Est-il vrai que nous ne connaissons jamais une personne ?

15 septembre 2019
Parfois, les gens nous déçoivent. Parfois, nos proches ne sont pas ce que nous pensions qu'ils étaient. Ne connaissons-nous jamais une personne ?

Parfois, nous arrivons à la conclusion qu’en réalité, nous ne connaissons jamais vraiment une personne. Soit parce qu’elle nous surprend avec un comportement inattendu aussi agréable que positif, soit parce qu’elle nous déçoit. Nous arrivons alors à la conclusion qu’en matière de relations humaines, nous ne pouvons jamais rien tenir pour acquis. Mais tout ceci est-il vrai ?

Le poète John Donne a dit que personne n’est une île, quelque chose de complet en soi. Nous sommes tous un fragment, une partie d’un continent sur lequel nous sommes obligés de vivre ensemble. Et cela n’est pas facile. Ainsi, une chose qui, sans aucun doute, nous plairait à tous, c’est que ceux avec qui nous établissons un lien significatif agissent toujours comme nous le voulons et comme nous l’attendons.

La plupart d’entre nous aiment la prévisibilité. Savoir que si l’on attend quelque chose de quelqu’un, cette personne l’accomplira. Comprendre et tenir pour acquis que notre partenaire, notre famille et nos amis réagiront d’une telle manière à certaines circonstances, qu’ils seront toujours fiables, que la vision que nous avons d’eux est la bonne et le restera au fil du temps.

Toutefois, cette variable n’est pas toujours respectée. Cette formule n’offre pas dans tous les cas le résultat que nous attendons. Car parfois, les personnes nous déçoivent. Parfois, nous sommes témoins de réactions et de comportements inattendus qui non seulement nous surprennent, mais qui nous blessent aussi. Tout cela nous oblige à nous demander si ce n’est pas une erreur de notre part. N’avons-nous pas vu comment était cette personne en réalité ? Nous essaierons de répondre à ces questions dans la suite de cet article.

« Les êtres humains ne naissent pas une fois pour toutes à l’heure où leur mère leur donne le jour, mais que la vie les oblige de nouveau et bien souvent à accoucher d’eux-mêmes. »

-Gabriel García Márquez-

Un couple sur la plage

Nous ne connaissons jamais réellement une personne. Cette expression est-elle vraie ?

La réalité c’est que nous ne pouvons jamais connaître une personne. Pas en profondeur et pas avec suffisamment de certitude pour pouvoir nous mettre à sa place. Nous introduire dans son univers mental et prédire avec une précision totale ce qu’elle fera ou pas à chaque instant. Admettre cela ne doit pas être négatif ou inquiétant. Nous n’avons pas un contrôle absolu sur tout ce qui nous entoure et c’est quelque chose que nous devons assumer.

Les personnes peuvent changer (et parfois nous avons besoin de le faire)

L’une des raisons pour lesquelles nous ne connaissons jamais une personne est que nous avons tous la capacité de changer, d’assumer de nouveaux objectifs de vie, d’avancer, de mûrir et même de changer certains traits de notre personnalité. Il s’agit sans aucun doute d’une question très controversée, car certaines personnes pensent que la personnalité se façonne à l’âge adulte et que seuls des changements mineurs sont possibles.

  • Cependant, cette perspective peut nous faire passer d’une déception à une autre. Les personnes changent parce que les expériences nous changent. Parce que la vie nous place parfois face à certains faits où il faut repenser certaines choses et même se reconstruire
  • Des études de l’Université du Michigan soutiennent une idée intéressante. Beaucoup d’entre nous ne sont pas entièrement satisfaits de notre personnalité. Ainsi, l’un de nos objectifs de vie est de peaufiner notre moi authentique, de travailler sur nos insécurités, de renforcer notre identité et de changer certaines caractéristiques pour nous sentir plus épanouis

Ce processus de changement peut parfois signifier de laisser derrière soi certains liens ou même de décevoir ceux qui nous sont proches. Sur notre chemin vers la réalisation de soi, il est presque inévitable de ne pas surprendre quelqu’un avec nos décisions (nous pouvons même nous surprendre nous-mêmes).

Il semblerait que nous ne connaissons jamais une personne pour de bon

Nous ne connaissons jamais réellement une personne peut-être parce que nous l’avons toujours vue comme nous le voulions

Certaines personnes regrettent de ne jamais arriver à connaître une personne. Souvent, cela crée de la rancœur et de la frustration face à certaines attentes. Nous avons tous la capacité irrémédiable d’être faillibles, de décevoir ceux qui nous aiment, de ne pas être comme les autres l’attendent.

Il y a un autre aspect que nous ne pouvons ignorer. Parfois, nous ne connaissons jamais réellement une personne car nous nous limitons à ne pas sortir du profil que nous avons établi, en éliminant de notre champ d’attention ce que nous ne voulons pas voir. Il y a des personnes qui créent des autres une image de perfection absolue et d’irréalité. Ce sont des personnes qui tiennent pour acquis trop d’hypothèses, qui idéalisent et se soumettent, qui sont incapables de voir au-delà de ce qu’elles veulent intuitivement à  quoi ressemblent vraiment ces êtres qui leur sont proches. Parfois nous regardons mais ne voyons pas, et cela mène tôt ou tard à des déceptions.

Conclusion

Une chose que nous dit Lewis R. Goldberg, un expert reconnu dans le domaine du caractère humain, c’est que la personnalité n’est pas toujours un facteur infaillible et totalement rigoureux pour prédire comment une personne se comportera tout au long de sa vie. Il y a de petits aspects qui nous échappent, il y a des variables imprévues qui sont toujours hors de notre contrôle.

Il est donc vrai que nous ne connaîtrons jamais à 100 % la personne avec qui nous vivons. Face à cela, nous n’avons d’autre choix que de faire confiance, d’espérer que le bonheur que nous ressentons maintenant ne s’évanouira pas ou ne se perdra pas, de tolérer l’incertitude. Cependant, comme nous le savons bien, dans ce monde, la certitude est minime et, par conséquent, la meilleure chose à faire est de profiter du présent et d’assumer sans résistance que la vie est aussi changement, ignorance et surprise.

 

  • Nathan W. Hudson, Brent W. Roberts (2014) Goals to change personality traits: Concurrent links between personality traits, daily behavior, and goals to change oneself. Journal of Research in Personality. 76 (2), 1–16.  doi https://experts.illinois.edu/en/publications/goals-to-change-personality-traits-concurrent-links-between-perso