Développez 3 compétences pour prévenir la dépression

15 juin 2017 dans Emotions 9 Partagés

On a beaucoup parlé de la dépression et de ses manifestations. Également de la manière de faire face à ses symptômes. Mais ici, nous allons mettre l’accent sur quelque chose de crucial : la dépression peut se prévenir. Pour cela, il est nécessaire de développer certaines compétences.

Ce n’est un secret pour personne que les dépressions augmentent dans le monde entier. Il y a des centaines d’études qui le certifient. De fait, c’est même devenu un état dont tout le monde parle comme quelque chose de parfaitement normal. On dit « Je me suis réveillé-e déprimé-e ». Comme si c’était quelque chose qui ne méritait aucune attention.

« Quelle merveille a été ma vie, j’aurais aimé m’en rendre compte plus tôt. »

-Colette-

Même si on insiste beaucoup dessus, la différence entre tristesse et dépression n’est claire pour personne. Cette dernière n’est pourtant pas une condition normale, mais un état qui se maintient dans le temps et qui demande des mesures ponctuelles pour disparaître. La tristesse est une émotion, la dépression, une maladie. Et comme dans toute maladie, si on prend des mesures à temps, il est possible de prévenir son apparition.

Reconnaissez vos propres émotions pour prévenir la dépression

Il est fréquent que les personnes décrivent leurs émotions de manière imprécise. Ce n’est pas un problème de langage, mais de pensée. Souvent, on ne fait pas l’effort suffisant pour capter et définir ce que l’on ressent réellement.

En réalité, baptiser et délimiter les émotions n’est pas simple. Cela s’obtient uniquement avec un effort continu. Essayez de décrire chaque émotion par écrit pour préciser sa nature. Ressentez-vous de la colère ou de la frustration ? Êtes-vous heureux-se ou euphorique… ? Parfois, les différences sont subtiles, mais importantes.

Si vous apprenez à reconnaître vos propres émotions, vous aurez fait un pas de géant pour prévenir la dépression. Cette reconnaissance aide à mettre l’esprit en ordre. En conséquence, les problèmes se comprennent mieux et il est plus simple de visualiser les chemins pour résoudre cela.

Stimulez votre empathie

Un facteur clé pour prévenir la dépression est le développement de l’empathie. C’est une compétence qui vous permet de comprendre les sentiments de l’autre et de se mettre à sa place. Cela contribue à ce que vous compreniez la réalité d’un point de vue de quelqu’un de différent : dans des circonstances différentes, avec des intérêts différents et sous l’influence de pensées différentes.

Pourquoi l’empathie contribue-t-elle à prévenir la dépression ? Sans que vous vous en rendiez compte, l’exercice de compréhension de l’autre augmente la compréhension de soi. Cela permet aussi de sortir de vos îles mentales et de voir le monde à partir d’une autre perspective. Et bien sûr, cela facilite vos relations aux autres.

Les personnes empathiques sont toujours moins solitaires et plus flexibles. Cela mène à ce qu’elles soient aussi plus tolérantes et moins conflictuelles. Une personne empathique « bien développée » tombe difficilement dans les griffes de la dépression.

Apprenez à communiquer de manière assertive

La manière dont vous communiquez avec le monde détermine la manière où vous êtes en relation avec lui. Il n’y a pas d’autre possibilité de savoir ce que pense ou ressent une personne qu’à travers la façon dont elle le communique. Cela peut être un geste, des mots, ou même des silences. À travers, également, des manifestations artistiques. L’être humain est toujours en train de communiquer.

De ce que vous communiquez, même si vous ne le voulez pas, dépend la qualité des liens que vous établissez. Si vous gardez le silence, en essayant de dire quelque chose, ce qui suit, ce n’est pas la compréhension mais la confusion. Si vous dites que ce que vous avez à dire, mais que vous le faites sans tenir compte de la forme, ce qui suit, ce n’est pas la compréhension de votre message, mais une réaction à votre rudesse ou votre agressivité.

La communication assertive a un lien avec le fait de parvenir à exprimer ce que l’on ressent et pense, de manière à pouvoir être vraiment compris-e par les autres. Réussir cela demande un entraînement constant. De plus, on n’est pas toujours maître de ce que les autres comprennent. Votre rôle est de dire les choses de la manière la plus claire, la plus sereine et opportune possible. Vous aurez ainsi plus de chances que l’on vous comprenne.

La reconnaissance des émotions, l’empathie et la communication assertive sont intimement liées entre elles. Ces trois compétences contribuent de manière décisive à prévenir la dépression. Elles ne surgissent pas de manière spontanée, mais sont des compétences qu’il faut cultiver. Il n’est pas facile de les acquérir mais cela en vaut la peine car se reflétera dans une meilleure santé mentale et une meilleure qualité de vie.

Lisez aussi : La dépression a augmenté de 18% dans le monde. Pourquoi sommes-nous de plus en plus tristes ?

A découvrir aussi