10 films sur les animaux pour réfléchir à la façon dont nous les traitons

2 mars 2018 dans Cinéma 98 Partagés
l'odyssée de pi

Si nous voulons construire une société dans laquelle nous puissions tous vivre en harmonie, la maltraitance animale n’y a pas sa place. Qui plus est, nous pouvons tous contribuer, dans la mesure du possible, à ce que la qualité de vie des animaux soit un peu supérieure. Il est de notre devoir de condamner la maltraitance animale et de la dénoncer si nous sommes au courant d’un cas.

Le cinéma est un grand moyen, une arme très puissante qui peut nous montrer des réalités gênantes. Nous vous proposons donc 10 films qui cherchent à initier une réflexion intéressante sur la façon dont nous traitons les animaux.

“Un pays, une civilisation, peuvent être jugés par la façon dont les animaux y sont traités.”

-Mahatma Gandhi-

1. Spirit, l’étalon des plaines

Spirit, l’étalon des plaines est un dessin animé des studios Dreamworks. Le protagoniste est un étalon sauvage qui a vécu toute sa vie en liberté jusqu’à ce qu’il tombe aux mains des humains. Les hommes l’attrapent, le vendent, essayent de le dompter, en négligeant totalement le désir de liberté de Spirit.

Malgré cela, Spirit est un cheval convaincu de ne pas vouloir de contact avec les humains: il veut être libre et ne va pas abandonner si facilement. Cette histoire nous transmet une image forte de lutte et nous fait réfléchir au rôle ou à l’obligation que nous assignons parfois aux animaux.

spirit

2. Les Aristochats

Aux côtés de l’incontestable “meilleur ami de l’homme” se trouve le chat. Cette boule de poil si particulière que certains adorent et dont d’autres se méfient. Les chats sont des êtres curieux par nature, qui ont donné lieu à une infinité de mythes et de superstitions. Détestés et aimés tout au long de l’histoire, les chats ne laissent personne indifférent.

Les Aristochats traite d’une histoire qui ressemble un peu à La Belle et le clochard. Mais le plus intéressant dans Les Aristochats est la sensibilité dont fait preuve Madame de Bonnefamille, la maîtresse des félins, envers ces animaux. Après avoir récupéré ses chats adorés, elle décide d’en adopter un autre et de créer un foyer pour les chats errants qui vivent dans la rue.

En définitive, c’est un des films sur les animaux qui nous indique la possibilité de créer notre propre société protectrice des animaux ou, du moins, d’essayer de les nourrir, de les aider lorsqu’ils vivent dans la rue et de chercher des familles pouvant les adopter.

3. L’Odyssée de Pi

L’Odyssée de Pi est un film réalisé par Ang Lee et basé sur le roman du même nom. Le film traite une infinité de points philosophiques et religieux et il s’agit d’une oeuvre presque poétique dans laquelle un jeune devra survivre sur une barque au beau milieu de la mer et en compagnie d’un tigre du Bengale.

C’est une histoire d’aventures et de dépassement de soi, dans laquelle les animaux jouent un rôle fondamental. Il est très difficile de résumer son argumentaire en quelques lignes et c’est pourquoi nous vous dirons tout simplement : il faut la voir.

4. Le livre de la jungle

Le livre de la jungle est une ode à la nature et à la pureté des animaux; sa bande-son, l’une des meilleures de Disney, mérite une mention spéciale. Les humains seront ceux qui abandonneront le petit Mowgli et les animaux seront ceux qui prendront soin de lui, démontrant ainsi qu’ils peuvent être beaucoup plus nobles que certaines personnes.

Tout au long de l’histoire, divers cas d’enfants sauvages élevés par des animaux ont existé. Dans ce même ordre d’idée, nous retrouvons le film espagnol L’Enfant loup (Entre lobos), qui narre l’histoire vraie d’un enfant qui a passé 12 ans à vivre avec ces animaux.

Le livre de la jungle est, avec Le Roi Lion, l’un des dessin animé qui approfondit le plus le thème de la vie sauvage, de ses hiérarchies, de la relation des animaux avec l’environnement, etc. Par ailleurs, il nous invite à réfléchir à un point: devons-nous ou non retirer ces animaux de leur habitat naturel pour notre divertissement personnel, comme c’est le cas avec les cirques ou les zoos ?

5. Frankenweenie

Tim Burton a réalisé en 1984 un court-métrage intitulé Frankenweenie, très similaire à son film homonyme de 2012. Cependant, le court-métrage n’était pas un film d’animation. Selon moi, le court-métrage est plus abouti que le long et parvient à transmettre beaucoup plus d’émotions. Le plus intéressant dans le film est que l’on aborde le thème du deuil après la mort de l’animal.

Le titre est une claire allusion à Frankenstein. En fait, il s’agit du nom de famille de Victor, le personnage principal. L’histoire approfondit la relation entre un petit garçon et son chien, ainsi que la douleur provoquée par la perte de l’animal. Grâce à ses connaissances et aux classes de sciences, Victor réussira à ressusciter son chien.

6. Les 101 dalmatiens

Les peaux d’animaux constituent un véritable commerce et même si les firmes qui rejettent leur usage sont de plus en plus nombreuses, certaines personnes en sont encore partisanes. Certaines peaux sont plus appréciées que d’autres. Ainsi, des animaux comme le crocodile, le renard ou le vison ont souffert de manière directe des conséquences de ces modes. Dans de nombreux cas, la société est restée éloignée de ces circonstances, sans trop protester, parce que la majorité de ces animaux ne sont pas si proches de nous que les chiens ou les chats : le fait qu’ils soient utilisés pour créer des vêtements n’était donc pas jugé si scandaleux.

Achèterions-nous un manteau fait en poils de chien? Le simple fait d’y penser nous scandalise. Comment pourrions-nous enfiler un manteau fabriqué à partir du “meilleur ami de l’homme” ? Ce serait de la folie pure. C’est précisément ce dont parle le dessin animé des 101 Dalmatiens. Nous fondons tous devant les petits chiots dalmatiens qui apparaissent dans le film et nous voyons en Cruella une authentique “méchante”, une tueuse d’animaux. Les 101 dalmatiens nous révèlent l’horreur qui se cache derrière ces manteaux en peau si demandés.

dalmatiens

7. L’Ours

L’Ours est un film français de 1988 chargé de sentiments. Dans ce dernier, le protagoniste est un petit ours qui perd sa mère après une avalanche. Le jeune ours se liera d’amitié avec un ours adulte qui lui servira de père adoptif.

Le film nous montrera comment ces animaux doivent fuir des chasseurs qui les poursuivent; dans ce cas, comme dans d’autres films traitant du même sujet, les principaux antagonistes seront les êtres humains. Son message est clair : les animaux ont le droit à la vie et la nature mérite notre respect.

8. Ferdinand

C’est l’un des films les plus récents sur les animaux, qui remet en question la tauromachie et, comme on pouvait s’y attendre, a créé une polémique. Ferdinand n’aime pas la violence, c’est un taureau pacifique qui veut seulement vivre en paix; cependant, étant donné qu’il s’agit d’un taureau de combat, la fonction que lui assignent les humains, s’il est suffisamment courageux, est d’être toréé dans une arène jusqu’à sa mort.

La tauromachie crée une polémique dès qu’on la nomme; pour certains, il s’agit d’un art et pour d’autres, c’est une véritable torture. Au milieu de ce débat, Ferdinand nous rapproche de la pensée de l’éternel oublié, l’animal lui-même. Est-ce que quelqu’un sait si le taureau veut être là? Est-il nécessaire qu’un animal souffre pour qu’une foule s’amuse ? Les traditions peuvent-elles changer ou doivent-elles se maintenir ? C’est sans aucun doute l’un des films sur les animaux qui mènera les gens au débat, aussi bien en raison du sujet de fond que du fait que le film s’adresse à un public infantile (ce qui ne veut pas dire que les adultes ne peuvent pas l’apprécier).

9. Bambi

Un autre film sur les animaux qui traite du respect de la nature et de la vie en liberté des animaux (et qui nous a beaucoup fait pleurer quand nous étions petits). Bambi est un petit faon qui vit heureux dans la forêt en compagnie de sa mère. Dans ce lieu paisible, toutes les espèces cohabitent dans une parfaite harmonie, sauf une.

Cette espèce qui n’est pas capable de respecter la tranquillité de la forêt n’est autre que l’espèce humaine. Tout comme dans L’Ours, et même s’il s’adresse à un public plus jeune, ce dessin animé nous parle du droit des animaux à être libres.

bambi

10. Hatchi

Bien sûr, dans une liste de films sur les animaux, nous ne pouvions pas oublier Hatchi. Un film émouvant qui explore la loyauté animale, l’amitié entre l’homme et le chien ainsi que l’infinité de sentiments que peuvent éveiller en nous ces boules de poil.

Inspiré d’une histoire vraie, il s’agit d’un film que vous apprécierez dès le tout premier moment si vous aimez les animaux. Mais attention, il vous fera pleurer…

“L’homme a fait de la Terre un enfer pour les animaux.”

-A. Schopenhauer-

A découvrir aussi