Echelle d'évaluation de votre relation de couple

20 février, 2020
Communication, gestes d'affection, capacité à conclure des accords… L'échelle d'ajustement dyadique de Graham B. Spanier nous permet d'évaluer ces aspects et d'autres pour connaître le degré de cohésion dans une relation de couple.
 

L’échelle d’ajustement dyadique (DAS) est l’outil psychologique le plus utilisé pour évaluer la qualité d’une relation de couple, ainsi que son adaptation, sa satisfaction, son engagement, etc. C’est une ressource qui est à portée de main dans tout scénario de thérapie de couple ainsi que dans le domaine de la recherche. Grâce à elle, nous obtenons des informations fiables et valables sur le lien affectif entre deux personnes.

Il est possible que le terme « ajustement » suscite quelques doutes. Que voulons-nous dire exactement lorsque nous parlons de cette dimension ?

En réalité, le mot seul nous fait visualiser deux pièces particulières qui, par leur forme et leurs caractéristiques, sont plus ou moins susceptibles de s’emboîter et donc de fonctionner. Au niveau du couple, comme nous le savons déjà, il se produit la même chose.

S’ajuster, c’est, par exemple, avoir les mêmes valeurs, savoir se mettre d’accord, savoir gérer ensemble des situations difficiles, prendre plaisir à être avec l’autre, se respecter mutuellement, la réciprocité… De même, il faut noter que ce sujet a toujours été d’un grand intérêt pour le monde de la psychologie et de la sociologie.

L’étude de l’adaptation des couples nous aide à comprendre par exemple, les taux de ruptures ou de divorces dans une société, ainsi que le degré de satisfaction ou le comportement des nouvelles générations par rapport aux précédentes en la matière.

Ainsi, comme nous pouvons avoir de l’intuition, l’échelle d’ajustement dyadique est une ressource plus qu’indispensable dans de nombreux scénarios quotidiens.

 

D’autre part, il est intéressant de savoir que depuis que le sociologue de l’Université de Pennsylvanie, Graham Spanier, l’a développé en 1976, il est devenu un questionnaire mondialement utilisé pour sa simplicité et ses excellents résultats psychométriques.

Voyons donc en quoi consiste cette échelle pour évaluer votre relation de couple.

« Jamais au dessus de vous. Jamais en dessous de vous. Toujours à vos côtés. »

-Walter Winchell-

Un couple dans l'eau

Echelle d’ajustement dyadique de la relation de couple : objectif et caractéristiques

L’échelle d’ajustement dyadique est destinée à évaluer le degré d’harmonie ou d’ajustement global des membres d’une relation de couple. Le professeur Spaniel lui-même, responsable de ce questionnaire, a fait remarquer à l’époque que son but avec ce test était le suivant :

  • Mesurer l’ajustement dyadique d’une relation en fonction de dimensions telles que les différences possibles entre le couple, les tensions, la présence d’anxiété dans la relation et son intensité, le degré de satisfaction, la cohésion et la facilité ou la difficulté à parvenir à des accords

De même, un aspect que les professionnels d’aujourd’hui apprécient de cet instrument est sa neutralité. C’est-à-dire qu’il peut s’appliquer à tout profil de couple (hétérosexuel, homosexuel, marié ou non, etc.). Peu importe que cela fasse plus de 40 ans que Graham Spaniel l’a introduit, c’est toujours une échelle utile, pratique et intéressante.

 

Les quatre domaines de l’échelle d’ajustement dyadique

L’échelle d’ajustement dyadique comprend 31 items qui sont fixés sur la base de quatre sous-échelles. Ce sont les suivants :

  • Consensus : capacité, ressources et compétences pour parvenir à des accords. Grâce à ce questionnaire, nous pouvons savoir dans quelle mesure ce couple parvient à un consensus dans sa vie quotidienne
  • Satisfaction : cette dimension est la clé de tout lien affectif ; elle nous informe du niveau de bien-être, de bonheur, d’engagement…
  • Cohésion : par ce terme, nous entendons le degré d’implication d’un partenaire avec l’autre. C’est l’intérêt, l’appréciation, la capacité à générer des solutions aux problèmes, à rechercher des moments pour partager du temps…
  • Expression d’affection : cette sous-échelle est un élément d’information indispensable pour évaluer l’adéquation d’un couple. Il s’agit de ces gestes quotidiens qui démontrent l’amour, l’affection. Elle est liée à son tour à la vie sexuelle et à sa satisfaction
Une bonne relation de couple

Quelles sont les questions de l’échelle de Spanier ?

Comme nous l’avons souligné, l’échelle dyadique de Spanier comprend 31 items. Les réponses suivent le style Likert, c’est-à-dire quatre options allant de « toujours d’accord » à « pas d’accord ».

 

Ce questionnaire suit un format auto-correcteur, afin que nous puissions avoir les résultats rapidement. En outre, le plus utile est de pouvoir comparer chaque élément des deux côtés du couple pour comprendre où sont les forces de l’autre, où sont les problèmes et sur quels domaines nous devons travailler.

  1. Gestion des finances familiales
  2. Divertissements
  3. Questions religieuses
  4. Démonstration d’affection
  5. Amitié
  6. Relations sexuelles
  7. Conventions sociales
  8. Façon de voir la vie
  9. Relations avec les parents et les beaux-parents
  10. Objectifs, buts, valeurs
  11. Temps que nous passons ensemble
  12. Prise de décisions importantes
  13. Tâches ménagères
  14. Intérêts et activités exercés pendant les loisirs
  15. Décisions relatives au travail
  16. Combien de fois avez-vous pensé au divorce ou à la séparation ?
  17. A quelle fréquence quittez-vous la maison après une dispute ?
  18. A quelle fréquence pensez-vous que les choses vont bien pour vous en tant que couple ?
  19. Faites-vous confiance à votre partenaire ?
  20. Regrettez-vous d’être avec votre partenaire ?
  21. A quelle fréquence avez-vous des disputes ?
  22. Combien de fois avez-vous l’impression de perdre votre sang-froid ?
  23. Participez-vous ensemble à des activités en dehors de la relation ?
  24. Echangez-vous des idées stimulantes ?
  25. Riez-vous ensemble ?
  26. Avez-vous l’habitude de vous disputer calmement ?
  27. Travaillez-vous ensemble sur un projet ?
  28. Je suis presque toujours trop fatiguée pour faire l’amour.
  29. Il y a une absence de manifestations affectives
  30. Evaluez le degré de satisfaction de votre relation
  31. Comment voyez-vous l’avenir avec votre partenaire ?
 

Quelle est la fiabilité de l’échelle d’ajustement dyadique pour évaluer votre relation de couple ?

Des études telles que celle menée par le Dr Michael Caray de l’université de Boston aux Etats-Unis, montrent que l’échelle développée par Spanier en 1976 est toujours valable et fiable. Ses quatre échelles continuent d’être cohérentes en interne, ce qui signifie qu’il s’agit toujours d’une ressource qui peut nous fournir des informations très importantes.

Non seulement nous pouvons voir le degré d’ajustement d’un couple. Mais il est également possible d’évaluer certains aspects de la personnalité des personnes évaluées et même la probabilité que ce lien soit maintenu ou non à l’avenir.

C’est un questionnaire très intéressant tant pour l’intervention psychologique que pour le domaine de la recherche.

 

  • Carey, MP, Spector, IP, Lantinga, LJ y Krauss, DJ (1993). Fiabilidad de la escala de ajuste diádico. Evaluación psicológica , 5 (2), 238–240. https://doi.org/10.1037/1040-3590.5.2.238
  • Spanier,G.B.(1989). Manual for the Dyadic Adjustment Scale. North Tonowanda, NY: Multi-Health Systems.
  • Spanier, G. B. (1976). Measuring dyadic adjustment: New scales for assessing the quality of marriage and similar dyads. Journal of Marriage and the Family, 38, 15-28.
  • Spanier, G.B. & Thompson, L. (1982). A confirmatory analysis of the Dyadic Adjustment Scale. Journal of Marriage and the Family, 44, 731-738.