Delphinothérapie : avantages et controverses

· 25 août 2018

Les thérapies avec des animaux se sont révélées extrêmement utiles pour tous les types de maladies ou de pathologies. La delphinothérapie est l’une d’elles. Elle est utilisée pour traiter des personnes souffrant de déficiences physiques ou mentales. La delphinothérapie est réalisée dans des centres spécialisés ou des parcs aquatiques autorisés, où des médecins et psychologues travaillent avec les dauphins et les patients.

Les défenseurs de cette pratique recommandent cette thérapie en raison de son effet calmant ou de la progression de l’activité mentale chez les personnes atteintes de maladies.

Qu’est ce que la delphinothérapie ?

La delphinothérapie implique un patient, un dauphin (qui est généralement de l’espèce « nez de bouteille ») et une équipe formée généralement par des psychologues et/ou des médecins. Il s’agit donc d’une thérapie aquatique mettant en évidence l’activité sensorielle.

Elle est généralement effectuée avec des enfants présentant certaines conditions, telles que l’autisme ou des troubles psychomoteurs. Ce type de thérapie est par ailleurs administré aux adultes souffrant de dépression ou de stress post-traumatique.

delphinothérapie

Cette thérapie présente différentes formes, durées et lieux d’exécution. Il existe par exemple des parcs aquatiques qui proposent ce type de thérapie à travers des programmes d’interaction individuels et personnalisés (en fonction des besoins des enfants). D’autres centres sont spécialisés dans différentes thérapies, dont la delphinothérapie. Le programme est même développé virtuellement dans certains centres grâce à l’accès récent à la RV (réalité virtuelle).

La delphinothérapie trouve son origine dans certaines études anglaises menées auprès d’enfants autistes ayant progressé dans leur condition après avoir nagé avec des dauphins. Le médecin américain John C. Lilly effectua plus tard des expériences avec des dauphins et des enfants présentant un dysfonctionnement psychique. Un encéphalogramme effectué a posteriori permit au Docteur Lilly de déterminer que leur langage, humeur et mouvements avaient bénéficié de l’expérience.

Le scientifique David Cole attribué par ailleurs au son des dauphins des fréquences ultrasoniques stimulant le système nerveux central, dans l’hypothèse cavitationnelle. Il existe d’autres expériences liant ce système de communication cétacé au réseau neuronal humain.

Quels sont les avantages de la delphinothérapie ?

La delphinothérapie présente de nombreux avantages, selon ses partisans. Parmi eux, la promotion de la sécrétion des endorphines par l’action des ondes ultrasonores. Ceci affecte grandement l’humeur du patient. Cette action permet également d’améliorer les troubles de déficit de l’attention ou l’anxiété. S’agissant des avantages physiques, la confluence de l’environnement aquatique et la présence de l’animal pourraient aider à atténuer la douleur causée par les blessures physiques ou les séquelles de la dépendance à diverses drogues.

Les avantages concernent principalement le bien-être mental, émotionnel et physique. Il est démontré que le contact avec les animaux aide à traiter tous types de dysfonctionnements intellectuels, physiques ou sociaux. Les chiens sont fréquemment utilisés dans les centres où de tels programmes sont mis en oeuvre. Il est également démontré que l’affection d’un animal de compagnie profite aux plus jeunes. Ils améliorent leur empathie, sont une source d’amour inconditionnel, outre le fait de leur donner un sens des responsabilités.

delphinothérapie

Controverse autour de la delphinothérapie

Ce type de thérapie n’est pas exempte de controverse et désaccords entre deux groupes, principalement :

  • La communauté pour les droits des animaux : pour les défenseurs des animaux, toute forme d’emprisonnement d’animaux sauvages est répréhensible. Dans le cas des dauphins, une espèce non domestique, ils rejettent leur capture et leur confinement dans les parcs aquatiques et les zoos. Ils affirment les avantages prodigués aux humains n’ont aucune importance s’ils sont aux dépens des dauphins.
  • Les divergences entre la communauté scientifique : tous les scientifiques sont d’accord quant à l’influence des ondes ultrasoniques sur le réseau neuronal humain car il n’existe pas d’études spécifiques sur cette hypothèse. Il est également important de noter qu’il n’existe pas de preuve claire, par exemple, quant à une amélioration continue des symptômes autistiques au fil du temps.

Quoi qu’il en soit, nous ne devrions pas sous-estimer le fait que le contact avec les animaux est, d’une certaine manière, bénéfique spirituellement et émotionnellement. Les résultats obtenus à ce jour ont été très positifs même s’il est difficile de mesurer avec précision l’impact de ce contact.