Intouchables, un film qui dédramatise les limites

24 avril 2018 dans Cinéma 0 Partagés

Intouchables est un film français sorti en 2011, produit par Olivier Nakache et Eric Toledano. C’est un des films français qui a rapporté le plus d’argent et dont le succès a été un des plus importants : il est en seconde position du classement, juste derrière Bienvenue chez les Ch’tis. Le film est devenu une référence sur le handicap, car il nous éloigne de la tristesse et du drame et nous fait entrer dans une vision plus naturelle, moins tragique et plus positive.

Intouchables raconte l’amitié qui surgit entre deux hommes très différents qui proviennent de mondes complètement opposés. Le film est inspiré du livre autobiographique intitulé Le Second Souffle de Philippe Pozzo di Borgo, un des protagonistes de cette histoire. Dans le livre, cet aristocrate resté tétraplégique après un accident de parapente nous explique son amitié avec Abdel Yasmin Sellou, un jeune homme de banlieue.

Les deux amis dans le film seront : Driss et Philippe. Driss vit en banlieue parisienne, il est d’origine sénégalaise et sa vie est loin d’être facile : il a des antécédents pénaux, est sans emploi, et n’a pas envie d’en trouver un. Malgré les difficultés, Driss est un homme joyeux et amusant, très insouciant et qui ne prévoit rien ni ne s’inquiète pour le futur.

A l’autre extrême, on trouve Philippe, un homme très riche qui est resté tétraplégique suite à un accident en parapente. Philippe mène une vie monotone et ennuyeuse et il se sent accablé par la tristesse qu’il éveille chez toutes les personnes qui l’entourent. Philippe cherche une aide à domicile et réalise une série d’entretiens avec différents candidats, parmi lesquels se trouve Driss, qui est venu là dans le seul but de ne pas être sélectionné, d’avoir des documents tamponnés afin de prouver qu’il est bien venu à l’entretien, et ainsi, de pouvoir continuer à toucher le chômage.

Etonnemment, Driss est engagé : Philippe a aimé son insolence et veut quelqu’un qui ne le regarde pas avec tristesse, quelqu’un qui ne fasse pas pour lui ce qu’il peut faire seul.

Ce qui au départ semble être une folie, finira par être une grande opportunité pour les deux hommes, donnant lieu à une véritable amitié. Avec des touches comiques, avec subtilité et avec beaucoup d’adresse, Intouchables nous invite à voir un visage plus aimable dans la vie d’un handicapé, à voir la vie autrement et à comprendre que l’amitié est un des plus grands trésors que l’on puisse trouver.

Le handicap dans Intouchables

Philippe en a marre que sa vie soit une tragédie, que tout le monde soit compatissant par rapport à son handicap, que tous le regardent comme un tétraplégique et rien d’autre. C’est pourquoi il trouve en Driss ce manque de pitié qu’il cherche tant, il voit en lui un allié pour pouvoir profiter de nouveau de la vie, même si c’est depuis son fauteuil roulant.

Driss est grossier, il vient d’un quartier pauvre, mais il est amusant et a toujours envie de sourire. Tous deux se complètent ; Driss apporte à Philippe l’amusement qui manquait à sa vie, et Philippe apporte à Driss la stabilité et le besoin de lutter.

Driss est tellement insouciant que, parfois, il en oublie que Philippe ne peut pas bouger, quelque chose qui nous mène à des situations assez comiques. Ce comique et cette capacité à voir au-delà de son fauteuil roulant, c’est ce que cherchait Philippe, il avait besoin de quelqu’un qui puisse le voir comme un homme, peu importent ses limites.

driss et philippe

Il semble que la société regarde avec tristesse ceux qui souffrent d’un quelconque handicap. C’est pourquoi Philippe a besoin de quelqu’un qui n’ait pas pitié de lui, de quelqu’un qui ne fasse pas de différences et qui retrouve son illusion de vivre. La vie de Philippe est monotone, ennuyeuse et les personnes qui l’entourent ne ressentent que de la tristesse à son égard.

Philippe, malgré les apparences, a encore des illusions et envie de sourire. Son estime de lui-même a été profondément affectée après l’accident, il n’est plus assez intéressant pour rester avec une femme et il n’ose pas non plus s’amuser, mais dans le fond, c’est un homme qui veut retrouver l’illusion, retrouver son enfant intérieur.

La désinvolture de Driss et sa manière de voir la vie permettront à Philippe de retrouver ces envies, de se sentir important, de voir son handicap cesser d’être le premier attribut le définissant ; finalement, il trouve quelqu’un qui oublie son fauteuil roulant, qui le traite d’égal à égal, sans tristesse ni compassion, tout à fait normalement et naturellement, et qui le voit comme la personne qu’il est réellement.

Au-delà de l’amitié entre les deux hommes, Intouchables est un souffle de vie, et ce même dans ces moments les plus amers. En effet, chacun des deux personnages a ses problèmes : Philippe est coincé dans un fauteuil roulant, et Driss, dans sa condition sociale, son passé et sa famille. Cependant, tous deux parviennent à voir la vie d’un oeil plus léger. Ils acceptent la vie qu’ils ont et en profitent, en vivant toujours le moment présent.

driss et philippe

L’influence de la société dans Intouchables

Comme nous le disions plus haut dans cet article, Driss et Philippe appartiennent à deux mondes bien différents, mais ce que l’on doit se demander, c’est jusqu’à quel point les différences sociales peuvent avoir influencé leurs vies ? Philippe, grâce à sa richesse, a eu accès à une bonne éducation qui a fait de lui un homme cultivé aux bonnes manières ; au contraire, Driss, lui, a passé toute sa vie dans des quartiers marginaux, il a eu des problèmes avec la justice et n’a pas pu accéder à l’éducation.

Le lieu de naissance et les ressources économiques de chacun d’eux marqueront leur vie pour toujours et, par conséquent, leurs problèmes seront eux aussi différents. La famille de Driss se verra davantage associée au vol, à la drogue, à la marginalité et à la vie hors la loi, alors que les problèmes de Philippe seront totalement différents. Deux personnes qui vivent dans la même ville et, pourtant, qui mènent des vies totalement différentes.

Les classes sociales les plus hautes, normalement, ne connaissent pas la réalité et les difficultés des personnes qui vivent dans les zones les plus marginales ; mais de la même façon, les problèmes d’une personne riche peuvent être différents, et pas forcément moins importants.

driss et philippe

Les problèmes que l’on rencontre dans nos vies revêtent une certaine subjectivité quand nous sommes enfants ; se disputer avec un ami peut être le plus grand problème du monde qui génèrera en nous une grande souffrance. Même si à l’âge adulte on peut penser qu’il s’agit d’une bêtise, dans l’enfance, se produisent des traces qui marquent, et il en va de même avec les différences sociales. L’argent ne fait pas tout : dans Intouchables, nous voyons que l’homme le plus riche est aussi le plus malheureux.

Philippe et Driss sont deux amis qui se complètent à la perfection. Ensemble, ils sont capables de rassembler le meilleur de leurs deux mondes. La spontanéité et l’insouciance de Driss s’ajouteront à la culture de Philippe, de manière à ce que tous deux se rétro-alimentent ; Driss devra faire des efforts dans le travail, apprendre et, de plus, acquérir des connaissances ainsi que se cultiver. Philippe, de son côté, apprendra à vivre de manière plus tranquille, relaxée et éloignée des pressions sociales.

Avec une histoire simple, naturelle et accompagnée de personnes on-ne-peut-plus réels, Intouchables génère en nous une sensation de joie, et nous fait sourire de manière complice. L’amitié entre ces deux personnages nous fascine, nous attrape et nous invite à moins nous inquiéter, à normaliser les différences et à dédramatiser, à rire de nous, à vivre et à profiter un peu plus, quelles que soient les circonstances que l’on doit affronter.

« Je suis peut-être naïf, mais j’espère encore pouvoir séduire avec quelque chose de plus que mon compte en banque. »

-Philippe, Intouchables-

A découvrir aussi