Quand j’ai mis mon ego de côté, j’ai gagné tout le reste

· 9 avril 2017

L’ego est le fruit d’une éducation émotionnelle déficiente, qui s’est renforcée autour d’une idée : on réussit quand on montre aux autres une image de nous sans défauts, sans peurs ou sans doutes. On est obligé-e d’épater l’autre, même si cela revient à assombrir ce que nous sommes en réalité et ce que nous souhaitons véritablement. De cette manière, nous confondons souvent l’estime de nous-même avec le fait de préserver notre ego.

Votre ego blessé révèle que vous souffrez d’une certaine forme d’humiliation et d’échec quand vous faites face au regard des autres, quelque chose que vous ne tolérez pas bien et qui vous fait vous sentir triste et en colère en même temps. Il nous faut apprendre à gagner, mais pour cela, nous devons être prêt-e-s à apprendre. Cela implique de nous sentir vulnérables, de tomber et de nous relever infiniment. Mettre son ego de côté, pour apprendre de la vie.

Au cours de ce cycle, vous devez être préparé-e pour ne pas toujours être la meilleure version de vous-même et accepter que les autres puissent voir de vous ce que vous voulez toujours cacher. Si vous voulez changer par rapport à ce que vous êtes, il faut prendre le risque de très souvent mettre votre vanité de côté. Beaucoup de gens se consument eux-mêmes pour ne pas prendre des risques qui pourraient les positionner “sur la corde sensible”. Ils laissent leur ego prendre le dessus et ils perdent tout le reste.

La bataille pour notre ego nous arrache notre tranquillité

Un vide existentiel peut vous consumer, mais vous préférez continuer à faire semblant d’accepter de vous montrer vulnérable. Par chance ou par malchance, vous ne souffrez d’aucune pathologie particulière, mais simplement d’un trait commun qui touche malheureusement un grand nombre de personnes : la vanité, pleine d’ego, qui tourne autour du “moi”.

Pour gagner quelque chose que nous aimons, pour la simple satisfaction que cela nous produit et pour ne rien montrer aux autres, nous devons mettre de côté notre vanité à de nombreuses reprises. Cela suppose de l’expérience, de renoncer à certaines choses, mais aussi de vivre une vie qui a du sens.

Cela veut également dire ne pas nous tromper dans notre façon de procéder et regarder derrière nous sans attendre que le temps nous donne raison. Nous avions peut-être toujours eu tort ou il se peut même que nous avons raison, mais que cela ne nous serve à rien dans un présent qui n’a pas grand-chose à voir avec ce qui est arrivé.

Quand vous mettez votre ego de côté, vous reprenez le cours de votre vie

Laissez votre ego perdre la bataille de votre conquête intérieure pour reprendre le contrôle de votre vie. Vos émotions, vos sentiments et vos pensées sont automatiques et indispensables, tout comme les faits qui peuvent arriver dans votre vie. Il est assez difficile de faire face aux contradictions et aux événements quotidiens de notre vie pour faire en sorte que tout aille toujours parfaitement bien ou exactement comme cela plairait aux autres.

 Si vous voulez toujours être parfait-e et montrer tout le temps la meilleure version de vous-même, vous n’aurez peut-être pas d’autre choix que de regarder la vie passer. Assis-e, bien habillé-e et souriant-e. Sans vous tromper, sans prendre de risques. Et cela équivaut à ne pas vivre du tout.

Vous n’allez pas toujours être parfaitement calme, vous ne vous sentirez pas en permanence bien dans votre tête et vous n’aurez pas toujours une image parfaite. Votre image ne sera pas toujours parfaite face aux autres, mais vous vivrez également intensément.

image-5

Avec nos hauts et nos bas, avec nos succès et nos échecs, nous vivons notre vie comme nous le pouvons. Tout cela fait partie de nous-mêmes, même si c’est dur de l’accepter. De nombreuses imperfections que vous comme les autres considérez comme intolérables sont invisibles pour le reste des gens. Parfois, la perte de la vanité est l’acquisition de la véritable estime de soi.

Beaucoup d’erreurs passées ont cessé d’exister dans la mémoire des autres et n’existent que dans les stratégies défensives de votre moi blessé et arrogant, de votre ego étouffant qui vous déprime et vous arrache au présent pour viser un triomphe qui ne peut plus exister, car la seule chose qui reste à guérir est la rancœur et la colère de votre intérieur.

Montrez à votre ego la porte de sortie, laissez-le s’en aller, lui et toutes ses ruses. Ouvrez la porte à la vie, même si cela fait parfois mal. Laissez votre ego se perdre, cela en vaut la peine et cela rend la rencontre possible.