Quand l’âme a besoin de pleurer

· 18 mars 2015
Qui n’aime pas lire un article qui parle de vieilles croyances ancestrales qui malheureusement, disparaissent avec  le temps ?

À l’heure actuelle, certains scientifiques pensent que les pressentiments ne sont pas seulement une légende populaire qui remonte à la nuit des temps, mais que nous devons leur prêter une attention toute particulière.

De nombreuses études ont démontré que nous sommes capables d’anticiper quelque chose qui va se produire, dans un laps de temps de moins de cinq minutes. Cela n’intervient pas systématiquement, mais peut se réaliser.

C’est intéressant non ? Et sur de nombreux sujets similaires, des études sérieuses peuvent nous fournir des résultats surprenants.

Par exemple, beaucoup de personnes refusent d’externaliser leurs émotions, et pensent toujours à leur apparence. Mais, si nous avons la faculté de rire et de pleurer, pourquoi nous en priver ?

Lorsque nous rions d’une plaisanterie ou d’un évènement heureux, nous devons le faire pleinement. De la même manière, lorsque nous pleurons, nous devons le faire en toute liberté, et ne pas retenir nos larmes pour ne pas se sentir encore plus frustré, ou blessé. Il ne s’agit pas que d’une sagesse populaire, car de nombreuses études récentes ont démontré que pleurer fait du bien à l’âme.

Cela n’est pas nouveau, et il est certain que vous l’avez déjà ressenti, lorsque vous êtes dépassé par vos problèmes et que vous vous laissez pleurer, lorsque vous avez perdu quelqu’un de cher, quand quelqu’un vous manque ou au contraire vous oppresse, lorsque vous êtes frustré, pour les petites victoires et les grandes défaites, etc.

Il faut savoir se laisser gagner par les émotions et ne pas écouter ceux qui voudraient que tout soit toujours sous contrôle ou qui voient les larmes comme une faiblesse.

Ne vous habituez pas non plus aux sanglots perpétuels, car la vie demande aussi de la force de caractère, mais quand vous souhaitez pleurer parce que vous vous sentez vaincu ou pour vous libérer d’un sentiment qui vous blesse, vous devez le faire car cela vous sera très bénéfique.

Le dicton nous dit « Après la pluie, vient le beau temps ».

Pleurer est sain, cela nous permet de nous libérer de la frustration et du stress, et après quelques larmes, nous nous sentons bien mieux. Même si les choses ne changent pas grâce à quelques larmes, elles peuvent nous permettre de nous calmer et de repartir du bon pied.

Pleurer est quelque chose de naturel, qui soulage l’âme. Des émotions exprimées sont des émotions dépassées, ne l’oubliez jamais.