Dire adieu à ceux qui n’ont plus besoin de vous est une preuve de maturité

· 24 juin 2016

A combien de reprises dans votre existence avez-vous dû dire adieu à quelqu’un de proche ?

En réalité, peu importe la fréquence à laquelle vous avez dû passer par cette épreuve difficile, l’important est que tout au long de votre cycle vital, vous rompiez les liens qui n’ont plus lieu d’être, même si cela peut être difficile.

Dire adieu, c’est grandir, c’est nous permettre de nous retrouver à nouveau avec nous-mêmes, car certaines personnes peuvent nous éloigner de ces sensations essentielles que sont le bonheur et l’équilibre intérieur.

Je te dis adieu car je sais que tu n’as plus besoin de moi, que je ne suis plus ta priorité, que tes vides me remplissent de carences et que, même si nous ne le disons pas à voix haute, cela fait un moment que nous nous sommes perdus.

Il nous faut admettre que dire adieu peut nous causer beaucoup de souffrances, et qu’il nous faut également résister longtemps à l’envie de revenir, de reconstruire ce lien fraîchement abandonné. Dans ces épreuves, nous devons mettre notre force à l’épreuve, pour préserver notre dignité.

Ne soyez pas faible au point de courir derrière quelqu’un qui n’a pas besoin de vous.

En le faisant, vous allez vous causer un mal profond. Votre estime personnelle en ressortira grandement atteinte, car vous serez en train d’offrir la clé de votre cœur à une personne qui sait comment vous rendre profondément malheureux.

Vous devez garder cette clé dans vos mains, vous devez conserver la direction de votre existence, en sachant à qui il convient de consacrer du temps, des rêves et des espoirs.

Dire adieu est un acte courageux et l’une des plus belles expressions de l’amour propre.

Rompre le lien avec ceux qui n’ont plus besoin de nous est un acte courageux

fille-avec-un-coeur-dit-adieu-a-une-personne-1

Nous aimerions tous que les choses soient plus faciles. Nous aimerions tous avoir une potion magique qui nous permet de gérer le désamour, qui nous permet de fermer les portes de notre cœur à ceux qui ne nous aiment plus et qui nous permet d’oublier quelqu’un aussi facilement que le courant d’une rivière emporte les pierres qui sont tombées dans son lit.

Dire adieu demande du courage. C’est un acte de volonté qui est motivé par une nécessité vitale. C’est le moyen de mettre un terme à un cycle qui ne nous apporte que du malheur et de la souffrance. Une personne qui ne nous offre que son absence ne mérite pas notre présence.

L’oubli immaculé, qui ne nous laisse pas de cicatrices et de blessures, n’existe pas. Dire adieu implique toujours des plaies à panser, des vides à combler et des souvenirs à gérer.

Seul le temps peut nous permettre d’apaiser toutes ces douleurs. Le temps ne nous guérit jamais totalement d’une personne que nous avons dû laisser partir, mais il nous permet d’être en accord avec nos choix.

Dire adieu implique toujours un deuil à affronter

Il est nécessaire d’assumer que le fait de dire adieu, de laisser partir quelqu’un, implique un processus de deuil à mener. 

De nombreuses personnes ne le comprennent pas bien, et décident de se replonger dans leur quotidien sans avoir pris le temps de gérer correctement leurs pensées et leurs émotions.

  • Dire adieu à une personne qui a beaucoup compté pour nous demande, en premier lieu, de bien comprendre ce qui s’est passé, ce qui a provoqué cette séparation.
  • Il est nécessaire d’accepter que l’autre ne nous aime plus, ou bien que la relation est passée dans un mode qui génère davantage de souffrances que de bonheur.
  • Les ruptures de liens émotionnels demandent une forme de décompression, que ce soit par le biais de larmes ou de discussions par exemple.
  • L’acceptation est un processus long à mener, qui doit se faire à un rythme posé. Nous devons absolument trouver la raison exacte pour laquelle la situation s’est envenimée, de manière à pouvoir accepter la séparation.

Dire adieu sans haine

pissenlit

Dire adieu sans rancœur, sans haine et sans mépris n’est pas toujours facile. A partir du moment où nous sommes conscients que la personne que nous aimons n’a plus besoin de nous, qu’elle a cessé de nous aimer ou qu’elle nous offre un amour empoisonné, nous ressentons souvent de la colère.

  • Gardez à l’esprit que toute émotion négative va vous empêcher de mettre un terme à ce cercle vicieux. C’est une charge que vous allez faire peser sur vos épaules, d’une manière ou d’une autre, et qui ne fera que maintenir ce lien malsain que vous entretenez avec la personne en question.
  • La colère, la haine et la rancœur impactent durablement notre caractère et nos émotions. Ces émotions nous rendent plus méfiants et génèrent beaucoup de négativité dans notre vie.

Libérez-vous de tout cela. Défaites-vous de la personne qui n’a plus besoin de vous et de toutes les émotions négatives que vous pouvez ressentir.

Tout cela vous permettra d’avancer avec plus de légèreté. Si vous prenez avec vous toutes les pierres que vous rencontrez sur votre route, vous ne pourrez plus avancer sur le chemin de votre vie. Vous serez totalement bloqué. Libérez-vous.

Dire adieu pour redevenir ce que vous étiez

Lorsque nous maintenons en vie une relation qui ne fonctionne plus, nous nous exposons à de la souffrance et à de la démotivation. Tout cela nous empêche d’évoluer et d’atteindre cet équilibre personnel dont nous avons tous besoin. Cette situation nous empêche donc d’être véritablement nous-mêmes.

Dire adieu implique de faire un retour en arrière qui peut s’avérer compliqué. Nous devons guérir nos blessures et retrouver le fil de notre vie, de manière à redevenir la personne que nous étions avant, mais également pour incarner enfin la personne que nous souhaitons être.

Je veux être cette personne capable de dire adieu et de laisser partir les personnes qui n’ont plus besoin de moi, pour vivre de nouvelles expériences.

Je veux redevenir la personne que j’étais, et même si j’ai conscience que j’ai perdu une partie de mon innocence, je sais que je suis le seul décideur de mon futur.

Je sais que je veux recommencer à vivre une vie pleine de passions, que je ne veux pas être une victime éternelle, mais plutôt quelqu’un capable d’apprendre de ses expériences, qui tend vers ce qu’il veut être.

arbre-en-forme-de-femme

Images de Pascal Campion et Amanda Cass