Je me sens dévalorisé par les autres, que puis-je faire ?

11 décembre, 2020
Se sentir dévalorisé par son partenaire, sa famille ou son patron au travail peut être très débilitant. Que faire dans ces situations ?

Je me sens dévalorisé par les autres, tant au travail qu’à la maison“. De nombreuses personnes éprouvent ce sentiment à un moment ou à un autre de leur vie et, soyons francs, peu de choses sont aussi douloureuses que de se sentir dévalorisé.

Est-ce peut-être un signe évident d’un manque d’estime de soi ? Peut-être. Toutefois, il y a un aspect incontestable à cette question.

L’être humain a besoin de sentir qu’il fait partie de quelque chose ou de quelqu’un. En tant que créatures sociales (et émotionnelles) que nous sommes, la validation et la reconnaissance par ceux que nous chérissons est un nutriment essentiel.

Nous attendons cela de nos partenaires. Donner et recevoir de l’affection, admirer et être admiré par la personne que l’on aime et se sentir soutenu est un pilier incontestable. Ainsi, ce tissu psychologique est également à la base de toute unité familiale. Comme il l’est également au niveau professionnel.

Le fait de savoir que ce que nous faisons est apprécié renforce l’image que nous avons de nous-mêmes. Que se passe-t-il alors si tout cela manque ? Nous l’analysons ci-après.

Un homme qui se sent dévalorisé.

Je me sens dévalorisé par les autres et je ne sais pas quoi faire

La raison pour laquelle nous avons tendance à nous sentir sous-estimés par les autres est presque toujours à rechercher dans notre cerveau. Nous sommes “programmés”, pour ainsi dire, pour nous comparer socialement avec ceux qui nous entourent à presque chaque instant.

Lorsque nous nous sentons désavantagés, un système d’alarme est activé pour nous avertir que quelque chose ne va pas. Le cortisol est libéré dans le sang et nous devenons alertes lorsque nous remarquons, par exemple, que nos parents font plus attention à notre grand frère. Même lorsque notre partenaire n’apprécie pas un tout petit détail de nous.

Le cerveau a besoin d’un renforcement externe pour ressentir un certain équilibre et se sentir intégré dans son groupe social. Ainsi, les actes d’affection quotidiens sont des injections de dopamine capables de nous renforcer et de nous faire voir que tout va bien. Si cela fait défaut en permanence, la peur et même la souffrance s’installent.

La dévalorisation dans la relation

Le sentiment d’être sous-estimé dans une relation est souvent la cause de problèmes et même de ruptures. Cependant, cette situation peut parfois conduire à une réelle dévaluation d’un membre envers l’autre ou par rapport à d’autres réalités auxquelles il faut faire face.

Que dois-je faire ?

Tout d’abord, découvrez si votre besoin de renforcement et de reconnaissance est excessif. Parfois, des facteurs tels que l’insécurité ou une faible estime de soi peuvent nous amener à attendre trop de l’autre personne. De plus, la recherche constante d’une approbation externe ne révèle que des lacunes internes. Réfléchissons à cela.

D’autre part, il se peut que cette sous-estimation soit réelle. Dans ce cas, il est nécessaire d’en parler avec notre partenaire en clarifiant de manière concrète et avec des exemples ce qui se passe.

Il est également conseillé de préciser ce que l’on attend de l’autre personne : appréciation, respect, complicité, soutien… Si cela ne se produit pas, nous prendrons une décision. Se sentir dévalorisé en amour est une mort émotionnelle lente que nous ne devrions pas traverser.

Je me sens dévalorisé surtout par ma famille

Le mépris au niveau de la famille est néfaste à tous les niveaux. Si nous l’avons vécu depuis l’enfance à cause de parents qui nous ont sous-estimés à presque tous les égards, l’impact de ce fait peut durer des décennies. Et la principale conséquence est que nous finissons par développer une faible estime de soi.

Que dois-je faire ?

Que dois-je faire lorsque je me sens sous-estimé par les autres, mais surtout par ma famille ? La première étape consiste à cesser de se concentrer sur eux pour enfin se concentrer sur nous-mêmes.

La dévalorisation qui dure depuis des décennies doit être soignée avec les fils de l’amour-propre. Pour ce faire, nous devons renforcer notre estime de soi, notre identité, notre sécurité personnelle et notre efficacité.

Il est temps de se sentir bien dans ce que nous sommes, dans les projets que nous avons en tête… La famille qui nous méprise et nous déprécie doit être mise à l’arrière-plan et placée à une distance saine de celle-ci. Quiconque sous-estime constamment un autre exerce une forme d’abus.

Un homme qui semble triste.

Je me sens dévalorisé au travail

Nous passons près d’un tiers de notre vie au travail. Le fait d’être immergé dans un contexte où l’on se perçoit injurié et méprisé a des conséquences psychologiques. De même, certains soulignent que la dévalorisation du travail humain est un signe de notre temps.

Des aspects tels que l’écart salarial entre les hommes et les femmes, la faible appréciation du potentiel de chacun, les bas salaires ou les mauvaises conditions de travail en général, sont sans doute assez courants.

Que dois-je faire ?

La sous-estimation au travail entraîne une faible motivation, des situations de stress et un malaise général. Il est nécessaire de ne pas atteindre des situations extrêmes qui mettent notre santé en danger. Par conséquent, gardez à l’esprit ce qui suit.

Pour conclure, nous pouvons tous penser cette phrase, “Je me sens sous-estimé par les autres”, un jour ou l’autre. Lorsque cela se produit, il est nécessaire de s’explorer d’abord soi-même. Parfois, nous attendons des autres qu’ils nous offrent ce que nous ne nous donnons pas nous-mêmes.

Dans le cas où notre niveau d’estime de soi serait couvert et qu’il y a un réel problème de dévalorisation, nous devons le résoudre. Il n’est pas conseillé de vivre longtemps avec ce sentiment coincé en nous, car il nous use et nous fait mal. Résolvons ces situations avec assurance et exigeons ce que chaque être mérite et a besoin : le respect et l’appréciation.