5 questions qui vous aideront à surpasser tous les défis

· 29 janvier 2017

Vous êtes stressé-e ? Votre vie est une lutte quotidienne ? Vous sentez que vous avez atteint vos limites ? Le stress est un dénominateur commun chez la majorité des gens. Ce sont les risques du métier. Cependant, il semblerait que certaines personnes vivent ses circonstances mieux que d’autres. Et ce n’est pas parce qu’elles ont moins de raisons pour être stressées ou se sentir accablées, ni parce qu’elle savent mieux gérer leurs niveaux de stress. C’est une question de résilience, de point de vue, d’attitude.

Mais il y a autre chose. Parfois, quand on a l’impression d’atteindre nos limites, un défi se présente à nous et nous trouble au point de nous faire chanceler. Ce défi peut apparaître de diverses façons. Et à chaque fois, l’unique option viable est de l’affronter.

Cependant, il y a des façons de mener la lutte. Une fois de plus, les capacités des personnes résilientes pour lutter contre l’adversité leur permettent d’affronter ces défis d’une manière bien plus efficace.


La résilience n’est pas uniquement la capacité à faire face à l’incommodité et à l’adversité, c’est aussi un ensemble d’habiletés pour réagir face au stress et aux problèmes.


Que faire pour surmonter un défi

Certaines personnes semblent être nées avec une plus grande résistance au stress, aux problèmes et à l’adversité. Cependant, il est parfaitement possible que tout le monde cultive cette capacité de résilience. L’une des clés pour être plus résilient-e est d’ajuster notre manière de penser aux questions qui nous affectent.

pies-flores

Faire face à un défi, quel qu’il soit, est stressant en soi-même et peut être plus ou moins accablant. Si ce défi arrive alors que nous sentons que nous n’en pouvons plus, qu’il n’y a plus d’espace libre pour plus de stress, la sensation est suffocante, asphyxiante. C’est dans ces moments de stress que nous pouvons réellement construire la résilience qui nous aidera à faire face à ce défi et à récupérer.

Vous devez faire face à vos peurs et à vos démons pour le surpasser. De la même façon, vous devez passer par des situations difficiles et stressantes pour développer et construire votre résilience. Vous ne saurez pas de quoi vous êtes capable avant d’avoir été mis à l’épreuve.


« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se lever chaque fois que l’on tombe »

-Nelson Mandela-


Un nouveau défi, quel qu’il soit, qu’il vous accable beaucoup ou non, est une opportunité pour grandir et être plus résilient-e. Mais que faire dans ces circonstances ? Les questions suivantes vous aideront à affronter ce défi.

Ai-je déjà vécu une telle chose ?

Vous pouvez avoir appris quelque chose de toutes vos expériences passées, vous devez avoir appris quelque chose, même si jusqu’alors vous ne vous en êtes pas rendu-e compte. Il est très probable que vous puissiez avoir recours à une solution similaire ou que vous appreniez de vos erreurs passées et de leurs conclusions.

Une étude qui a suivi plus de 2000 personnes pendant 3 ans pour analyser la façon dont l’adversité dans leur vie affectait leur santé et leur bien-être a révélé que les participant-e-s qui avaient fait face à un certain type d’adversité par le passé étaient moins affecté-e-s par des événements récents.

Selon les conclusions des chercheurs, les niveaux modérés d’adversité vous apprennent à développer des capacités d’affrontement efficaces, aident à vous connecter aux réseaux de soutien social, à créer une sensation de maîtrise et à construire de l’auto-efficacité.

Les changements apporteront-ils une nouvelle normalité à ma vie ?

Selon la gravité du problème, il se peut que vous ayez à faire face à la réalité, qui est que votre vie va avoir une nouvelle normalité. La mort d’un être cher, la perte d’un travail, une maladie ou un accident qui provoquent des limitations physiques ou l’arrivée d’une nouvelle responsabilité familiale sont des exemples de circonstances qui peuvent changer votre vie. Des ajustements seront nécessaires.

mujer-abriendo-puerta

Pour beaucoup de personnes, l’impact initial de l’événement en lui-même fait que leur pensée se dirige vers le pire des scénarios possibles. Mais il y a tellement d’autres possibilités. La douleur initiale passera et une nouvelle normalité s’installera. Regardez autour de vous. Vous n’êtes ni le-a premier-ère, ni le-a dernier-ère à faire face à une telle situation. Accepter de faire des changements vous permettra d’avancer vers une nouvelle normalité et même de la modeler.

Cela va-t-il changer ma vie en mieux ou m’ouvrira-t-il de nouvelles portes ?

Après l’adversité, les personnes grandissent et mûrissent. Toute la douleur permet de réaliser des changements personnels positifs pour faire faire à des événements traumatiques. C’est ce qu’on appelle la croissance post-traumatique.

Selon les psychologues Richard Tedeschi et Calhoun Lawrence, les gens ont tendance à noter une croissance dans cinq domaines spécifiques, à la suite d’événements traumatiques : l’acquisition d’une nouvelle appréciation de la vie, la reconnaissance de nouveaux chemins et de nouvelles possibilités, le gain d’une plus grande force personnelle, l’amélioration des relations et une croissance spirituelle.


« Il n’y a pas une vie facile ou plus indulgente qu’une autre. Certaines personnes deviennent plus fortes et plus résistantes que d’autres. »

-Steve Maraboli-


Est-ce que cela sera toujours un défi pour moi dans un an ?

Les personnes résilientes ont une manière réaliste de penser à propos de la durée d’un événement qui engendre du stress. Quand l’adversité frappe, il est tentant de croire que le défi va exister pour toujours, parce que c’est ce que nous croyons à l’instant même.

chica-pensando

Cependant, il est important d’être conscient-e du fait que cela passera aussi. Visualiser cette nouvelle normalité dont nous parlions auparavant est une manière de se libérer d’une partie de la douleur initiale, celle qui pénètre si fort en nous qu’elle nous fait penser qu’elle restera là pour toujours. Mais ce n’est pas vrai. Le temps passe, et cela passera. Avec cette question, vous pourrez évaluer plus consciemment le problème et lui donner un peu de perspective.

Est-ce que je connais quelqu’un qui est passé par une situation semblable et qui pourrait m’aider ?

Pour beaucoup de personnes, il est difficile de demander de l’aide, entre autres parce qu’elles ont peur de ne pas recevoir de soutien, et ceci est souvent le fruit d’expériences passées. Malgré tout, lorsqu’il s’agit d’expériences traumatiques ou de défis particulièrement accablants, celleux qui les ont surmontés sont normalement très ouvert-e-s pour partager leur expérience avec celleux qui passent par une situation similaire.

Vous lier à d’autres personnes vous aidera à vous sentir plus sûr-e et à voir davantage de perspectives de succèsSavoir que vous n’êtes pas seul-e, que vous avez quelqu’un qui vous soutient, vous sentir compris-e et partager votre expérience avec quelqu’un qui a surmonté une situation semblable ou qui la vit avec une attitude positive et optimiste vous aidera à construire les piliers de votre propre résilience.