Comment dire ce que l’on ressent, sans mourir entre temps ?

· 17 octobre 2015

“Le bonheur s’atteint quand ce que l’on pense, ce que l’on dit et ce que l’on fait sont en harmonie ». Mahatma Gandhi

Vous avez du mal à exprimer vos opinions et vos sentiments ? Vous pensez souvent que « vous auriez pu dire quelque chose », bien après que la conversation soit terminée ? Vous vous êtes rendu compte qu’il est très difficile de dire « non » à quelqu’un ?

taire-ses-sentiments

 

Alors, cher lecteur, ce qui vous manque, c’est un peu d’assertion. Peut-être que vous n’avez jamais entendu ce mot, mais il y a toujours une première fois à tout !

L’assertion est la manière que l’on a de communiquer pour pouvoir expliquer ce que l’on sent et ce que l’on pense, faire des suggestions de manière honnête et surtout, défendre nos droits.

Par exemple, un ami vous demande de l’aider à peindre sa maison le week-end mais vous devez réviser un examen. Si vous lui dites quand même oui, vous ne faites pas preuve d’assertion.

Dans ce cas, vous devrez lui expliquer la situation et peut-être lui proposer votre aide, mais pas pendant tout le week-end.

Un autre cas : vous vous disputez avec votre conjoint à cause de l’argent et au lieu de lui donner votre point de vue, vous vous taisez. Quand la « conversation » -qui en réalité est un monologue- se termine, vous vous mettez à faire autre chose. A ce moment, votre cerveau réagit et vous vous rendez compte que… vous auriez pu lui dire tant de choses ! 

Au lieu de se taire, l’idéal serait de dire que le problème économique réside dans les frais et non pas dans les revenus trop justes, et que les deux parties doivent faire des efforts pour faire des économies etc.  

assertion2

 

A présent, comment peut-on développer l’assertion mais sans tomber dans de plus grandes disputes avec les amis ou les proches ?

La peur de la confrontation est peut-être la raison pour laquelle vous vous réprimez pour parler.

L’assertion est aussi le fait de communiquer ses sentiments mais sans se laisser porter par les émotions.

Dans le cas d’une dispute de couple à cause de l’argent, ce serait par exemple, le fait d’éviter de pleurer quand on veut dire ce que l’on pense ou ne pas crier ou s’énerver lorsqu’on donne son point de vue.

Il ne faut pas non plus attendre de l’assertion qu’elle résolve tous les problèmes, car d’autres problèmes plus importants risquent d’apparaître.

Cependant, vous vous sentirez mieux et avec la conscience tranquille, si vous dites ce que vous pensez ou ce que vous ressentez.

Vous pouvez mettre en pratique l’assertion dans n’importe quelle situation, et cela peut énormément vous aider à communiquer, à vous exprimer, à défendre vos droits, à dire ce que vous ressentez ou quelle est votre opinion sur un sujet.

En définitive, être assertif vous apporte liberté et calme. N’est-ce pas cela que nous recherchons tous ?

amis

Comment être plus assertif ?

C’est le moment de mettre la main à la pâte et de développer l’assertion dont nous vous avons parlé. Evidemment, la pratique est toujours plus difficile que la théorie.

-Eliminez la culpabilité : Les pensées négatives ou le manque de communication peuvent être basées sur le fait de se sentir coupable.

-N’oubliez pas que personne ne peut lire dans les pensées.

Les autres n’ont pas de boule de cristal pour savoir ce qu’il se passe. La seule manière qu’ils ont de le savoir est en leur disant ce que vous pensez! 

-Défendez votre vérité : Tout ce que vous exprimez n’est pas forcément la vérité absolue, mais vous vous protégez… et c’est déjà beaucoup !

-Soyez concret : N’y allez pas par quatre chemins, dites les mots justes au moment opportun. 

N’oubliez pas que l’assertion a un effet positif sur votre estime de vous-même, car vous vous respecterez davantage. Vous parviendrez également à ce que les autres soient plus honnêtes avec vous.