Tu es une drogue avec des effets secondaires

18 février 2017 dans Emotions 1073 Partagés

Il y a celleux qui, lorsqu’iels passent dans notre vie, laissent une marque qu’il est difficile d’effacer. Ce sont des personnes qui, de même qu’une drogue, vous trompent et vous font ressentir des sensations extraordinaires. Depuis l’extérieur, étrangères à l’effet qu’elles provoquent, elles altèrent notre chimie en déréglant tout notre organisme.

En amour, de même que dans le cas d’une addiction, généralement, le plaisir s’accompagne toujours d’effets secondaires. La tête se perd dans l’imagination du détail alors que le corps, lui, essaie de trouver une base solide où se tenir alors qu’il lutte pour ne pas tomber.

La bouche se tait et se donne des arguments à elle-même pour nous convaincre que tout continue comme avant. Le corps se voit avec le déguisement de la normalité et essaie de dissimuler le tourbillon interne que le regard est incapable de cacher.

Le ressac des émotions

Lorsqu’elles entrent dans notre vie, ces personnes sont capables de provoquer un tsunami venant altérer notre mer clame. Or, la houle couplée au ressac finissent par s’évanouir peu à peu, et la mer de retrouver son état calme.


“Car ainsi va toujours la mer : calme, fière, mais jamais immobile.”

– Ángeles Mastretta –


mujer-con-barco-en-la-espalda-representando-el-tiempo

Toute action va de pair avec son action contraire. Les émotions intenses et complexes affectent l’esprit et le corps, dérangent leur équilibre et forcent des mouvement dont le seul but est de stabiliser tout ce que les sentiments ont pu dérégler.


“L’action est toujours égale à la réaction ; c’est-à-dire que les actions de deux corps l’un sur l’autre sont toujours égales et de sens contraires.”

– Troisième loi de Newton ou principe des actions réciproques (ou mutuelles) –


Après le désordre de l’impact, il nous faut remettre de l’ordre dans tout ce qui a été déplacé. Certains séismes peuvent faire trembler les édifices les mieux construits. Or, malgré les tremblements, ils résistent, à l’image de ces gratte-ciels où le sommet chancelle alors que la base reste parfaitement solide.

J’ai perdu la raison pour finalement la retrouver

Je tenais ma raison bien fort contre moi et, d’un mouvement brusque et sans aucun avertissement préalable, elle s’est échappée par la fenêtre. Elle s’en est allée sans crier gare et m’a laissé-e là à regarder le précipice face à moi, fenêtre encore ouverte.


“Je me suis jetée dans la gueule du loup, et je ne voulais pas autre chose.”

– Sara Búho –


mujer-con-mascara-de-lobo

J’ai regardé de nouveau le précipice et, même si cela me donnait le vertige, j’avais conscience que mes pieds continuaient à toucher la terre. J’ai fermé la fenêtre pour que ne s’échappe pas aussi ce qu’il me restait encore et, en ouvrant la porte pour m’en aller, je suis tombé-e nez à nez avec ma raison, revenue très effrayée.

Tout en me regardant dans les yeux, la raison m’a demandé : “veux-tu que je reste, ou veux-tu que je m’en aille ?”. Je lui ai répondu en faisant comme si je connaissais la réponse alors qu’elle m’écoutait en prétendant que mon opinion lui importait vraiment.

Tu es le chaos dans mon ordre

Tu es une drogue avec des effets secondaires. Tu es la substance qui me révolutionne, qui me secoue et qui me laisse tremblotant-e pendant des jours. Ce coup qui m’assomme et qui altère mon jugement en me laissant à la merci de sentiments qui ont leur rythme propre.

Celui/Celle qui, sans le prétendre, passe entre les grilles d’une prison – où iel n’était pas invité-e – pour mettre le chaos dans l’ordre établi jusqu’alors. Soit béni ce chaos qui, l’espace d’un instant, vous émeut et vous emballe, vous rappelant ce que vous pensiez avoir oublié.


La distraction réside précisément en cela, en le chaos. En le fait de désordonner ce qui était parfaitement rangé. En le fait de ne pas s’en tenir à ce qui était prévu et à improviser en fonction du coeur.


pareja-abrazo-1

Cependant, ce qui la nuit vous séduit et parvient à faire en sorte que l’espace d’un instant vous ne pensiez qu’à cela peut en arriver, le lendemain à vous désorienter. Toutes les drogues ont des effets secondaires. Des effets que seuls le temps et les mains adéquates réussissent à faire disparaître.

A découvrir aussi