La manière dont nous avons été aimés pendant l'enfance : comment cela nous influence-t-il ?

La façon dont nous avons été aimés pendant l'enfance explique bien souvent le type d'amour que nous tolérons. Même si l'affection que nous avons reçue pendant l'enfance était froide et douloureuse, il est possible de rompre ce schéma affectif. Nous en parlons ici.
La manière dont nous avons été aimés pendant l'enfance : comment cela nous influence-t-il ?

Dernière mise à jour : 31 juillet, 2021

Nous avons tous entendu la phrase on reçoit l’amour que l’on croit mériter”. La vérité est que la façon dont nous avons été aimés enfant détermine dans de nombreux cas le type d’affection que nous espérons recevoir des autres. Une bonne partie de nos relations et de leur qualité est influencée par le type de lien établi avec nos protecteurs.

Cela fait plus de 50 ans que le psychologue Albert Ellis souligne que des problèmes apparaissent dans le développement affectif de l’enfant à partir du moment où l’amour des parents cesse d’être inconditionnel. Ces premiers schémas de validation, d’affection – ou de désaffection – construisent notre première perception des relations interpersonnelles.

Que nous le voulions ou non, c’est dans l’enfance et l’adolescence que se fonde notre approche psychologique de ce qu’est l’amour humain. L’enrichissement des expériences précédentes nous apporte sécurité et confiance. Des premières années empreintes de carences ou de peur font de nous des créatures affamées d’amour.

Les recherches montrent qu’avoir des parents aimants nous permet de développer des relations plus fortes et plus heureuses à l’âge adulte.

Femme de dos à son conjoint.

Comment manière dont nous avons été aimés enfant nous définit ?

Nourrir l’enfant d’un amour sain est tout aussi important que de l’alimenter, et de prendre soin de lui. S’il est vrai que personne ne vient au monde avec le manuel de père ou de mère parfait, il existe néanmoins un fait indiscutable. Nous savons qu’il est essentiel que nos enfants se sentent aimés, validés et accompagnés à chaque étape.

La façon dont nous avons été aimés enfant nous détermine pour le meilleur ou pour le pire. Des études comme celle menée à l’Université de Harvard montrent comment la chaleur affective des parents se répercute sur l’épanouissement psychologique des enfants.

Ainsi, la maltraitance, la négligence ou le manque d’attachement entretiennent un lien étroit avec l’apparition de problèmes de santé mentale. Tout ce qui se passe dans l’enfance a un impact à l’âge adulte. 

Par exemple, la surprotection nous rend sensibles et anxieux. Les abus physiques et psychologiques génèrent souvent une difficulté évidente à montrer des sentiments. De même, les violences vécues ou observées au sein de la famille influencent également le type de relations qui s’établiront plus tard.

Le type d’attachement vécu dans l’enfance et son impact à l’âge adulte

L’une des théories les plus courantes pour expliquer pourquoi la façon dont nous avons été aimés enfant détermine notre vie d’adulte est celle que définissent les psychologues Cindy Hazan et Phillip Shaver. Ils ont énoncé leur théorie de l’amour à la fin des années 1980.

Cette étude reposait sur les types d’attachement définis par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby. Voyons quels sont les types d’attachement :

  • Attachement insécure ambivalent. L’enfant a un ou deux parents dont les relations sont imprévisibles. Ils sont parfois disponibles et affectueux. Ils peuvent ensuite être froids, agressifs ou complètement inattentifs à leur égard.
    • Les enfants peuvent ainsi devenir des adultes jaloux, craintifs, ayant peur de l’abandon, peu sûrs et même contradictoires. Des individus qui peuvent aujourd’hui être très proche et demain faire preuve de distance.
  • Attachement insécure évitant. Les demandes et les besoins de l’enfant sont négligés. On lui dit que solliciter de l’affection est un signe de faible, de sorte que l’on invalide ses émotions.
    • La manière dont ce type d’attachement impacte l’adulte est évidente. L’affection est pour lui une menace. L’amour blesse et trahit, de sorte qu’il est préférable de l’éviter. L’adulte parviendra rarement à développer une intimité authentique.
  • Attachement désorganisé. Il s’agit du type d’attachement le plus dommageable. Dans ce cas, les protecteurs sont violents et inscrivent la marque du traumatisme dans l’esprit de l’enfant. L’effet que cela peut avoir sur le plan relationnel futur est très complexe et même contradictoire. L’instabilité, le manque de confiance, le besoin d’attachement excessif sont des caractéristiques des personnes qui en ont souffert.
  • Attachement sécure. Se développer avec des parents capables de nous offrir un sentiment de sécurité dans chaque domaine a des répercussions direces sur le bien-être. Les enfants concernés deviennent généralement des adultes qui savent aimer et qui se sentent aimés.
Une mère qui gronde sa fille.

L’amour qu’ils nous ont donné n’est pas toujours celui que nous méritions

La façon dont nous avons été aimés enfant nous conditionne d’une certaine manière, c’est vrai. Nos parents nous ont modelé, ils ont eu l’occasion de nous enseigner la valeur et la chaleur des câlins. I

Ce sont eux qui nous ont éduqué avec des cris ou un renforcement émotionnel. Ce sont eux qui nous ont donné des ailes pour voler ou des chaînes pour penser que nous ne méritions pas de nous battre pour nos rêves. Leurs paroles se sont ancrées dans nos esprits. Il est même possible que nous continuions à leur donner raison.

Tout cet héritage psychologique a également un impact sur la façon dont nous aimons nos partenaires. Maintenant, il ne devrait pas en être ainsi. Il est toujours temps pour nous de briser ce modèle, ces schémas.

Nous devons être conscient que nous méritons un amour enrichissant, bon et sain.  Nous ne pourrons pas le recevoir des autres si nous ne nous en considérons pas dignes. Et pour y parvenir, nous devons commencer par être nos meilleurs pourvoyeurs. L’amour propre et l’estime de soi soignent bon nombre de ces blessures d’enfance.

“Ce n’est que lorsque nous nous aimons vraiment que nous pourrons aimer les autres de manière mature et construire des relations heureuses et stables.”

Cela pourrait vous intéresser ...
En quoi consiste l’amour véritable ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
En quoi consiste l’amour véritable ?

L'amour véritable n’apparaît pas par magie. C'est le fruit d'un investissement personnel, d'un engagement et d'un réel respect pour l'autre.



  • Chen Y, Kubzansky LD, VanderWeele TJ. Parental warmth and flourishing in mid-life. Soc Sci Med. 2019 Jan;220:65-72. doi: 10.1016/j.socscimed.2018.10.026. Epub 2018 Oct 30. PMID: 30396119; PMCID: PMC6309475.
  • Shaver PR, Hazan C. A Biased Overview of the Study of Love. Journal of Social and Personal Relationships. 1988;5(4):473-501. doi:10.1177/0265407588054005