Comment j’ai guéri mes blessures et je me suis libéré émotionnellement

· 8 août 2015

A l’heure de parler des blessures émotionnelles, nous nous référons uniquement aux dommages qu’ont pu nous causer des personnes extérieures.

Nous sommes également responsables de nombre de ces vides, de nos limitations personnelles.

Il y a des pensées qui font du mal, il ne faut pas alimenter notre ego et nous accrocher au passé pour vivre seulement dans la nostalgie.

Notre attitude face à la vie est souvent responsable de la manière dont notre âme s’épuise, et dont nous entrons en relation avec le monde.

Guérir, corriger ces constructions internes est l’une des manières de se libérer émotionnellement. En premier lieu, nous devons tous faire un grand exercice de réflexion pour établir que nous voulons fermement changer les choses, depuis l’intérieur de nous-mêmes.

C’est dans ce comportement que réside l’authentique force émotionnelle.

Nous croyons tous avoir une grande sensation de liberté, mais elle est fausse. Nous sommes contrôlés par nos croyances, qui nous limitent souvent beaucoup, et par nos blessures émotionnelles, qui nous retiennent prisonniers de nous-mêmes.

Comment pouvons-nous renaître émotionnellement pour être enfin vraiment libre ?

Les clés pour atteindre la liberté émotionnelle

Liberte

En premier lieu, nous devons préciser que nous ne sommes pas tous égaux, et que nous n’avons pas le même « mélange » d’expériences vécues.

Cependant, lorsque nous parlons des pensées et des émotions qui limitent notre épanouissement personnel et notre liberté, il existe quelques axes basiques de réflexion et d’actions susceptibles de vous intéresser.

Nous vous invitons à les connaître dans la suite de cet article.

1. N’ayez pas peur de la douleur émotionnelle

La douleur, au même titre que la souffrance, ne peut se refouler dans aucun coin secret de notre cœur. Toute blessure saigne, toute douleur émotionnelle se pleure, se crie ou provoque un abîme profond de solitude.

Vos émotions ne sont pas vos ennemis, mais elles ne vous définissent pas pour autant. Vous pouvez souffrir d’une grande déception à un moment précis de votre vie, mais toute votre existence ne doit pas être marquée du sceau de cette souffrance.

La douleur se vit dans le « ici et maintenant ». Elle doit être comprise, entendue et gérée, de la manière la plus saine possible.

En ne faisant pas tout cela, vous optez pour dissimuler ces émotions dans un recoin de votre esprit, et vous ne pourrez pas atteindre un état de liberté personnelle et émotionnelle total.

2. Apprenez à être compréhensif avec vous-même

Vous avez commis une erreur ? Vous avez consacré une partie de votre temps et de votre vie à une personne qui ne le méritait pas ? Ne vous punissez pas pour autant, et ne vous caractérisez pas comme une personne ingénue, ni surtout pas comme un échec.

Personne ne mérite de porter le fardeau de ses erreurs durant toute une vie. Des aspects que vous pouvez considérer comme des échecs, peuvent en réalité être d’excellents apprentissages qui vont vous permettre de développer votre expérience, pour en somme, vous rendre plus fort.

Soyez indulgent envers vous-même, et comprenez que la dernière chose à faire est de ruminer ou d’alimenter un sentiment de culpabilité durant toute votre vie.

La culpabilité ronge et vicie l’esprit, c’est l’ennemi de votre liberté émotionnelle. Gardez l’esprit ouvert, soyez capable d’accepter ce qui se déroule dans votre vie, les bons comme les mauvais moments, car tout ce mélange forme ce qu’on appelle l’existence.

Essayez de vous réveiller chaque matin avec des rêves plein la tête, ouvrez-vous à vous-même et aux autres, en gardant à l’esprit que vous méritez d’être heureux à nouveau.

En bloquant ce torrent de pensées négatives qui vous enferme dans une prison mentale terrifiante.

Paix

Chaque effort que vous ferez, chaque pas que vous surmonterez vous mènera vers un bonheur certain. Vous vous libérerez au fur et à mesure de vos erreurs et de votre culpabilité. Alimentez vos rêves, ne nourrissez pas vos déceptions.

3. Vous ne pouvez pas changer ceux qui vous font du mal

Si vous devez vivre avec une famille ou des proches qui vous font du mal d’une manière ou d’une autre, vous devez garder à l’esprit que vous ne pouvez pas les changer. Vous ne pouvez pas modifier leur façon de comprendre les choses, ni leur personnalité.

Pour être libre émotionnellement, vous devez sortir de leur influence. Vous êtes ce qui vous importe le plus, et vous devez mettre fin à cette souffrance.

Toutes les choses que l’on vous a faites au cours de votre vie, vous les avez intériorisées. Vous avez des plaies invisibles qui sont devenus les chaînes de votre âme.

Libérez-vous d’elles, assumez qui vous êtes, essayez de pardonner à ceux qui vous font du mal, tout en mettant des limites petit à petit.

Évacuez les paroles blessantes et les non-dits, guérissez les douleurs causées par la déception, libérez-vous de toutes les charges qui pèsent sur vous, et levez la voix pour affirmer que vous n’êtes plus une victime. Cela vous permettra de panser vos blessures, de renaître et d’être libre émotionnellement.

4. Assainissez vos racines

A quoi nous référons-nous lorsque nous disons « assainir ses racines » ? C’est un aspect très complexe qui se retrouve chez bien des personnes. Il s’agit des expériences et des constructions psychologiques qui bâtissent la personnalité de chacun, et qui peuvent parfois être viciées.

Réfléchissez sur les thème suivants :

  • Déconnectez peu à peu votre ego dans votre quotidien, cela vous permettra d’avoir une vision plus large et plus libre des choses qui vous entourent
  • Ne vous soumettez pas aux circonstances, et ne vous laissez pas envahir par la haine et la rancœur. Évitez les sentiments extrêmes, qui peuvent rapidement vous ronger de l’intérieur. Maintenez votre équilibre et votre paix intérieure, ainsi vous pourrez vous libérer émotionnellement.
  • Ne vous cachez pas derrière un optimisme peu objectif. Il ne s’agit pas de dessiner un sourire sur votre visage alors que vous ressentez une profonde tristesse. Vous ne faites qu’embellir les fleurs de votre arbre, qui est soutenu par des racines malades.
  • Apprenez à vivre et à gérer vos émotions de manière saine. Si vous ne le faites pas, vous allez porter un masque très éloigné de ce que vous êtes en réalité. L’épanouissement personnel demande d’être courageux et intègre.
peur-de-la-liberte-e1434149833947

Fuir la peur c’est avoir peur. Lutter contre la douleur est douloureux. Essayer d’être courageux est effrayant. 

ALAN WATTS (philosophe britannique 1915-1973)

Images de : Kelly Vivanco