Peu importe la vitesse à laquelle vous courez, votre « Moi véritable » vous rattrapera toujours

· 9 janvier 2016

« Sois toi-même ; tous les autres postes sont occupés »

-Oscar Wilde-


Etre soi-même, cet épineux chemin

On passe notre vie à essayer de « rentrer dans le moule ». Et alors qu’on y arrive enfin, que ce soit dans un endroit précis ou auprès d’un groupe de personnes en particulier, la vie nous lance un nouveau défi à surmonter.

Il est important que vous sachiez que lorsqu’on doit faire face à un changement, il est tout à fait normal d’avoir peur de l’inconnu et de se poser des questions. Ce sont des signaux qui indiquent qu’il se passe des choses intéressantes dans votre vie.

Face aux grands changements et aux vicissitudes qui s’opèrent dans notre vie, notre identité peut en arriver à se sentir menacée.

shutterstock_219285994

Imaginez : vous vous trouvez dans l’ascenseur de votre immeuble avec un voisin. Si vous vous agitez ou que vous ne savez pas vraiment quoi dire, vous vous sentirez certainement mal à l’aise, et vous vous poserez donc des questions comme « pourquoi ai-je réagi ainsi ? ». Vous vous ferez des reproches du style « je me croyais mature, et pourtant, voilà ce qu’il m’est arrivé… »

Tous ces questionnements sont autant d’indices qui montrent que notre existence nous importe, mais que ce qui compte le plus pour nous, c’est que notre existence puisse révéler qui nous sommes vraiment.

Si on a de l’amour propre, on voudra transmettre aux autres l’image de nous-même la plus authentique qui soit.

Notre « Moi véritable » et notre estime de nous-même

 


Se connaître, c’est être prêt à être aimé


 

Si notre estime de nous-même est faible, on va vouloir dissimuler notre « Moi dévalué », et on entrera dans un labyrinthe de regards fuyants, de postures guindées, de traitement superficiel et de relations fugaces et vides.

Du fait de ce manque de clarté sur notre identité et nos désirs, on se pose continuellement des questions sur les décisions que l’on a prises.

Toutefois, vous devez vous rendre compte d’une chose : en raison de circonstances qui ne dépendent pas de vous, vous vous êtes retrouvé dans une situation que vous ne vouliez pas vivre…

Toutes les décisions que vous avez pu prendre au cours de votre vie, c’est vous qui les avez prises et personne d’autre.

Aussi mineures et tristes qu’ont pu vous sembler les options qui se sont présentées à vous, vous avez fini par en choisir une et pas une autre.

Arrêter de fuir pour céder face à notre « Moi véritable »

Vient un moment où on doit arrêter de nous questionner avec cet air sévère. Il s’agit de se réaffirmer, mais en étant libre de nous poser des questions sur notre existence.

Il existe donc deux façons très distinctes de mûrir. En optant pour l’une d’entre elles, on saura éviter la souffrance inutile, puisque le sacrifice en vaut la peine…

Ser-tu-mismo-es-ser-valiente

Etre vous-même ne veut pas dire modeler le monde à votre guise. Etre vous-même, c’est filer avec lui, en apportant votre essence, et en réussissant à faire en sorte que ce voyage vous récompense en vous offrant ce pour quoi vous luttez chaque jour.

Etre vous-même, c’est donc avoir le courage d’être qui vous voulez vraiment être, avec tout ce que cela implique. C’est être loin des copies et autres plagiats sans talent.

 


Nous naissons originaux ; nous mourrons copies.

-Carl Gustave Jung-


Quand je suis moi-même…

  • Je ne suis pas ce qu’il m’arrive. Je suis la vérité qui nourrit tout ce qu’il m’arrive… Au même titre que le récipient de verre qui peut contenir de l’eau, de la terre ou des graines, mais qui dans tous les cas reste le même récipient.
  • Les personnes qui passent dans ma vie me donnent de bonnes leçons pleines de sens : elles sont le reflet où mon intérieur se projette.
    Celles qui me dérangent et me font me sentir mal, celles face à qui je ne ressens que de l’indifférence et celles qui laissent une trace en moi… Toutes celles qui remarquent une partie de mon intérieur que parfois je n’arrive pas à voir moi-même.
  • Aussi obstiné que je puisse être, mon essence se retrouve dans tout ce que je fais. Parfois parce que je me résiste, et d’autres fois parce que je cède à ma vérité.
  • Mes doutes ne sont pas mes ennemis ; ce sont les signaux qui me guident pour me permettre d’aller explorer des choses nouvelles, afin de me défier sans m’exiger, de me connaître sans me limiter.

 


« Osez être vous-même. C’est un luxe à votre portée »