Il est difficile de mettre un terme à quelque chose, mais imaginez ce qui pourrait se passer si vous ne le faisiez pas?

· 18 août 2016

Parfois, nous refusons d’écrire la fin d’une chose qui nous gâche pourtant littéralement la vie.

Bon nombre de ces conduites, relations ou autres schémas de pensée répondent à un besoin bien particulier ; celui d’éviter un mal-être immédiat.

Nous évitons de nous confronter à la réalité en nous réfugiant dans la souffrance, qui par conséquent, devient thérapeutique parce qu’habituelle.

Cet évitement ponctuel de la souffrance peut parfois nous conduire à un désastre.

Nous continuons à entretenir des relations avec des personnes qui nous humilient, ou nous restons prisonnier d’habitudes qui nous empêchent d’atteindre ce à quoi nous aspirons à long terme.

Parfois, il nous faut nous changer nous-même, d’autres fois, simplement mettre un terme à certaines choses, et d’autres fois encore, les deux.

Mettre un terme à quelque chose

Nous devons avoir conscience de ces aspects de notre vie qui ne nous avantagent ni ne nous compensent, et au cours desquels tout ce que nous faisons, c’est collectionner les mauvaises passes.

Afin de savoir si oui ou non nous avons atteint le point de non-retour dans nos relations, il peut être très utile de se poser les questions suivantes :

  • Quelle est la fréquence à laquelle cette personne vous fait vous sentir mal ? Celle à laquelle elle vous fait vous sentir bien ?
    Etre immergé dans une série infinie de justifications et d’excuses de la part de l’autre n’est pas un bon signal.
  • Quel type d’habitudes vous submergent lorsque vous retrouvez dans une période de votre vie où vous avez du mal à atteindre ce à quoi vous aspirez à court terme, ainsi qu’à faire face à votre mal-être ?
  • Quels schémas de pensée vous envahissent ?
    Pensez-vous à toutes ces choses qui n’ont pas de solution ? Apportez-vous vos problèmes personnels au travail ? Pensez-vous continuellement à ce que vous devriez faire ? Etc.

Lorsque vous refusez de mettre un terme à quelque chose qui doit prendre fin, vous en payez le prix fort ; vous détruisez votre estime de vous-même.

Parfois, on nous fait du mal et on nous déçoit, et cela est inévitable. Cela n’atteint pas votre contrôle, mais la façon dont vous réagissez face aux dommages causés ainsi qu’à la personne qui les a causés fera la différence.

Si vous continuez à donner des opportunités ou à justifier des conduites qui n’ont pas à l’être, alors vous minerez votre estime de vous-même.

Reconnaissez que vous avez perdu le contrôle ; voyez ce que vous vous faites à vous-même parfois, et pas seulement ce que les autres vous font.

Mujer-volando-atrevida

Il est difficile de mettre un terme à quelque chose, mais imaginez ce qui pourrait se passer si vous ne le faisiez pas ?

Certaines habitudes ou autres relations toxiques perdurent depuis de nombreuses années.

Vous les avez laissées vous consumer, boycotter continuellement votre bien-être émotionnel ainsi que vos rêves.

Il ne tient qu’à vous de continuer dans cette dynamique vous empêchant de vivre dénué de ce mal-être éternel, ou bien de changer.

Est arrivée l’heure d’être sainement égoïste ; tranchez dans le vif, et débarrassez-vous de tout ce qui vous fait du mal.

Réécrivez le scénario de votre vie…ne boycottez pas votre dignité une seconde de plus.

Si vous ne mettez pas un terme à ces choses qui doivent se terminer, vous aurez un jour à le faire d’une façon bien plus traumatique, vous causerez bien plus de dégâts, et vous aurez perdu bien plus de temps.

mujer-con-barco-en-el-cabello

Si on ne met pas un terme à une chose que l’on use continuellement, notre paix intérieure ne trouvera jamais refuge nulle part.

Mettez au plus vite un terme à toutes ces choses qui ont dû arriver.

Si vous tentez de l’éviter, vous tomberez alors dans une usure émotionnelle irréversible que ni vous ni personne qui en vaille la peine ne mérite.

 


« – Connais-tu quelque chose qui dure pour toujours ?
– J’ai beaucoup changé.
– Tant que ça ?
– Complètement.

Mon coeur n’a jamais été si rouge.

L’enchaînement de cycles dans une vie n’est pas une mauvaise chose ; or, pour ce qui est de ma vie, elle a simplement changé.

Je resterai ici le temps qu’il faudra. J’attends le hasard de ma vie, le plus grand des hasards de ma vie. Oui. Je pourrais unir ma vie en unissant des hasards. Le premier et le plus important fut le pire… »

-Les Amants du cercle polaire-


Votre vie mérite un commencement, et ce à chaque fois que cela sera nécessaire

Il est important de s’autoriser à soi-même de prendre un nouveau départ, et ce sans crainte ni aucune culpabilité.

Dans la vie, tout se transforme, tout change, et c’est de cette manière-là que l’on peut détecter ces changements qui différencient les personnes qui se renouvellent continuellement de celles qui finissent par vivre éternellement dans leurs drames passés.

Vous pouvez avoir beaucoup d’histoires sur votre chemin, cependant, demeurer à un endroit plus longtemps que nécessaire engourdit la saine décision de transiter par des sentiers différents.

S’obstiner à répéter plusieurs fois les mêmes situations qui vous causent du mal-être, ce n’est pas seulement faire preuve de masochisme, c’est aussi donner du pouvoir sur vous à quelqu’un ou quelque chose qui n’aurait jamais dû en avoir.