Existe-t-il des différences d’intelligence entre les hommes et les femmes ?

· 29 octobre 2018
"Les femmes doivent gagner moins que les hommes parce qu'elles sont plus faibles, plus petites, moins intelligentes". Il s'agit là des déclarations faites par un député polonais il y a un an à peine. Nous avons malheureusement tous déjà écouté ce type de commentaires mal inspirés et peu documentés comparant l'intelligence des hommes à celle des femmes.

La croyance populaire la plus répandue dit que les femmes sont meilleures dans le domaine des lettres. Alors que les hommes sont meilleurs en mathématiques. Mais…quelle base scientifique cette comparaison possède-t-elle ? Est-il vrai qu’il existe des différences d’intelligence entre les hommes et les femmes ?

Hommes et femmes, qui sont plus intelligents ?

Certains chercheurs ont critiqué le fait d’étudier les différences entre les sexes car ils considèrent que cela peut favoriser la promotion de faux stéréotypes et préjugésNous pensons cependant que les préjugés existent également du fait de l’absence de données, de sorte que la recherche est le seul moyen de séparer les mythes des faits. Il s’agit de ce que déclara, en termes généraux, Diane Halpern, une psychologue américaine, lorsqu’on l’interrogea sur ce sujet.

différences d'intelligence entre hommes et femmes

La vérité est que la plupart des études que l’on a menées sur les différences en termes d’intelligence pointent dans la même direction. Sur la base des résultats desdites études, il a été observé qu’il n’existe pratiquement aucune différence d’intelligence entre les hommes et les femmes. Certaines montrent de légères différences en faveur des hommes, d’autres en faveur des femmes.

On a utilisé différents instruments pour étudier les différences d’intelligence entre les deux sexes. Certains parmi les plus connus sont le facteur g de Cattell ou le test des matrices progressives. Ma

Aucun d’entre eux n’a fait ressortir de différence significative et systématique entre les hommes et les femmes. Ce que l’on a trouvé en revanche, c’est que ces résultats similaires dans les tests sont parfois associés à différents modèles d’activité cérébrale. Les femmes utilisent davantage les zones du cerveau en charge de la vitesse de traitement. Les hommes, eux, recourent davantage aux zones chargées de la prise de décision.

Les différences d’intelligence dans des compétences spécifiques

De tout ce que nous avons dit antérieurement, il nous est clairement apparu qu’il n’existe pas de différences en termes d’intelligence générale entre les hommes et les femmes. Mais qu’en est-il si nous parlons de sujets ou de domaines spécifiques ? Existe-t-il des différences entre les hommes et les femmes en mathématiques ou dans les épreuves verbales ?

Nous pourrions dire ici qu’il existe des différences significatives. On a observé que les femmes sont meilleures dans les épreuves verbales. La connaissance des mots. La compréhension des paragraphes. Et la vitesse de traitement. Les hommes, en revanche, sont meilleurs dans les tests spatiaux, les sciences, l’arithmétique et la compréhension mécanique.

En outre, il existe un autre fait important : les différences constatées ne semblent pas se maintenir dans le temps. Si nous analysons la tendance, nous constatons que ces différences tendent à diminuer : les scores moyens obtenus par les hommes et les femmes tendent à se niveler.

C’est à ce stade qu’il serait logique de se demander si les différences d’aptitudes spécifiques sont réellement dues à un manque d’aptitude. Ou simplement à des stéréotypes. Est-il possible que les femmes obtiennent des notes plus faibles en mathématiques parce qu’elles ont été découragées/démotivées pour étudier de tels matières ? En est-il de même pour les hommes ?

Différences d’intelligence : l’effet Flynn

L’effet Flynn donne un nom à un phénomène curieux. La vérité est que si nous comparons les résultats de tests d’intelligence d’il y a deux décennies avec les résultats de ceux qui s’effectuent actuellement, nous constatons que dans de nombreux endroits du monde, pour ne pas dire tous, le quotient intellectuel (QI) de la population a augmentéUn phénomène ou un effet qui pourrait être expliqué par des améliorations globales dans l’alimentation. L’éducation. Ou la tendance à former des familles plus petites.

Par exemple, en prenant comme référence les mathématiques, nous avons constaté que les hommes et les femmes se sont nettement améliorés au cours des dernières décennies. En outre, comme nous l’avons dit précédemment, cette augmentation a entraîné une diminution des différences. De sorte qu’en ce qui concerne les mathématiques, l’amélioration du nombre absolu a été plus important dans le groupe des femmes.

différences d'intelligence

Cette évolution des résultats indique par conséquent que l’on peut expliquer lesdites différences par une origine culturelle. Plutôt qu’à une origine génétique. Si tel est le cas, il est de notre responsabilité et de celle des éducateurs de cesser de promouvoir des stéréotypes et de commencer à motiver les hommes et les femmes de manière égale, en leur permettant de décider eux-mêmes ce qu’ils veulent étudier.

Comme nous avons pu le constater, les différences d’intelligence entre les sexes sont très faibles, pour ne pas dire inexistantes. Il est vrai que l’on continue à enregistrer des différences pour des compétences spécifiques. Telles que la compétence verbale. Spatiale. Ou numérique.

Il n’en est toutefois pas moins vrai que ces différences tendent à se réduire toujours plus. Ce qui exclurait en quelque sorte une explication génétique. Si tel est le cas, nous jouerions en tant que société un rôle très important pour que ces différences existent. Et il serait en notre pouvoir de travailler pour les faire disparaître. Participons à cela.