La difficulté n’est pas une pierre mais un échelon pouvant vous permettre de vous élever

La difficulté n’est pas une pierre mais un échelon pouvant vous permettre de vous élever

Aucun chemin n’est exempt d’obstacles. Les difficultés apparaissent quasiment à chaque pas que vous faites. Mais c’est à vous de décider si vous chargez les difficultés comme une pierre sur votre tête ou si vous les laissez au sol et les utilisez comme un échelon sur lequel monter ou depuis lequel vous pouvez sauter. L’adversité, entendue au sens de «difficulté», peut être une excellente opportunité pour grandir.

L’expérience qui naît du surpassement des difficultés et de l’apprentissage des échecs nous prépare à atteindre la réussite. Ne faisons pas de l’adversité une pierre qui nous aplatit : il vaut mieux en faire un échelon pouvant nous permettre d’effectuer une ascension.


« Sans une grande expérience dans le dépassement des difficultés et dans la capitalisation des échecs, personne n’est en mesure de récolter des succès notables. Ne transformons pas la difficulté et l’adversité en une pierre qui nous aplatit, mais plutôt en un échelon pouvant nous permettre de nous élever »

-Bernabé Tierno-


Ce grand maître qu’on appelle échec

Tout apprentissage important provient de l’échec. En fait, c’est l’un des grands maîtres de la vie. C’est à travers l’échec que nous apprenons les plus grandes leçons que la vie puisse nous enseigner.

Dès l’instant où nous avons essayé de nous mettre debout pour la première fois, et où nous sommes tombés face à une difficulté, nous apprenons qu’il est inévitable d’échouer de temps en temps. Mais nous découvrons aussi qu’on ne peut rien atteindre si on n’essaye pas encore et encore.

hombre-subiendo-unas-escaleras-en-forma-de-globo

Si, lors de notre première chute, nous avions abandonné, nous n’aurions pas appris à marcher. Comment donc aurait été votre vie si vous n’aviez pas appris à marcher ? Regardez en arrière et pensez à toutes les cicatrices que vous avez sur votre peau et dans votre âme. Lesquelles vous ont aidé à grandir ? Beaucoup, très certainement.

Maintenant que vous l’avez vérifié par vous-même, vous pouvez repenser à une difficulté et vous en servir pour grimper dessus. Vous l’avez déjà fait à d’autres reprises, vous pouvez le faire une fois de plus. Faites-le aussi longtemps que vous le jugez nécessaire.

Pourquoi croyez-vous que certaines personnes ont plus de succès que d’autres ? Pour vous, c’est une question de chance ? Eh bien, non ; ce qu’il se passe, c’est que les personnes à succès ont échoué plus souvent parce qu’elles n’ont pas abandonné et ont continué à grimper sur leurs échecs, au lieu de les laisser reposer sur leur tête.


« J’ai loupé plus de 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. On a cru en moi 26 fois pour effectuer le tir qui déterminerait la victoire, et je l’ai raté. J’ai échoué à plusieurs reprises dans ma vie et c’est pour cette raison que j’ai du succès. »

-Michael Jordan-


5 précieuses leçons que vous apprenez à chaque échec

Dans la vie, échouer est quelque chose d’inévitable. Vous grandissez petit à petit à mesure que vous construisez des échelons au moyen de vos erreurs et vos échecs. Vous pouvez apprendre des grandes leçons à partir de ces erreurs, des leçons qui vous permettront d’être plus conscient-e-s de vos expériences.

1 – C’est en échouant que vous acquérez de l’expérience

La première leçon importante qui provient de l’échec est l’expérienceL’expérience nous aide à développer une compréhension plus profonde des dynamismes de la vie. L’expérience de l’échec est quelque chose de vraiment précieux car elle altère complètement notre vision tordue et nous fait réfléchir sur la véritable nature des situations. Cela nous permet de nous transformer et de nous améliorer pour tirer le meilleur de nous-mêmes.


« La sagesse acquise par l’expérience est précieuse »

-Roger Ascham-


2 – C’est en échouant que vous acquérez de la connaissance

L’échec emmène avec lui la connaissance des choses de première main. On n’a pas la même connaissance de quelque chose qu’on a vécu en premier plan que de quelque chose qu’on nous a raconté. Rien ne peut remplacer la connaissance obtenue à partir de l’échec.


« La connaissance est une aventure incertaine qui porte en elle-même et de façon permanente le risque de l’illusion et de l’erreur »

-Edgar Morin-


mujer-caminando-descalza

3 – C’est en échouant que vous apprenez à être résilient

L’échec aide à augmenter la résilience. En fait, pour atteindre un grand succès, il faut connaître la propre capacité de récupération. Être résilients peut nous aider dans de nombreux aspects, comme pour modérer nos attentes ou porter la responsabilité qu’implique d’atteindre ses objectifs ou les efforts et les sacrifices qu’il faut faire pour lutter pour un objectif.

4 – Échouer  permet de grandir

Quand nous sommes incapables de faire quelque chose, nous grandissons et nous mûrissons en tant qu’être humains. Nous arrivons à une compréhension plus profonde de nos vies, et nous parvenons à trouver des réponses aux questions que l’on se pose sur les choses que nous sommes en train de faire (pourquoi les faisons-nous ?). Cela nous aide à réfléchir et à mettre les choses en perspective, en grandissant à partir de situations douloureuses.

5 – Échouer nous rend courageux

Une des leçons les plus importantes que nous pouvons tirer des échecs est la nécessité de créer et de répandre une dose très élevée de courage. En fait, le courage se trouve au cœur de la réussite et le manque de courage est une donnée fondamentale pour l’échec.


« Je considère comme plus courageux celui qui conquiert ses désirs que celui qui conquiert ses ennemis, car la victoire la plus difficile à atteindre est la victoire sur soi-même »

-Aristote-


Par: Elodie B.