Fragilité émotionnelle : clés pour comprendre et renforcer le « moi »

30 avril 2018 dans Emotions 0 Partagés
boule de cristal

La fragilité émotionnelle n’a rien à voir avec la sensibilité émotionnelle. Tandis que nous pourrions définir cette dernière comme une qualité exceptionnelle de l’être humain, la fragilité correspond surtout à un manque d’outils pour gérer nos états internes les plus complexes et à une claire difficulté à faire face aux difficultés les plus simples du quotidien.

Concentrons-nous d’abord sur la différence entre ces deux termes en nous appuyant sur un fait important. On retrouve souvent des personnes qui en viennent à « normaliser » leur fragilité émotionnelle et à expliquer qu’il s’agit de leur façon d’être, de comprendre et de vivre la vie. « Je suis une personne sensible et je ne peux rien faire contre cela », disent-elles en s’auto-défendant.

La fragilité émotionnelle nous conduit souvent à des états caractérisés par l’anxiété, le stress, la dépression…
Partager

Nous devons bien comprendre qu’à partir du moment où un comportement/une attitude ne génère que de la souffrance, de l’insécurité et un manque de contrôle sur notre propre être, les excuses ne valent rien. Pas quand cela nous empêche d’être heureux. Ainsi, tandis que les personnes sensibles ont une vision plus large de la société et une meilleure manière de se connecter à leurs besoins et à ce qui les entoure, les personnes marquées par la fragilité ont des perspectives émotionnelles beaucoup plus limitées.

Qui plus est, ce trait indique souvent un problème sous-jacent: des troubles dépressifs, de l’anxiété, une mauvaise gestion émotionnelle, etc. Il est par conséquent nécessaire d’approfondir un peu plus cette dimension.

visage de femme

Fragilité émotionnelle: causes et caractéristiques

L’American College Health Association a publié, il y a quelques années, un travail intéressant sur la fragilité émotionnelle. Dans ce dernier, on nous expliquait un fait très préoccupant: nos jeunes souffrent de plus en plus de dépression, de stress, de dépendance émotionnelle et, pour nous effrayer encore plus, pensent de plus en plus à se suicider. Derrière cette réalité se cachent une claire fragilité émotionnelle et un manque de ressources au moment de faire face aux difficultés les plus habituelles.

La majorité de ces dimensions psychologiques prennent racine dans les styles d’éducationLes familles des dernières décennies sont conscientes que notre société exige de plus en plus de capacités pour y vivre. Cela a conduit les parents à intensifier leurs efforts pour compléter la formation de leurs enfants, et ce dès leur plus jeune âge.

Ils essayent de mettre les meilleures ressources possibles à leur disposition afin de les orienter vers le succès, en les obligeant parfois à se distinguer et en leur rappelant continuellement à quel point ils sont spéciaux ou combien ils doivent l’être pour triompher. Tout cela est sans doute compréhensible; or, ce point de vue néglige certains détails.

L’un des détails les plus importants est qu’on les protège de l’échec: de nombreux enfants sont donc incapables de tolérer la frustration, aussi petite soit-elle. Par ailleurs, ils ont du mal à apprendre à décider de façon autonome, se sentent peu sûrs d’eux-mêmes et sont très maladroits à l’heure de gérer leurs propres émotions. Peu à peu, ils se rendent compte qu’ils ne sont pas si « spéciaux » aux yeux des autres et qu’ils manquent d’habiletés, de ressources et de stratégies pour pouvoir réagir devant des problèmes élémentaires.

Voyons maintenant quelles caractéristiques présentent les personnes avec une fragilité émotionnelle.

jeune femme triste

Comment savoir si je suis une personne émotionnellement fragile ?

En plus de celles que nous avons décrites, certaines caractéristiques que nous retrouvons chez les personnes émotionnellement fragiles sont :

  • Incapacité à gérer et comprendre des émotions comme la tristesse, la colère, la déception… La réaction face à ces dernières est souvent surdimensionnée.
  • Sensation de vide continu.
  • Sensation d’étouffement face aux problèmes les plus simples, face aux désaccords, face à n’importe quelle circonstance qui ne ressemble pas à celle que l’on attendait ou souhaitait.
  • Incapacité à gérer la frustration.
  • Difficultés à prendre le contrôle de sa vie, sensation que tout est plus fort que nous.
  • Problèmes constants au niveau des relations sociales, impression que tous les gens qui nous entourent nous déçoivent ou nous trahissent.
  • Manque d’énergie, apathie, mélancolie constante.
  • Manque de confiance au moment de réaliser une tâche quelconque, sensation d’inefficacité et faible estime de soi.
  • Quand les choses ne sont pas comme nous l’espérions, voulions ou attendions, nous pouvons réagir violemment ou en nous laissant porter par la rage.
Notre santé émotionnelle dépend souvent de la façon dont nous avons été éduqués et de la qualité de ces premières interactions. Cependant, une mauvaise éducation ou une éducation inefficace ne nous déterminent pas. Il est toujours possible de vaincre la fragilité émotionnelle.
Partager

Stratégies pour renforcer le « moi » et devenir des personnes fortes sur le plan émotionnel

Pour comprendre ce processus qui peut nous transformer en une personne émotionnellement forte, nous pouvons visualiser, par exemple, une tasse en porcelaine. Nous savons qu’elle est sensible, nous pouvons même apercevoir des fêlures, marques de sa dernière chute. Cependant, cette tasse en porcelaine est tout sauf fragile; il s’agit d’une pièce unique et merveilleuse au niveau de sa forme, de sa matière et de ses petites imperfections.

garçon triste

Par conséquent, nous pouvons nous permettre d’être sensibles mais pas d’être fragiles. Nous ne pouvons pas franchir cette ligne et laisser tout notre être se fissurer. Si nous permettons cela, notre identité, nos valeurs et notre beauté interne s’échapperont. Alors, comment faire pour nous débarrasser de ces fragilités qui limitent notre bonheur ?

  • Un premier pas consiste à prendre conscience de nos faiblesses émotionnelles, de ces vides qui nous limitent et nous provoquent du mal-être. Ainsi, et aussi curieux que cela puisse nous paraître, certaines activités ont prouvé l’utilité de la thérapie artistique ou de l’art-thérapie. Il s’agit d’une manière sensationnelle d’explorer nos pensées, nos émotions et nos nœuds internes à travers les couleurs, les toiles et les dessins.
  • Un second pas consiste à assumer un sens de responsabilité envers soi-même. Les personnes fragiles se sentent victimes de leur environnement, de la société, des personnes qui les entourent. Elles se limitent au niveau de leurs réactions, comme une balle que l’on frappe contre un mur et qui rebondit encore et encore. Il faut que ces personnes prennent les commandes de leur vie et délimitent un sens de la responsabilité réel et courageux.
  • Ce sens de la responsabilité requiert de mettre de côté les expériences du passé et de faire des changements dans le présent. Tout changement est accompagné d’une sensation de peur mais si nous parvenons à écarter ces pierres de notre chemin quotidien, nous nous sentirons plus sûrs de nous. Nous deviendrons les maîtres de notre vie.

Pour conclure, il est évident que ce processus n’est pas simple et qu’il requiert parfois l’aide d’un bon psychologue. Face à cette difficulté intrinsèque, rappelons-nous que nous avons tous la capacité de devenir des personnes plus fortes sur le plan émotionnel. Occupons-nous de notre tasse de porcelaine pour la rendre unique, forte et belle.

A découvrir aussi