La conscience de la situation : une stratégie de résilience

La conscience de la situation, c'est savoir où on en est. Définir clairement les risques et les opportunités. Voir les choses en perspective sans être perturbé par le filtre du stress ou de la peur... Toutes ces aptitudes sont essentielles lorsqu'il s'agit de faire face à l'adversité et de faire preuve de résilience.
La conscience de la situation : une stratégie de résilience

Dernière mise à jour : 03 février, 2021

La conscience de la situation définit une capacité exceptionnelle de survie, d’amélioration personnelle et de résilience. Elle consiste à dessiner une carte mentale pour comprendre où on en est, ce qui nous entoure et quels sont les défis qui nous attendent.

De plus, cette capacité subtile nous permet surtout d’assumer clairement ce qui se passe afin de pouvoir élaborer un plan pour y faire face. Lorsque l’on parle de conscience de la situation, il vient immédiatement à l’esprit l’image d’un super-héros ou encore d’un boy-scout.

Cependant, aussi frappant que cela puisse nous paraître, nous sommes tous capables de développer ce type de processus cognitif si décisif. Dans le domaine de la psychologie, on sait que les êtres humains sont capables de mettre en place des stratégies cognitives surprenantes pour prendre les meilleures décisions et garder le contrôle en temps de crise.

Il est intéressant de noter que développer sa conscience de la situation est une stratégie très précieuse à l’heure actuelle. En ces temps difficiles marqués par des changements à répétition et de nombreux défis qui se profilent à l’horizon, le cerveau doit plus que jamais savoir comment agir face à l’incertitude.

Un homme au bord du gouffre.

La conscience de la situation : de quoi s’agit-il et comment la développer ?

Lorsque nous sommes confrontés à des moments de stress,  quelque chose de frappant se passe qu’on ne remarque cependant bien souvent pas. Les difficultés ont alors tendance à réduire notre perception, nous incitant ainsi à nous centrer sur la peur. Pire encore, nous concentrons toute notre énergie à amplifier nos préoccupations

Presque sans nous en rendre compte, nous nous retrouvons vite coincés sur une minuscule île au beau milieu d’un océan d’angoisse. Nous sommes alors incapables de voir au-delà des limites de cette situation complexe.

La conscience de la situation nous incite à prendre du recul, à lever les yeux afin de percevoir tout ce qui nous entoure. C’est regarder vers le haut et prendre la brise en pleine face.

Cela nous permet d’entrevoir ce qui est à venir et de passer en revue les possibilités qui s’offrent à nous. La conscience de la situation va de pair avec une attitude résiliente. Grace à elle, au milieu de l’adversité, nous sommes capables d’acquérir de nouvelles aptitudes de survie.

Le concept de conscience de la situation provient du domaine militaire et, plus particulièrement, du domaine de l’aviation. L’une des figures les plus remarquables dans ce domaine est la pédagogue espagnole María Gabriela López García.

Cette pionnière dans l’utilisation du neurofeedback enseigne aujourd’hui cette technique cognitive. Aujourd’hui, la conscience de la situation suscite également un vif intérêt dans le monde de la psychologie. A présent, voyons cela de plus près.

Ouvrez tous vos sens, percevez et prenez conscience de tout ce qui vous entoure

La première étape pour activer la conscience de la situation est de savoir où nous en sommes. Dans le domaine de la psychologie, il ne s’agit pas d’un espace physique spécifique que l’on peut, par exemple, localiser sur une carte.

Nous parlons plutôt de ce espace vital marqué par l’expérience actuelle. Une sorte d’ici et de maintenant. Pour ce faire, on pourra se poser les questions suivantes :

  • Comment est-ce je me sens en ce moment ?
  • Qu’est-ce qui a déclenché cet état d’esprit ?
  • Qu’est-ce que je pense de ce que je ressens ? Est-ce que je souhaiterais me sentir différemment ?
  • Dans quel type de contexte est-ce que je me situe ? Est-il plutôt favorable ou plutôt menaçant ? Quels sont les aspects porteurs d’espoir ou qui ont un certain potentiel ?
  • Qui sont les gens qui m’entourent ? Me rendent-ils heureux ?

La représentation mentale et la reconnaissance de schémas

Le point suivant à développer est la représentation mentale. Elle consiste à dessiner une sorte de carte mentale qui nous permettra de mieux appréhender les choses. Comment ? En comparant ce que nous vivons ici et maintenant avec notre expérience passée, avec les apprentissages que nous avons connu au cours de notre vie.

Le cerveau est souvent guidé par des schémas. Ainsi, nos connaissances et nos expériences d’hier dessinent des schémas mentaux pour nous aider à réagir aux défis d’aujourd’hui. Nous avons tous un parcours personnel, un passé qui définit ce que nous sommes maintenant. Les aspects suivants peuvent nous guider :

  • Quelles sont mes valeurs et est-ce que je les respecte en ce moment ?
  • Si je traverse une passe difficile, quels en sont les éléments déclencheurs ?
  • L’un de ces schéma qui nous définit est évidemment notre personnalité. Mais également notre attitude et nos capacités d’adaptation. Sont-ils adaptés à la situation actuelle ? M’ont-ils été utiles dans le passé ? Dois-je changer quelque chose pour mieux m’adapter à mon environnement ?
Une femme qui regarde la mer.

La conscience de la situation et la projection

La conscience de la situation part d’un élément clé : prendre conscience que le présent est rempli de défis et que nous devons constamment nous adapter. Une bonne préparation maintenant nous permettra d’affronter l’avenir dans de meilleures conditions.

L’esprit doit gérer en même temps les expériences du passé mais il doit aussi être attentif à chaque événement du présent et, enfin, entrevoir les défis qui se profilent à l’horizon. Il est nécessaire de combiner calme intérieur et intuition.

Il est ainsi nécessaire d’apprendre à calmer la peur et à gérer le stress. Cela nous permettra d’ouvrir notre perception, d’élargir notre champ d’action et de se donner des objectifs justes pour demain.

Il faut du temps pour développer une attitude attentive et détendue, car l’incertitude et les problèmes du moment peuvent altérer notre moral et assombrir nos espoirs. Mais rien n’est plus important que de se positionner par rapport à ce que l’on veut réaliser, par rapport à ses valeurs et à la nécessité de s’améliorer chaque jour.

L’avenir est une dimension floue qui se définit au fur et à mesure que nous avançons avec confiance grâce à une boussole interne bien calibrée. Savoir où nous sommes et où nous voulons aller est toujours le meilleur des points de départ.

Cela pourrait vous intéresser ...
Recadrage positif : comment regarder les choses sous un autre angle
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Recadrage positif : comment regarder les choses sous un autre angle

Découvrez dans notre article comment il est possible de mettre en place le recadrage positif, pour une vie plus heureuse au quotidien.



  • Endsley, M. R. (2000). «Theoretical underpinnings of situation awareness: A critical review.» En M. R. Endsley & D. J. Garland (coords.), Situation Awareness Analysis And Measurement. Mahwah, NJ: LEA
  • López García, Mª G. (2011). «Entrenamiento de la Conciencia Situacional mediante neurofeedback.» Colegio Oficial de Pilotos de la Aviación Comercial. Aviador, número 61 julio-agosto-septiembre 2011.