La charge mentale de la maternité

Qu'est-ce que la charge mentale ? Comment cela nous affecte-t-il? Qu'est-ce que cela a à voir avec la répartition des tâches dans la prise en charge des enfants ? Dans cet article on vous dit !
La charge mentale de la maternité
Elena Sanz

Rédigé et vérifié par le psychologue Elena Sanz.

Dernière mise à jour : 21 septembre, 2022

Essayez de répondre à cette question : comment la charge de travail est-elle répartie dans votre foyer et dans votre famille ? De nombreux couples répondent rapidement que les corvées sont partagées à parts égales par les deux partenaires : l’un cuisine et l’autre lave, l’un lave les enfants et l’autre leur donne le dîner. À première vue, la situation semble juste et équilibrée, mais qui en porte vraiment la charge mentale ?

Si nous allons au-delà de l’analyse superficielle, nous verrons qu’un foyer ne tient pas uniquement aux efforts physiques. Maintenir une dynamique quotidienne nécessite un effort mental délibéré pour planifier, organiser, anticiper et prendre des décisions. Et cette tâche incombe généralement principalement aux femmes.

Si l’on s’en tient aux tâches domestiques de la vie de couple, il est déjà courant d’observer des déséquilibres. Or, lorsqu’une famille se forme, lorsque les enfants arrivent, cet écart augmente et la charge mentale assumée par les mères est bien supérieure à celle des pères. Nous explorons ces différences ci-dessous.

Femme épuisée par le stress
La charge mentale de la maternité peut générer du stress et de l’anxiété.

Quelle est la charge mentale de la maternité ?

La charge mentale à laquelle nous nous référons comprend tous les processus antérieurs et invisibles nécessaires pour pouvoir effectuer des tâches physiques. Par exemple, dans une entreprise, un salarié se limite à arriver à son poste et à remplir sa mission. Pourtant, derrière, il y a tout le travail effectué par un analyste ou un groupe d’analystes : analyser, traiter l’information, planifier, organiser, fixer des objectifs, anticiper les pannes et les solutions possibles, répartir les tâches…

Lorsque nous traduisons cela dans la vie quotidienne du foyer et de la famille, les deux membres sont des « employés », des travailleurs qui effectuent des tâches visibles. Mais, en plus, les femmes remplissent une double fonction puisque toutes ces tâches de gestion leur incombent. Pour différencier les deux concepts, voyons quelques exemples. Les emplois physiques et visibles peuvent être les suivants :

  • Mettre en marche la machine à laver.
  • Préparer le dîner.
  • Mettre le bébé au lit.
  • Emmener l’enfant à l’école ou chez le médecin.
  • Balayer et laver le sol.

De son côté, la charge mentale se traduit par des tâches de la nature suivante :

  • Rappelez-vous le jour et l’heure du rendez-vous médical.
  • Planifiez des menus de repas hebdomadaires.
  • Identifiez et réapprovisionnez les produits nécessaires qui s’épuisent.
  • Signer l’autorisation pour le voyage scolaire d’un enfant.
  • Organisez les vêtements pour que les enfants aient le nécessaire à disposition lorsque les activités qui le nécessitent arrivent.

Les conséquences de la charge mentale sur la femme et le couple

Comme nous pouvons le voir, la première partie des tâches peut être répartie équitablement, mais pas la seconde partie. En fait, l’idée que cette tâche correspond à la femme est tellement normalisée qu’on s’attend même à ce que ce soit elle qui dise à son partenaire quoi faire.

Il n’est pas attendu d’eux qu’ils aient cette initiative, qu’ils soient également impliqués dans les besoins familiaux et qu’ils sachent anticiper, organiser et prendre en charge ce travail mental. On parle d’un fait qui a des conséquences à plusieurs niveaux.

Stress et anxiété

Assurément, assumer le fardeau d’une vie de famille est lourd. Prendre soin des besoins de chaque membre, organiser pour que tout se déroule comme sur des roulettes, se souvenir des rendez-vous et des dates, anticiper, décider et résoudre est un travail à temps plein. Mais, en plus, aujourd’hui, beaucoup de femmes doivent combiner ce travail avec un travail à l’extérieur du foyer.

Les femmes ont rejoint le marché du travail, mais la répartition des tâches et des responsabilités domestiques n’a pas progressé en conséquence. Pour cette raison, il est fréquent que bon nombre d’entre elles se sentent saturées, dépassées et stressées dans leur vie quotidienne. Une situation qui s’aggrave considérablement lorsque les enfants naissent, et c’est que le travail mental se multiplie de façon exponentielle pour s’acquitter de leurs soins et de leur éducation.

Invisibilité

L’un des aspects les plus difficiles de la charge mentale est qu’elle est invisible. Personne ne la remarque, à quel point elle est importante et à quel point elle est épuisante. Beaucoup de femmes ne sont même pas conscientes qu’elles accomplissent seules une tâche qui devrait être partagée, elles supposent simplement que c’est naturel. De plus, l’environnement ne reconnaît ni ne valorise le temps et l’énergie investis dans ces soins.

Problèmes de couple

Cette situation n’est pas seulement désavantageuse pour la femme mais pour les deux, car elle peut facilement conduire à des disputes dans le couple. L’épuisement, le sentiment d’iniquité et que son propre travail n’est pas valorisé peuvent générer de l’insatisfaction et du ressentiment et finir par aliéner les deux personnes.

Couple se disputant dans le salon
La perception que tout le travail et les efforts impliqués dans la charge mentale ne sont pas valorisés peut causer des problèmes relationnels.

Répartir le fardeau mental à la maison et pendant la maternité

Pour éviter les conséquences décrites, il est essentiel d’être conscient que la charge mentale existe et de commencer à répartir équitablement cette responsabilité. Bien qu’il existe différentes manières d’y parvenir, l’une des plus simples est de répartir les responsabilités par domaines (par exemple : cuisine, santé, parascolaire, hygiène…) et que chaque membre du couple s’occupe pleinement de ceux qui lui correspondent pour eux, à la fois physiquement et mentalement.

Ainsi, la “cuisine” consistera non seulement à préparer des repas, mais aussi à planifier des menus et à acheter de la nourriture. Et la “santé” ne consistera pas seulement à emmener les enfants chez le médecin, mais aussi à savoir quand les visites sont dues et à prendre rendez-vous. Avec cette division des tâches à un niveau plus profond et plus complet, une situation plus juste et plus satisfaisante sera créée qui profitera à l’ensemble du noyau familial.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’écriture améliore notre santé mentale
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’écriture améliore notre santé mentale

Il semble clair que l'écriture est un exercice qui contribue à améliorer la santé mentale, et la science a cherché à démontrer cela.



  • Agirre, A. (2016). Negociaciones de pareja: los trabajos domésticos, la crianza y la construcción de la maternidad y la paternidad. Papeles del CEIC. International Journal on Collective Identity Research, (1), 1-27.
  • Walzer, S. (1996). Thinking about the baby: Gender and divisions of infant care. Social Problems43(2), 219-234.