Je n'ai pas le temps de te critiquer, il faut que j'améliore mon estime de soi

Une faible estime de soi peut s'exprimer de plusieurs manières, surtout en période de frustration. Celui qui critique régulièrement a très probablement des problèmes de ce genre.
Je n'ai pas le temps de te critiquer, il faut que j'améliore mon estime de soi

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2021

Dans de nombreuses circonstances de notre vie, nous exerçons contre nous des accusations très dures qui nous conduisent à des sentiments de culpabilité et d’inconfort dont il nous est très difficile de fuir : nous sommes obligés d’équilibrer et d’améliorer l’estime de soi pour sortir de l’endroit o* nous sommes enfermés.

Ce qui se passe, c’est que, parfois, les problèmes nous dépassent ; et, au lieu de chercher à améliorer l’estime de soi comme nous l’avons dit, nous regardons de l’autre côté, vers ce qui nous fait croire que l’autre est pire : la critique des autres peut venir du reflet de notre intérieur.

Or, nous nous trompons. Cette façon de fuir ce qui nous arrive est égoïste et inutile : critiquer les autres est une attitude révélatrice de frustration et d’insécurité, entre autres. De cette façon, et en laissant de côté la critique gratuite, les gens peuvent devenir toxiques et faire beaucoup de mal aux autres, sans même s’en rendre compte.

La critique définit celui qui critique, pas le critiqué

Femme parlant à l'oreille d'une autre

Nous grandissons en nous éduquant en fonction de ce que notre communauté forge de manière conventionnelle ; nous avons donc l’habitude d’applaudir les choses que nous intériorisons comme bonnes et de critiquer ou de juger celles que nous supposons mauvaises. Lorsque notre comportement dévie de la ligne marquée par la bonté, nous nous réprimons et nous nous sentons mal à ce sujet.

Pourtant, il y a des gens qui dépassent les consignes, qui vivent leur vie sans se censurer et suivent leur propre chemin : celui qui les rend heureux. Il est facile pour une personne qui censure sa propre vie de critiquer et de juger quelqu’un qui ne le fait pas, car le problème qu’elle a avec elle-même : la critique définit la personne qui critique, pas la personne critiquée

Notre intérieur se reflète dans les relations avec les autres, même si nous ne le voulons pas. Si nous sentons que nous ne sommes pas heureux et que nous seuls avons le pouvoir de changer la situation, nous devons le faire. Sinon, les rejets, les insultes et les outrages envers les autres n’iront que dans une direction : celle de notre vide émotionnel.

« Il existe des preuves très solides indiquant que plus notre estime de soi sera élevée,

et mieux nous pourrons traiter les autres. »

-Nathaniel Branden-

Le profil de quelqu’un qui critique

Certains des traits révélés par une personne qui critique constamment les autres et a établi la critique comme une façon de communiquer avec les autres sont les suivants :

  • Le bonheur brille par son absence dans sa vie : nous l’avons évoqué plus haut, si cette personne ressent le besoin d’avoir recours au jugement vis-à-vis des autres pour se sentir mieux, c’est qu’elle n’a pas d’amour-propre. Équilibre et bien-être sont très importants pour nos relations personnelles : quelqu’un qui n’est pas heureux avec lui-même ne pourra rendre personne heureux.
  • L’inconnu est au centre des critiques : le plus courant est que la critique s’adresse à des personnes dont on ne sait rien, ou très peu de choses. C’est très facile à faire car critiquer un proche peut provoquer plus de sentiments de culpabilité et d’inconfort.
  • Il s’agit généralement d’une personne dépendante des autres et peu sûre d’elle : l’amélioration de l’estime de soi implique l’amélioration de la confiance en soi. Une personne qui critique est généralement une personne peu sûre d’elle, qui a besoin des autres pour s’immerger dans sa propre réalité et sa solitude.

« Qui passe son temps à s’améliorer, n’a pas le temps de critiquer les autres. »

-Teresa de Calcutta-

Les clés pour améliorer l’estime de soi

Il existe quelques clés qui nous aideront à améliorer l’estime de soi, évitant ainsi que notre malaise intérieur ne retombe sur d’autres personnes qui ne le méritent pas :

  • Se rappeler nos succès et nos réalisations.
  • Accepter les erreurs sans nous juger ni nous critiquer.
  • Ne pas chercher l’approbation des autres mais la nôtre.
  • Se rappeler les valeurs positives que nous avons en tant que personnes et en faire une liste si nécessaire.
  • Accepter notre façon d’être, ce que nous voulons faire et ce que nous ressentons nous aidera également à améliorer l’estime de soi.
  • Surmonter le passé et apprendre de ses erreurs : dans ce cas, critiquer les autres nous aide à croire que nous avons tourné la page alors que ce n’est pas vrai.
femme heureuse tenant un champignon

« L’estime de soi est la capacité de se connaître, de s’accepter et de se valoriser, qui nous permet de vivre une vie plus équilibrée, heureuse, harmonieuse et productive. »

-Reny Yagosesky-

Cela pourrait vous intéresser ...
Insécurité et faible estime de soi : vivre au bord du gouffre
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Insécurité et faible estime de soi : vivre au bord du gouffre

L'insécurité et l'estime de soi, prises indépendamment, sont néfastes. Mais leurs effets sont démultipliés si elles sont associées.