De quelle manière connaissons-nous la réalité ?

La question de savoir si la réalité existe ou si elle est telle que nous la percevons est l'une des interrogations qui suscitent le plus d'inquiétude chez l'être humain. C'est pourquoi depuis la perspective de la philosophie de la pensée cette question a sans cesse été théorisée. Nous vous présentons ici l'hypothèse de la pensée développée par Hillary Putnam.
De quelle manière connaissons-nous la réalité ?

Dernière mise à jour : 29 mai, 2021

L’une des questions transcendantales qui nous préoccupe le plus est la suivante : connaissons-nous la réalité ? Nous est-il possible de savoir ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas ? 

La philosophie de la pensée traite ces questions de différents points de vue. Dans cet article, nous présenterons l’hypothèse de la pensée développée par Hillary Putnam, l’une des philosophes contemporaines les plus importantes.

Imaginons que l’on ait transféré et immergé un cerveau humain dans un seau contenant un fluide capable de le garder en vie. Les terminaisons nerveuses de ce cerveau se connectent à un super ordinateur dont la fonction est d’envoyer des impulsions électriques.

Ces impulsions font vivre au cerveau une fausse réalité dans laquelle tout semble parfaitement normal, puisque l’ordinateur simule la réalité. Nous pouvons traiter la question de savoir qui a créé l’ordinateur à un autre moment. Le fait est que ni les mots de la pensée ni les images mentales ne représentent ce qu’il traite. Compliqué ?

Voyons donc un exemple pour mieux comprendre. Imaginons que des extraterrestres qui ne connaissent absolument rien à la Terre tombent sur l’image d’un chat. Ils pourront théoriser sur ce que c’est, avoir des hypothèses sur son origine. Ils ne sauront néanmoins jamais ce que cela représente parce qu’ils n’ont jamais expérimenté cette réalité.

Un profil lumineux.

Les similitudes avec la réalité

Comme dans l’exemple des extraterrestres, si notre cerveau ne quittait jamais le seau, il ne connaîtrait jamais la réalité. Immergé dans une prison de la pensée, ses sens ne connaîtraient que les tromperies de cette réalité simulée.

Bien sûr, ce que le cerveau vit, il le reconnaît comme vrai. Mais la réalité est bien différente. Rien de ce qu’il ressent n’est réel, car tout est le produit d’une simulation programmée.

MATRIX et sa simulation de la réalité

Cette hypothèse ne vous rappelle-t-elle pas le célèbre film Matrix ? L’argument principal de ce film est le suivant : Néo découvre que le monde dans lequel il croyait vivre n’est rien d’autre qu’une simulation virtuelle à laquelle on le connecte par un câble que l’on branche dans son cerveau.

Les millions de personnes qui vivent connectées autour de lui sont cultivées de la même manière pour alimenter des machines. Nous connaissons cette illusion collective sous le nom de Matrix, dont la traduction est « matrice ».

“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”

-Phrase extraite du film Matrix

La réalité.

Qu’en est-il des autres personnes ?

Partant de l’hypothèse du cerveau dans le sceau, nous pouvons émettre plusieurs explications sur qui sont les autres. S’ils font également partie d’une simulation, nous ne pouvons jamais être sûr de leur existence. Cette approche est connue sous le nom de solipsisme.

Qu’elle soit vraie ou non, il est incontestable que nous percevrons la réalité que nous vivons comme réelle. Si nous avons un jour mal à la tête, nous ressentons vraiment la douleur. Et cela semble impossible à réfuter.

Il convient de faire attention à cette notion, car les syndromes de dépersonnalisation peuvent conduire à la folie. Le cas de Joshua Cooke, 19 ans, est un exemple.

Ce dernier a pris un fusil de chasse calibre 12 et est allé chez ses parents en Virginie est un exemple. Le père a reçu 7 tirs et la mère 2. Dès que leurs corps sont tombés le jeune Cooke a appelé le 911 et a expliqué ce qu’il avait fait. Il a attendu la police sur le porche de la maison tout en buvant un soda.

Lorsque l’enquête é débuté, les agents savaient déjà qu’il était obsédé par Matrix. Les murs de sa chambre étaient tapissés d’affiches de cinéma et il portait souvent des capes et des robes noires pour simuler les personnages. Dans sa déclaration, il a dit qu’il se trouvait dans un monde virtuel de réalité similaire à Matrix et que ses parents n’étaient pas réels.

Il s’agit simplement d’un avant-goût de ce que peut faire un esprit défragmenté. L’idée selon laquelle la réalité correspond à notre perception est l’une des idées qui nous préoccupe le plus, car elle implique la remise en question de tout ce que nous vivons, de ceux qui nous entourent et de qui nous sommes nous-mêmes.

Cela pourrait vous intéresser ...
9 phrases gaslighting qui remettent votre réalité en question
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
9 phrases gaslighting qui remettent votre réalité en question

Les phrases gaslighting qui remettent votre réalité en question ne sont pas écrites dans les manuels sur les relations familiales ou de couple...