Double dépression : caractéristiques et traitement

31 janvier 2019
Avez-vous déjà entendu parler de la double dépression ?

La double dépression apparaît quand une personne qui souffre de dysthymie finit par être atteinte d’une dépression majeure. Il s’agit de situations où l’insatisfaction vitale, le désespoir et la fatigue de la première maladie peuvent s’intensifier jusqu’à atteindre un état psychologique beaucoup plus obscur et handicapant. Nous sommes face à une réalité de la pratique clinique qui est de plus en plus fréquente.

Il est possible que beaucoup de personnes n’aient pas entendu parler de cette maladie. Cependant, la double dépression est un objet d’étude constant pour une raison très évidente : au cours des dix dernières années, de plus en plus de patients (adolescents inclus) sont passés d’un trouble dépressif persistant (dysthymie) à une dépression majeure.

Ainsi, des travaux comme celui mené par le département de psychologie de l’Université d’Illinois à Chicago et publié dans le Journal of Psychiatric Research nous indiquent que l’origine de la double dépression réside dans la chronicité de la dysthymie. Certaines personnes vivent des années dans une réalité marquée par la faible motivation, la tristesse constante, la fatigue et le découragement et, tôt ou tard, doivent reconnaître quelque chose : qu’elles ont complètement perdu le contrôle de leur vie.

Quand ce type de pensée surgit, avec la vulnérabilité qui en découle, la dépression légère se transforme en dépression majeure. À ce moment, l’anhédonie apparaît, tout comme les sentiments de culpabilité et les idées suicidaires. Ce sont, comme nous le voyons, des situations très complexes. Les spécialistes doivent faire face à un grand défi : traiter les symptômes, comprendre les causes et décider des meilleurs traitements en fonction des besoins ponctuels de chaque patient. Étudions maintenant davantage de données.

« Vous avez en grande partie construit votre dépression. Elle ne vous a pas été donnée. Par conséquent, vous pouvez la déconstruire. »

-Albert Ellis-

homme traversant une double dépression

 

Double dépression : symptômes et causes

Nous savons que la double dépression surgit après une grave complication du trouble dépressif persistant (dysthymie). Il faut souligner que le terme est apparu dans les années 80 mais qu’il ne s’est clarifié et défini avec une plus grande rigueur que lors de ces dernières dix années. En fait, dans la nouvelle édition du DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), il apparaît déjà avec des caractéristiques distinctives. Les voici :

  • La double dépression part d’un trouble dépressif persistant (dysthymie). En d’autres termes, le patient a déjà passé une grande partie de sa vie en étant désespéré. Il s’agit d’états chroniques qui poussent la personne à avoir une faible énergie, à ressentir de la tristesse et à avoir des problèmes pour prendre des décisions, de manière presque récurrente.
  • Le trouble dépressif persistant est difficile à détecter. De nombreuses personnes en souffrent mais réussissent à remplir leurs obligations, à faire leur travail et à continuer leurs relations sans demander d’aide clinique. Cependant, à un moment de leur vie, elles se rendent compte que cet état empire.
  • Une perte totale d’intérêt pour tout ce qui les entoure apparaît brutalement. Rien ne les attire, rien ne les motive. Tout devient insignifiant.
  • L’hypersomnie ou l’insomnie apparaissent.
  • On voit aussi surgir une lenteur motrice, des difficultés à se déplacer ou à réaliser des activités quotidiennes.
  • Des pensées suicidaires commencent à faire leur apparition (chose qui ne se produit pas avec le trouble dépressif persistant).

Ce changement, ce moment où nous passons du désespoir à l’idée de « disparaître » est la marque de ce que l’on connaît sous le nom de double dépression.

femme touchée par une double dépression

 

Pourquoi la double dépression apparaît-elle ?

Dans une étude réalisée par l’Université de Boston en 2013 et publiée dans la revue Molecular Pharmacologyon nous révèle que 10% de la population souffre de dysthymie et que, parmi ces personnes, environ 75% courent le risque de développer une double dépression. Les causes sont les suivantes :

  • Un état chronique de tristesse et de désespoir mène, tôt ou tard, à d’autres problèmes : mauvaise alimentation, isolement social, manque de motivation… Tout cela nuit à la réalité du patient, jusqu’à ce que des problèmes surgissent dans les relations personnelles, au travail, etc.
  • Le mauvais état émotionnel dérive vers une mauvaise qualité de vie. Le fait que la dysthymie débouche sur une dépression majeure est un risque évident.

Traitement pour la double dépression

Les experts nous commentent quelque chose qui peut attirer notre attention : il est plus facile de traiter la dépression majeure que la dysthymie. Comme nous avons pu le déduire, la clé réside dans le fait de répondre au trouble dépressif persistant afin d’éviter qu’il ne dérive vers une dépression majeure.

Par conséquent, une fois que la double dépression est diagnostiquée, il est nécessaire de mettre ces différentes stratégies en place :

  • Traitement avec des médicaments : selon une étude publiée dans la revue Neuropsychopharmacology Psychiatry et réalisée par les docteurs Hellerstein, Yanowitch et Rosenthal, le traitement par des antidépresseurs sérotoninergiques est très efficace.
  • Par ailleurs, les thérapies expressives et émotionnelles sont très thérapeutiques pour libérer les émotions, les canaliser et les transformer.
  • Enfin, la thérapie cognitivo-comportementale, avec des pratiques comme la restructuration cognitive pour modifier des croyances dysfonctionnelles, est une autre stratégie très recommandée.

 

Nous devons être capables de chercher un soutien professionnelle chaque fois que nous ressentons ce désespoir chronique qui ne semble pas vouloir nous quitter. Vivre dans cet état, dans cette dysthymie récurrente et collante, nous place au bord d’un précipice extrêmement dangereux. Évitons cette situation, soyons capables de demander de l’aide à un expert.