Avant de nous séparer, nous étions ensemble pour la vie

26 juillet 2015 dans Emotions 1 Partagés

“Je t’aime pour t’aimer et non pas pour être aimée, car rien ne me comble plus que de te voir heureux »

George Sand

Cela fait des jours que j’ai perdu l’amour de ma vie. Ce furent trois ans de tendresse, de compréhension et l’un des apprentissages les plus fascinants que j’ai pu vivre dans mon coeur. J’aimerais partager cela aujourd’hui avec vous.

Les personnes vivent l’amour de différentes manières. Le nôtre fut celui qui va trop vite, qui nous amène à ne pas avoir de temps pour réfléchir, pour penser ou pour sentir.

Il est évident que notre amour était unique, de ceux que nous voyons seulement au cinéma ou dans les séries. Chaque jour, j’étais de plus en plus consciente du fait que notre histoire était trop belle pour être vraie. Et c’est ce que nous pensions tous les deux.

Au fur et à mesure que les jours sont passés, nous croyions tous les deux en un sentiment plein de beauté et de pureté.

Nous étions aveuglés par l’émotion d’avoir trouvé quelque chose de si précieux et unique. Ce sentiment nous mena à ne jamais nous poser de questions sur notre relation, car nous étions vraiment faits l’un pour l’autre.

De cette manière, nous n’avons jamais pu mettre en valeur ce que nous avions et c’est pour cela que notre séparation a été encore plus douloureuse.

R11-420x270

Nous étions capables de voler et d’être ensemble pour toujours. A chaque fois que nous nous voyions, les embrassades, les baisers et les minutes de notre amour étaient comme au premier jour.

Notre coeur était inondé de bonheur et nous nous remplissions mutuellement de joie. Nous étions invincibles et rien ne pouvait rompre cette magie.

Avec un seul regard, je sentais que nous allions être ensemble pour toute la vie. Quand je t’ai connu en seulement quelques heures, nous avons commencé ce chemin sans nous séparer.

Parfois, je pense que cela a peut-être été notre erreur : négliger ce que nous avions, ne pas nous arrêter à chaque moment et ne pas nous connaître plus profondément.

“Nous apprenons à aimer, non pas quand nous trouvons la personne parfaite, mais quand nous continuons à voir de manière parfaite une personne imparfaite ».

Sam Keen

Il est évident que quand on trouve un moment si parfait, rien ne nous importe plus. J’étais sûre que nous étions unis par un lacet unique et magique.

Une union si incroyable qu’elle m’incitait à vouloir te suivre partout, et tu pensais la même chose.

Avec ce sentiment, nous allions construire notre vie ensemble sans que rien d’autre ne nous importe. Et nous avons commencé notre histoire à toute vitesse.

A tel point que nous avons échoué et nous nous sommes fracassés l’un contre l’autre dans notre propre réalité.

Nous ne nous connaissions pas encore suffisamment et le temps commença à nous faire du mal. Ainsi, nous n’avons pas su ressentir de l’empathie et comprendre l’autre.

Et c’est arrivé. Nous nous rendîmes compte que nous ne représentions pas tant que ça l’un pour l’autre, du moins pas autant que nous le ressentions et que nous le pensions.

Je me suis tout simplement rendue compte que ce n’était pas moi qui devait t’accompagner toute la vie, et que tu n’étais sûrement pas la personne qui devait m’accompagner.

amour-plage-300713-g-420x316

La douleur de sentir que je ne savais pas te satisfaire, que nous n’étions pas compatibles ou que le fait d’être si différents ne nous permettait pas de nous comprendre.

Tout cela nous mena à ne plus vouloir être autant ensemble, ni physiquement ni intérieurement. Nous pensions que nos corps étaient ce qui nous unissait. Nos coeurs ne ressentaient plus ce besoin, le besoin d’être ensemble, pleins d’amour et de paix.

La tristesse que nous ressentons depuis de nombreux jours déjà devint immense, générant alors une barrière profonde. Nous nous sommes séparés. Nous ne rêvions plus d’une vie ensemble, et nos désirs ont commencé à prendre des chemins différents.

Je me sentais très vide. La rapidité fut notre bourreau, accélérant le temps et l’amour. Une relation qui est arrivée à une date d’expiration et qui m’incita à me rendre.

A croire que toi aussi tu partais, que notre conte de fées et notre histoire magnifique se terminait.

On dit que cultiver l’amour est le plus facile à faire dans la vie. Mais je n’ai pas réussi à le faire.

Je me suis rendue et j’ai fui, lâche. Je t’ai laissé voler. Et tu m’as laissé voler. Mais nous continuons à regarder le ciel car je sais que notre amour n’a pas de fin.

Je suis sûre que dans un autre endroit, dans une autre vie ou peut-être dans un autre corps, nous nous retrouverons et nous pourrons nous aimer vraiment.

Apprendre ensemble, nous comprendre, avoir de l’empathie pour l’autre, profiter et partager une amitié. Et plus encore. 

Tu seras toujours dans mon coeur, dans lequel tu ne cesseras de battre des ailes.

“Le véritable amour n’est pas autre chose que d’aider l’autre, quel qu’il soit ». 

Jorge Bucay

A découvrir aussi