discipline marquée par la ténacité, la constance et la patience.


« Les imbéciles mis à part, les hommes ne se différencient pas vraiment les uns et des autres au niveau de l’intellect, mais seulement au niveau de l’effort et de la dure labeur. »

– Charles Darwin –


Lorsque nous parlons de réussite, nous ne faisons pas uniquement référence à la réussite personnelle, mais également à ces personnes qui atteignent un bien-être idéal accompagnées du/de la partenaire rêvé-e, de leur famille et/ou de leurs ami-e-s, et qui parviennent à faire face à toute difficulté dans le courage et l’optimisme…et la chance n’y est pour rien là-dedans.

En effet, dans la vie, la réussite et le bonheur authentique ne sont que le résultat de cette sage persévérance qui sait quelle est sa lutte, qui donne tout pour ce qu’elle aime, pour ce dont elle rêve, et pour ce qu’elle désire atteindre. Très certainement que chaque jour, des milliers de personnes portent seules le silence de leurs sacrifices ainsi que de leurs efforts personnels.

Voilà en quoi consiste le véritable talent, celui qui ne comprend pas le renoncement, ni les coups de pouce du destin…

mujer-con-lobo

La persévérance déplace des montagnes

Comme l’a dit Confucius, quiconque parvient à déplacer des montagnes a d’abord commencé par déplacer de petites pierres. Si certaines personnes parviennent à réussir tout ce qu’elles entreprennent, c’est parce qu’elles ne baissent pas les bras, c’est parce qu’elle font de la persévérance un besoin supplémentaire. Ces personnes-là respirent, et chaque jour enfilent leurs vieilles chaussures pour reprendre le chemin et parcourir un kilomètre de plus.

Anders Eriksson, célèbre psychologue de l’Université de Floride, nous explique que les personnes qui atteignent le succès ou la réussite ne disposent d’aucun type de cellules qui les rendent différentes des autres. Evidemment, « nous ne valons pas tou-te-s la même chose », mais pour autant, certaines personnes sont capables d’harmoniser toute une série de dimensions basiques qui leur permet, sans doute, d’atteindre les buts qu’elles se fixent :

  • Une gestion adéquate des émotions, ainsi que de la ténacité, de la persévérance, des efforts, et de la résistance face à la frustration.
  • D’autre part, les personnes qui présentent ces caractéristiques n’ont pas besoin que les circonstances extérieures leur soient favorables ; elles savent se motiver seules, connaissent leurs limites, et parviennent à tirer profit de leurs capacités.
hombre-senalando-el-cielo

En outre, il nous faut également tenir compte du fait qu’il y a de nombreuses personnes talentueuses. De fait, nous sommes tou-te-s bon-ne-s dans un domaine en particulier. Cependant, même si l’intelligence n’est pas quelque chose qui manque particulièrement dans notre monde, ce qui manque en revanche parfois, ce sont la constance et la foi. Il arrive que l’on soit très affecté-e par la critique, par les pièges que la société elle-même nous tend, voire même par nos attitudes limitantes.


Il ne suffit pas de se dire « Je vais y arriver ». La verbalisation ne sert à rien si elle n’est pas précédée par une conviction pleine et authentique, elle-même couplée à une attitude ferme de « non reddition ».


Quand on se méfie de la réussite ainsi que du bonheur des autres

Paul Bloom, professeur de psychologie de l’Université de Yale, nous indique que l’empathie est sur-évaluée ; en effet, nous faisons tou-te-s semblant de la ressentir alors qu’en réalité, rares sont celleux qui arrivent vraiment à se connecter aux réalités personnelles et émotionnelles des autres. Il est curieux de se rendre compte du fait qu’il est plus facile de faire preuve d’empathie envers les autres lorsqu’iels sont malheureux-ses plutôt que lorsqu’iels sont heureux-ses.

C’est comme si, d’une certaine manière, on se disait « je te souhaite d’être heureux-se, mais pas plus que moi ». C’est quelque chose que l’on voit très souvent. Nous le signalions au début de cet article : si une personne atteint le succès professionnel, par exemple, on aura le plus souvent tendance à la soupçonner d’avoir triché afin d’arriver à ses fins. Imaginez : un-e ami-e à vous dont les qualités premières ne sont pas physiques entame une relation avec une personne à la plastique de rêve. Automatiquement, vous vous direz que cette personne doit forcément y trouver un intérêt caché.

Comment se fait-il que parfois, l’esprit humain puisse se révéler si pervers ?

pareja

La jalousie, ce virus mortel et silencieux

Une personne jalouse ne voit rien d’autre que son petit monde. Elle ne prendra jamais en considération la persévérance de celleux qui passent leurs nuits à étudier, de celleux qui sacrifient leurs instants de repos pour les consacrer à leur travail. Elle ne sera pas non plus capable de voir l’amour sincère que la personne citée dans l’exemple précédent peut ressentir pour votre ami-e.

  • La jalousie ainsi que le complexe d’infériorité y étant bien souvent à l’origine peuvent se révéler mortels ; les personnes jalouses préfèrent diaboliser le succès des autres plutôt que d’assumer les manques qu’elles-mêmes peuvent ressentir. Ainsi, loin d’admirer les qualités des autres et d’en tirer des leçons, ces personnes-là vont leur lancer la pierre, pouvant même parfois aller jusqu’à leur faire du mal.
  • On ne doit pas se laisser influencer par ce type de personnes ; si on veut vraiment atteindre le sommet de la montagne de notre vie, alors le secret réside dans la persévérance, dans cette capacité à faire la sourde oreille face à celleux qui critiquent ou osent nous dire que, de toute façon, « on n’y arrivera jamais ».

L’essentiel consiste donc à bien choisir les personnes qui nous entourent, et à préférer celles qui sont capables de comprendre autre chose que nos moments de tristesse uniquement. Entourez-vous de personnes qui puissent partager avec vous le bonheur que vous ressentez lorsque vous réussissez.