Face aux yeux tristes, il ne faut pas poser de questions et donner plus de câlins

· 8 mai 2016

Quand une personne est triste, nous avons tendance à la harceler de questions sur ce qui se passe, ce qu’elle a fait pour se sentir ainsi, comment elle se sent, comment on peut l’aider etc.

Mais, parfois les yeux tristes demandent moins de questions et plus de câlins.

Quand nous nous sentons mal et que nous envahit une tempête de tristesse, notre esprit et notre corps ont besoin du soutien émotionnel des amis et des personnes proches.

La tristesse est une émotion utile et basique qui a comme particularité sa capacité à encourager l’empathie des autres envers la personne triste et à favoriser le soutien émotionnel envers qui a besoin d’une épaule sur laquelle se reposer.
Tristesse-inside-out

La normalisation et la validation de la tristesse

Souvent, nous n’avons pas besoin de mots pour nous réconforter mais de cœurs patients qui nous écoutent et qui nous font un câlin quand nous traversons des moments émotionnellement compliqués.

La meilleure manière d’aider une personne qui est triste est simplement en lui offrant notre présence, sans mots, en mettant une main sur son épaule, une main de tendresse et de sincérité.

Car il y des moments où les mots sont de trop et la seule chose dont nous avons besoin, c’est qu’on nous laisse tranquille, de respirer et de mettre de l’ordre dans nos pensées.

Finalement la tristesse encourage l’introspection.

“Notre société est de moins en moins tolérance à tous les types de souffrance et de mal être. Le besoin de se sentir heureux fait que souvent, nous ne supportons pas de vivre avec la tristesse”
-Narcís Cardonés-
Fille-derriere-un-rideau

La tristesse, expression d’un langage universel

La tristesse est l’émotion de la peine, de la perte et du mal. Une expérience qui, même si elle est négative, est saine pour nous car elle incite à une plus grande conscience de soi sur tout ce qui nous entoure.

Cette expérience émotionnelle grandit et reste quand nous percevons que nous nous sentons seul, car le découragement s’accentue et génère une montagne de plus en plus grande qu’il nous est difficile d’assumer et qui peut mener à se transformer en maladie ou en un état émotionnel instable.

Prendre dans ses bras des yeux tristes symbolise l’accueil et le soutien au monde dans lequel on vit, la lutte conjointe et le soutien émotionnel. 

Femme-paume-ouverte-sur-une-vitre

Faire un câlin à ses démons qui viennent nous dire quelque chose

Bloquer nos émotions est une grave erreur. C’est ce que nous apprennent les films comme Inside Out.

Concrètement la tristesse nous aide, à cause du manque de motivation, car elle génère de la réflexion, l’analyse et l’incitation au soin aux autres.

Alors, si nous refusons notre tristesse et que nous ne la montrons pas, nous perdons tout cela, nous n’obtenons pas la possibilité de recevoir un câlin long et tendre qui nous aide à nous rappeler que nous ne sommes jamais seuls.

La société des recettes du bonheur nous oblige à être toujours joyeux et ne permet pas la souffrance car elle est perçue comme quelque chose d’anormal et de négatif.

La tristesse nous emmènerait dans un lieu indésiré et finalement, nous tomberions dans le piège de l’excès.

tristesse-inside-out2

C’est pour cela qu’un câlin sans questionnements nous aide à normaliser la tristesse et également à l’accepter.

Pour récupérer la confiance en soi, il est essentiel que notre entourage nous ne juge et ne sous-estime pas notre état émotionnel.

Car il y a des câlins qui nous aident à recomposer les parties qui sont brisées dans notre cœur, acceptant que nos journées soient composées de nuances et de circonstances, et comprenant que nos émotions doivent rester en marge de ce supermarché de raisons et de recettes à tout.