Apprendre à dire non

· 14 avril 2015

Souvent, nous ne savons pas dire non, et nous cédons face à toute sorte de demandes. Il est difficile de dire non, car cela nous fait nous sentir égoïstes, et nous avons peur que l’autre personne nous en veuille, nous critique, et nous tourne le dos.

Cependant, il arrive parfois qu’il faille savoir dire non pour gagner le respect de soi-même et de ceux qui nous entourent.

Il est important de comprendre que la capacité à dire non est étroitement liée à l’estime de soiEn effet, les personnes qui ont une estime d’elles-mêmes plutôt basse et peu confiance en elles, se sentent généralement plus nerveuses avec les autres, et ont tendance à dire oui facilement.

Il se peut que ce soit à cause de vos parents qui étaient trop protecteurs et autoritaires, ou à cause de l’éducation que vous avez reçue qui prônait l’obéissance et la serviabilité, que votre estime de vous-même en est venue à dépendre des choses que vous faites pour les autres.

C’est un cercle vicieux dans lequel les personnes qui vous entourent attendent que vous vous pliiez à leurs désirs.

Être incapable de dire non peut vous stresser, vous rendre irritable, et vous laisser sans énergie, c’est pourquoi il est nécessaire d’apprendre à évaluer la situation avant d’accepter quoi que ce soit.

Conseils pour dire non

– Utiliser des réponses simples, exprimées fermement et directement. N’oubliez pas que vous n’avez pas à demander la permission pour dire non. N’inventez pas d’excuses et donnez les véritables raisons pour lesquelles vous refusez de faire ce qu’on vous demande.

– Pensez à votre temps libre, et ce que vous souhaitez en faire. Ce n’est qu’ensuite que vous serez capable de dire non avec plus d’aplomb et de confiance.

– Ne vous engagez pas si vous ne pouvez pas, accédez seulement aux requêtes pour lesquelles vous êtes d’accord, ou que vous vous sentez capables d’accomplir. Vous pouvez également suggérer des alternatives, mais ne vous engagez jamais si vous ne pouvez pas aller jusqu’au bout.

– N’oubliez jamais que le refus et le rejet sont deux choses bien distinctes. Si vous refusez de faire quelque chose, cela ne veut pas dire que vous rejetez la personne qui vous le demande. Si une personne a le droit de vous demander une faveur, vous avez tout autant le droit de lui dire non.

– Ne vous sentez pas coupable de dire non à vos enfants, car il est bon pour eux d’entendre cette réponse de temps en temps. Cela leur permet de développer un sens du contrôle de soi, et d’établir des limites.

– Soyez fidèle à vous-même en ce qui concerne ce que vous voulez vraiment.

Gardez à l’esprit que l’expression de vos propres désirs passe en premier, bien que vous devrez parfois faire des concessions et accepter certaines choses de la vie.

Image avec l’aimable autorisation de Angelo González