La légende du loup Astur, une histoire sur l'équilibre

09 janvier, 2020
La légende des Inuits est une histoire sur l'équilibre. Depuis toujours, ce peuple a dû faire face à des conditions géographies hostiles et menaçantes. 
 

La légende du loup Astur est une légende qui nous vient des Inuits, une population autochtone qui vit dans le nord du Canada et au Groenland. Comme nous le savons, l’Arctique est un territoire extrêmement difficile.

Quiconque habite à cet endroit doit courageusement faire face à la nature afin de survivre. C’est pourquoi cette légende est une histoire sur l’équilibre, cet équilibre devant exister entre l’homme et son environnement naturel afin que la vie persiste sur la planète.

Cette histoire sur l’équilibre nous dit que Kaila était pour les Inuits le Dieu des ciels. Personne n’avait plus de pouvoir que lui. Les ciels dominaient les eaux, le feu et la terre. C’est pourquoi le royaume de Kaila était le véritable souverain. Ce Dieu décida de créer l’homme et la femme en même temps afin de peupler la Terre : ils étaient complètement seuls sur Terre et ils étaient aussi complètement libres.

Mais l’absence de population finit par déconcerter l’homme et la femme. C’est pourquoi Kaila chargea la femme de peupler la Terre et d’être la gardienne de la vie. Il lui ordonna ensuite de faire un trou dans la glace. Une fois le trou fait, toutes sortes d’animaux apparurent pour accompagner l’être humain. Le caribou fut la dernière espèce à apparaître.

« La nature ne fait rien en vain. »

-Aristote-

La légende du loup Astur, une histoire sur l’équilibre initial

Cette histoire sur l’équilibre raconte que l’homme et la femme furent heureux de découvrir les nouveaux êtres avec qui ils partageraient la Terre. Le Dieu Kaila précisa à la femme et à l’homme quelque chose d’important : le caribou, le dernier animal apparu, était un cadeau important des Dieux. Il ajouta que cet animal devait les nourrir avec sa viande et les vêtir avec sa peau. « Il t’alimentera toi et ta famille », leur dit-il.

 

Depuis lors, le caribou devint le bien le plus précieux des Inuits. Sa viande les nourrissait comme aucune autre et sa peau leur permettait de créer des vêtements pour se protéger du froid rigoureux. De plus, les caribous abondaient. Ils apprirent donc à les chasser et leur vie devint ainsi beaucoup plus confortable.

Les caribous se multipliaient sans cesse sous l’ordre de la femme. Kaila lui avait octroyé ce pouvoir. Lorsque l’homme et la femme eurent des enfants, ils leur apprirent à chasser cet animal. Les enfants voulaient toujours chasser les caribous les plus grands et gros afin qu’il y ait plus d’aliments et de vêtements pour tout le monde. Une grande harmonie régnait dans le monde.

Un caribou

L’importance de l’équilibre

Mais cette harmonie ne dura pas si longtemps… Les êtres humains chassèrent tellement de caribous grands et forts qu’arriva un moment où seuls les caribous les plus petits et les plus faibles avaient survécu à la chasse. Ce constat préoccupa grandement l’homme et la femme.

Les êtres humains n’avaient donc pas d’autre choix que celui de consommer la viande et la peau des caribous restants. Néanmoins, le goût n’était pas appréciable et la peau des petits caribous suffisait à peine à faire un vêtement.

 

Dans ces circonstances, vint le temps de la famine. Aucun autre animal était capable de satisfaire les besoins des êtres humains. Les enfants de la femme commencèrent à perdre du poids. Cette situation de famine fut une première.

Une requête désespérée

L’histoire raconte que, face à cette situation, la femme n’eut pas d’autre choix que de lever les yeux au ciel pour demander de l’aide à Kaila. Le Dieu était quelque peu contrarié. « Je t’ai donné le meilleur des cadeaux », dit -il. « Et tu l’as gaspillé » ajouta-t-il. Il s’engagea tout de même à l’aider.

Kaila jugea bon de parler avec Amarok, le chef des loups, des êtres merveilleux. Kaila lui demanda de donner quelques loups aux êtres humains. Jusqu’alors, ces animaux n’habitaient que dans le royaume des Dieux. Amarok comprit la situation et offrit une meute de loups aux êtres humains.

Le loup dans la nature

Une fois arrivés aux plaines gelées, les loups s’approchèrent secrètement des caribous qui paissaient tranquillement. Mais lorsque les loups s’approchèrent davantage, les caribous sentirent leur présence. Les caribous les plus grands décidèrent de protéger les caribous les plus faibles en formant un cercle autour d’eux afin d’empêcher les loups de les attaquer.

 

Malgré cette initiative, leur résistance ne fut pas suffisante : les loups se ruèrent sur les caribous. Seuls les caribous les plus forts survécurent. Ils durent se reproduire pour survivre. Depuis lors, l’esprit du loup domine dans le Grand Royaume du Nord et à lui sont destinés les caribous les plus petits.

Lorsque les loups s’apprêtent à manger, les êtres humains les laissent tranquilles : ils savent que tout a un équilibre et que les loups sont les gardiens de cet équilibre.

  • Rink, H., & del Pilar, J. J. F. (1991). Cuentos y leyendas esquimales. Miraguano.