La dépendance émotionnelle à l’adolescence

27 juin 2019
La dépendance émotionnelle à l'adolescence devient très importante, d'une part à cause de la nature de cette dépendance et, d'autre part, à cause du stade de développement vital dans lequel elle survient.

La psychologie s’occupe depuis longtemps des difficultés émotionnelles telles que la jalousie ou la dépendance émotionnelle. Cette dernière présente une série de traits très caractéristiques.

Sachant que les interactions humaines sont toujours complexes, la société dans laquelle nous vivons, les nouvelles formes de communication ou certaines variables de la personnalité peuvent prédisposer les gens à la dépendance émotionnelle. De fait, s’il y a bien un moment de notre existence durant lequel nous devons faire face à cette difficulté, c’est bien l’adolescence.

La dépendance émotionnelle à l’adolescence peut causer beaucoup d’inconfort tant chez ceux qui en souffrent que dans leur environnement. Nous allons vous expliquer les clés de ce phénomène.

L’adolescence : une étape de transition et de changement

S’il y a un mot qui prédomine à ce stade vital, c’est bien celui de changement. D’un point de vue à la fois biologique et social, une série de changements se produit à l’adolescence. Bon nombre de ces changements affectent les émotions, les pensées et le comportement des futurs adultes. De fait, il n’est donc pas exagéré de dire qu’une grande partie de la structure de la personnalité se développe à ce stade.

Mais ce qui importe à ce stade, ce ne sont pas les changements, mais la façon dont ils se produisent. Beaucoup d’entre eux, qu’ils soient physiques, sociaux, émotionnels, sexuels… arrivent très rapidement. Si vite que, dans de nombreuses situations, les enfants n’ont pas les ressources ou la maturité nécessaires pour leur faire face à beaucoup.

dépendance émotionnelle chez les enfants

Si nous nous concentrons sur les changements émotionnels, il est nécessaire de souligner que ceux-ci se produisent dans un contexte. C’est-à-dire que l’adolescence est un concept social, puisque les influences sociales jouent un rôle important dans la façon dont les garçons et les filles vivent cette étape.

Sur le plan affectif, les adolescents doivent souvent subir des pressions. Par exemple, il est assez courant que la recherche de l’acceptation comme moyen d’adaptation à l’environnement les amène à agir de la manière qui convient le mieux au groupe auquel ils veulent appartenir. Ou même dans les relations, il peut y avoir toutes sortes de pressions, et celles-ci peuvent générer beaucoup d’inconfort.

Les relations sont une nouvelle façon de créer des liens affectifs et tout le monde n’a pas le niveau de connaissance de soi ou les aptitudes sociales nécessaires pour savoir comment fixer des limites ou communiquer de la façon la plus appropriée.

La dépendance émotionnelle

Bien que cet article traite de la dépendance émotionnelle dans l’environnement d’un couple, il existe d’autres dépendances émotionnelles. Nous parlons ici de celles qui se manifestent dans les branches maternelles ou paternelles ou dans les relations amicales, sans aller plus loin. Il existe de nombreuses définitions de la dépendance émotionnelle dans le couple. Pour autant, elles ont toutes les caractéristiques suivantes en commun :

  • Besoin. Lorsqu’une personne a une dépendance émotionnelle, elle crée un besoin ou un ensemble de besoins. Plus précisément, les besoins émotionnels de passer du temps avec le partenaire ou d’être accepté ou approuvé par ce dernier.
  • Peur. A un niveau très profond, la base de la dépendance émotionnelle (et aussi de la jalousie) est généralement la peur. La peur de l’abandon, la peur du rejet ou la peur de la solitude sont très fréquentes lorsque ce type de dépendance se produit.
  • Réduction de la liberté. Il n’y a pas de dépendance émotionnelle qui n’affecte pas notre liberté. En effet, les dépendances émotionnelles nous poussent souvent à cesser de faire ce que nous aimions faire auparavant. Ou bien à cesser d’être avec des gens que nous aimions.
  • Impact sur le comportement, les pensées et les émotions. Les besoins, commentés au premier point, ont des répercussions sur les plans comportemental, cognitif et émotionnel. De fait, la perception de la réalité est généralement si altérée que ceux qui vivent dans des situations de dépendance émotionnelle ne s’en rendent pas compte. Pour autant, c’est une évidence pour leur entourage.
  • Isolement social. En accordant plus d’attention au couple, en essayant de lui consacrer plus de temps, on renonce inévitablement à passer plus de temps avec d’autres personnes. Progressivement, ceux qui sont émotionnellement dépendants voudront passer de plus en plus de temps avec leur partenaire. De facto, cela réserve moins de temps pour le reste de leur cercle social.
dépendance émotionnelle et dépression chez les adolescents

En outre, il est également nécessaire de faire allusion à la dépendance émotionnelle mutuelle ou à la co-dépendance émotionnelle. Celle-ci est bidirectionnelle, elle s’exerce de la part des deux partenaires, et accentue les traits qui définissent cette dépendance.

Lorsqu’un adolescent a une dépendance émotionnelle à l’égard de son partenaire, nous ne devrions pas lui imposer de le quitter. Il est en effet beaucoup plus utile d’être disposé à parler et, surtout, à écouter.

Le soutien et l’empathie sont essentiels pour traiter avec les personnes émotionnellement dépendantes. Bien que cette situation soit clairement vue de l’extérieur, ceux qui la vivent ne la perçoivent pas de la même manière, et nous devons respecter les temps de chacun.