4 métaphores de la thérapie d’acceptation et d’engagement

· 2 mai 2019
En quoi consiste ce type de thérapie ?

En psychothérapie, il est très commun d’utiliser des métaphores pour que le patient fasse le lien avec son problème et comprenne ce que le thérapeute veut lui transmettre. D’une certaine façon, raconter des histoires simples favorise la compréhension et l’adoption d’un autre point de vue sur ce qu’il s’est passé.

Les métaphores de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) constituent une ressource très précieuse car elles sont très instructives et clarifient les choses. Cependant, avant de continuer de parler des métaphores et de leur pouvoir thérapeutique, nous allons vous expliquer en quoi consiste ce type de thérapie.

La thérapie d’acceptation et d’engagement se base sur deux principes fondamentaux: l’acceptation et l’activation. L’objectif n’est donc pas d’éviter la souffrance ou la douleur mais de l’accepter.

Mais cela ne veut pas dire que la personne doive se résigner; elle doit s’engager vis-à-vis de ses valeurs personnelles et les poursuivre malgré la souffrance qu’elle peut rencontrer sur son chemin. C’est pour cela que l’activation ou l’action ont une valeur si importante.

La métaphore représente une aide précieuse car, à travers son usage, on transmet une expérience proche au patient, une expérience à laquelle il peut s’identifier et qui lui permet de se sentir compris. Il est cependant très important de savoir quelle métaphore utiliser afin d’offrir une solution alternative en accord avec les valeurs de la personne. Approfondissons ce sujet.

thérapie d'acceptation et esprit ouvert

Une métaphore efficace

Les métaphores de la thérapie d’acceptation et d’engagement peuvent s’ajuster aux différents types de problèmes. L’essentiel est qu’elles soient utiles au patient et lui offrent le changement thérapeutique dont il a besoin.

Il est important que la métaphore utilisée soit efficace et ne soit pas une simple histoire dans laquelle le patient ne se sentirait pas reflété. C’est pour cela qu’elle doit respecter certaines conditions:

  • Elle doit correspondre au degré de développement de la personne. Le patient doit la comprendre. Pour cela, il doit se référer à son expérience directe ou aux connaissances communes dans la société et sa classe d’âge (McCurry et Hayes, 1992)
  • Elle doit établir une correspondance claire entre le problème de la personne et l’expérience qu’elle narre
  • Elle doit posséder une structure d’action. La métaphore doit refléter les étapes à suivre par le patient pour changer son comportement
  • Elle doit offrir une solutionDe cette façon, le patient découvre un comportement qu’il n’avait pas vu auparavant et qui réinterprète ou résout son problème

Quelques métaphores de la thérapie d’acceptation et d’engagement

Nous allons maintenant vous mentionner quelques-unes des métaphores les plus intéressantes de la thérapie d’acceptation et d’engagement.

Le bassin de requins et le polygraphe

Imaginez que vous êtes assis au bord d’un bassin de requins et que vous êtes connecté à un polygraphe extrêmement sensible.

Votre tâche consistera à éviter à tout prix de présenter la moindre once d’anxiétéSi vous ressentez de l’anxiété, le siège sur lequel vous êtes assis basculera et vous tomberez dans l’eau. Selon vous, que va-t-il se passer ?

Comme vous pouvez l’imaginer, il est fort possible que vous finissez par ressentir de l’anxiété.

Cette métaphore est très appropriée pour les personnes qui souffrent de crises de panique. Vous commencez à ressentir un peu d’anxiété et, en voulant l’éviter parce que vous pensez « C’est horrible! Je ne dois pas ressentir d’anxiété! », vous en ressentez encore plus. Or, quand vous vous en rendez compte, vous êtes déjà dans le bassin de requins.

Métaphore du tigre affamé

Un matin, vous vous réveillez et voyez un adorable bébé tigre devant votre porte. Vous l’adoptez et le gardez chez vous.

Votre magnifique bébé tigre commence à miauler et vous vous dites qu’il a faim. Vous lui donnez un morceau de steak haché et vous répétez cette opération chaque fois que vous l’entendez pleurer.

Votre animal commence à grandir et, au bout d’un moment, vous ne pouvez plus lui donner de steak haché: il a maintenant besoin de côtelettes entières et de grosses pièces de bœuf.

La même chose se produit avec les pensées: plus vous les nourrissez -leur donnez de valeur-, plus elles grandissent. En d’autres termes, vous leur donnez un énorme pouvoir et elles finissent par contrôler une grande partie de votre vie.

 

Métaphore du piège à doigts chinois

Si vous avez déjà joué au piège à doigts chinois, vous savez que ce jeu consiste en un tube de paille tressée de la taille d’un index. Lorsque vous placez vos deux index dedans, à chaque extrémité, et essayez de les retirer, le tube se tend et se replie.

Plus vous tirez, plus le tube rétrécit, et plus vous êtes piégé. Cependant, si vous poussez au lieu de tirer, vous aurez plus de liberté de mouvement.

Dites-vous que la vie est comme un piège à doigts chinois. Plus vous luttez et plus vos mouvements sont limités. Si vous cessez de lutter, vous jouirez d’une plus grande liberté pour faire de nouveaux choix.

Métaphore du trou et de la pelle

Vous tombez dans un trou moyennement grand et, pour en sortir, vous ne pouvez compter que sur une pelle. Etant donné que vous ne savez pas trop quoi faire et commencez à désespérer, vous décidez de vous en servir.

Vous vous enfoncez alors de plus en plus dans le trou: en enlevant de la terre avec la pelle, vous ne faites que l’agrandir et il vous est de plus en plus difficile d’en sortir. N’aurait-il pas mieux valu utiliser la pelle d’une autre façon? Pourquoi n’avons-nous pas attendu que quelqu’un passe et nous aide à sortir de là?

C’est précisément ce qu’il se passe dans l’évitement expérientielL’envie de sortir du mal-être nous pousse à nous enterrer un peu plus dans ce dernier. Or, l’acceptation de cette souffrance pourrait nous aider à chercher des stratégies alternatives. Au début, nous devrons probablement tolérer cette douleur mais, à la longue, cette solution sera plus bénéfique.

thérapie d'acceptation

Comme nous le voyons, les métaphores de la thérapie d’acceptation et d’engagement peuvent nous être d’une grande aide au moment de clarifier et d’accepter certains aspects de nos vies. Elles nous aident à réfléchir et, dans certains cas, à reconsidérer la situation dans laquelle nous nous sentons bloqués.

 

  • Steven, C, Hayes. Sal de tu mente, entra en tu vida. La nueva terapia de aceptación y compromiso. Desclée de Brouwer (2013)