Fuir les conseillers

Les conseils sont des avis subjectifs qui ne devraient s'exprimer que lorsqu'ils sont sollicités ou lorsque nous sommes experts en la matière. Fuyez les conseillers.
Fuir les conseillers
Alicia Escaño Hidalgo

Rédigé et vérifié par Psychologue Alicia Escaño Hidalgo.

Dernière mise à jour : 14 janvier, 2023

Les conseils sont des opinions subjectives qu’un locuteur transmet à un autre avec l’intention de guider son comportement d’une certaine manière. La vérité est que certaines personnes dispensent des conseils aux autres sans préparation ni conscience. Dans cet article, nous les avons baptisés conseillers. C’est généralement une espèce dont au moins un spécimen existe dans toutes les familles ou groupes d’amis.

Ils pensent que donner des conseils les place dans une position d’autorité, de sagesse et même de prestige. D’un autre côté, nous ne les accueillons généralement pas avec déplaisir car les recevoir – indépendamment de leur pertinence – est normalement un signe que certaines personnes se soucient de nous. Nous le faisons en revanche lorsque nous soupçonnons qu’il a une stratégie de manipulation derrière pour diriger notre conduite.

Les conseillers pourraient se définir comme un type de personne toxique, qui, avec un air de bonnes intentions, vous dit ce que vous devriez ou ne devriez pas faire de votre vie,  toujours en fonction de leur propre expérience.

En basant les conseils sur leur propre expérience, les conclusions qu’ils partagent avec nous ne sont généralement pas applicables à notre cas. Par conséquent, si vous rencontrez une personne qui s’immisce dans votre vie sans que vous ayez sollicité son avis, argumentant avec une grande assurance sans savoir de quoi elle parle et vous imposant également ses opinions, vous êtes alors en présence d’un conseiller et il vaudrait mieux le fuir.

“En essayant d’aider, nous pouvons faire du mal en forçant quelqu’un d’autre à recevoir quelque chose qu’il n’a pas demandé. De plus, lorsque nous insistons pour donner un conseil à quelqu’un qui ne l’a pas demandé, nous le donnons en fait à nous-mêmes.”

-Alejandro Jodorowsky

Pour donner un bon conseil, il convient tout d’abord que ce conseil soit sollicité. Nous courons le risque, dans le cas inverse, “de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas”. Deuxièmement, il est essentiel que nous soyons des experts dans le domaine pour ainsi donner une recommandation reposant sur la science ou la vérité. Enfin, la seule façon de donner des conseils correctement est de sympathiser avec le destinataire et d’essayer de voir le problème sous son angle et non depuis notre position, qui est différente.

conseillers

Anatomie d’un conseiller

Les conseillers possèdent une série de caractéristiques qui nous permettent de les reconnaître facilement. Ce sont généralement des personnes plus âgées que nous, qui en raison de leur âge croient avoir plus d’expérience – alors que ce n’est pas toujours le cas – et se pensent plus sages que nous.

Parfois, les parents les plus proches et même les parents eux-mêmes deviennent des conseillers, alors même que nous avons atteint l’âge légal. Malheureusement, et même si ce n’est pas leur intention, cette aide peut souvent avoir un impact négatif sur nous.

Voici donc les caractéristiques communes que nous pouvons trouver à cette typologie psychologique :

Ils donnent généralement des conseils typiques

« Le temps remet tout à sa place ». Ou « crois en toi et tu y arriveras ». Il s’agit là de conseils typiques que nous lisons dans les magazines pour adolescents, puis que nous essayons de donner à une autre personne pour voir si cela aide. Évidemment, ces suggestions préfabriquées ne fonctionnent jamais puisque la personne que vous conseillez les connaît aussi. Elle les applique même, mais ce n’est pas ce qui lui manque ou ce dont elle aurait besoin à ce moment-là.

“Plus qu’aider, nous pouvons souvent faire en sorte que l’autre se sente coupable de ne pas “croire en lui” ou de “ne pas voir le côté positif des choses”.

Ils ont des peurs de ce qu’ils ne savent pas affronter et font des projections dans votre expérience

Les conseillers sont généralement des personnes qui ont des problèmes non résolus dans leur vie, qui ont peur d’affronter les circonstances ou qui n’ont pas surmonté les autres efficacement. Cela les amène à donner des conseils aux autres comme un moyen de réparer leur propre vie. Il est impossible d’aider quelqu’un si notre esprit est plein de fantômes.

De plus, les conseils sont souvent de nature anxiogène : “ne fais pas ça”, “c’est dangereux”, “et si ça ne marche pas ?”, au lieu de motiver. En effet, eux-mêmes tendent à se laisser guider par la peur qu’ils pointent du doigt.

Ils pratiquent le “nombrilisme”

Les conseillers donnent toujours des conseils en se basant sur le moi, le moi et puis le moi. Au lieu d’écouter la personne en face d’eux – ce qui aide beaucoup – dès que vous finissez votre phrase ils en commencent rapidement une de la manière suivante : “Eh bien, je…”, “Ça m’est arrivé aussi et…” Nous l’avons tous plus ou moins fait à un moment donné et nous avons observé comment les autres l’ont fait.

Cela nous fait ne pas nous sentir compris ou écoutés. Au final, c’est nous qui devrons écouter l’autre. N’oublions pas que l’expérience d’une autre personne n’a pas grand-chose à voir avec la notre propre, même si elles se ressemblent.

Chacun a son bagage vital et en fonction de celui-ci, il doit résoudre son problème. Ici un professionnel saura vous guider.

Ils donnent des conseils auxquels eux-mêmes ne croient pas

Très probablement, les indications qu’un conseiller vous donne n’ont pas été mises en pratique ou lui, précisément parce qu’il ne les croit pas. Il se pourrait aussi qu’ils soient difficile à appliquer. Ils peuvent être opportun, mais pas pour ce moment où il y a peu de forces.

conseillers

Les conseils, dans tous les cas, doivent être réalistes, progressifs et adaptés à la personne. Les conseils généraux tels que “si tu veux arrêter de fumer, tu dois arrêter du jour au lendemain et mâcher de la gomme contre l’anxiété ” sont non seulement irréalistes mais dans ce cas, il existe de nombreuses autres techniques qui pourraient s’utiliser. Ils peuvent même nuire à la personne, la remplir de pression ou d’anxiété et avoir l’effet inverse.

Ils pensent que l’autre n’est pas aussi capable qu’eux et qu’il a besoin d’eux

Les conseillers sont des “sauveurs de vie”. Ils pensent que les autres ne sont aussi informés qu’eux et sont inférieurs et ont donc besoin d’eux. Cette attitude n’est rien d’autre qu’une couverture qui les fait ne pas s’occuper de leurs propres affaires. Une forme de distraction pour ne pas prendre en charge leur propre vie. Personne n’a vraiment besoin de leurs conseils. Ce dont nous pouvons avoir besoin, est que l’on coopère avec nous pour réaliser nos souhaits ou atteindre nos objectifs, ce qui n’est pas la même chose.

Avant de donner un conseil à quelqu’un qui ne nous l’a pas demandé ou sur lequel nous n’avons aucune connaissance scientifique, souvenons-nous toujours de la réflexion suivante :

Quiconque essaie d’aider un papillon à sortir de son cocon le tue. Quiconque essaie d’aider un germe à sortir de sa semence, le détruit. Certaines choses ne peuvent pas être aidées. Elles doivent se produire de l’intérieur vers l’extérieur.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les personnes qui parlent beaucoup pour prouver leur sagesse démontrent en fait leur ignorance
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les personnes qui parlent beaucoup pour prouver leur sagesse démontrent en fait leur ignorance

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.