Comportement agressif chez les enfants

· 6 octobre 2018

Le comportement agressif chez les enfants et les troubles du comportement sont le problème le plus fréquent dans les consultations de santé mentale pour les enfants et les adolescents. Ceci est particulièrement vrai pour le garçons, atteignant des taux qui varient entre 35 et 50 pour 100.

Sans aller très loin, les informations ont récemment relaté le cas d’un jeune homme qui a poignardé sa mère parce qu’internet ne fonctionnait pas à la maison. Il s’agit d’un cas d’agressivité particulièrement grave en raison de ses conséquences. Les cas les plus fréquents le sont généralement moins. Il n’en restent pas moins inquiétants pour autant.

En effet, il est inévitable de se demander si la préoccupation sociale répond à une augmentation réelle de la fréquence et de la gravité des comportements antisociaux. Un reflet de cette gravité se retrouve dans les comportements agressifs se manifestant dans le contexte familial.

Il est surprenant de voir à quel point le comportement agressif apparaît tôt chez les enfants. Et à quel point manquent les outils permettant aux parents de les rediriger. Les parents prétendent ne pas pouvoir contrôler leurs enfants de quatre et cinq ans, alors qu’on les agresse verbalement et physiquement.

L’explication du comportement agressif chez les enfants est complexe. On ne peut pas uniquement la rechercher dans des relations de cause à effet concrètes ou dans des facteurs individuels ou familiaux. Il faut l’envisager dans un cadre plus large. Ce cadre fait place à des variables macrosociales, sur lesquelles se basent la plupart des programmes de prévention. La réalité est que cette analyse n’est pas simple.

Il suffit de préciser que des changements sociaux ont eu lieu au cours des dernières décennies. Ces changements renvoient aux valeurs et aux croyances inhérents aux styles d’éducation. Par ailleurs, lesdits changements peuvent avoir contribué à générer le problème.

Qu’entendons-nous par agressivité infantile ?

Le mot agressivité dérive du latin « agredi », qui signifie « attaquer ». Attaquer ou agresser implique que quelqu’un soit déterminé à imposer sa volonté à une autre personne ou un objet, menaçant de causer ou causant un préjudice physique ou psychologique.

Dans le cas des enfants, l’agression tend à se produire de manière directe, comme un acte violent contre une personne. Cet acte de violence peut être physique (donner des coups de pied, pousser, pincer …).

L’acte de violence peut en outre être verbal, comme des insultes, des jurons ou des menaces. Une autre forme d’agression serait celle où l’enfant s’en prend aux objets des personnes qui s’opposent à ses désirs.

comportement agressif chez les enfants

Le développement de l’agressivité chez les enfants

Le comportement agressif et le comportement antisocial sont en quelque sorte superposés, mais il s’agit d’entités différentes. Nous savons par ailleurs que lorsqu’un comportement agressif chez les enfants est assez stable, nous pouvons prédire des comportements antisociaux pendant l’adolescence.

D’un autre côté, de nombreux facteurs influencent le comportement. L’un de ces facteurs se trouve dans les gènes. La variation des niveaux de sérotonine a été associée à des comportements agressifs. Des interactions entre l’abus parental et les niveaux de monoamine oxydase (MAO A) ont également été mises en lumière.

Outre les déterminants génétiques, il existe d’autres aspects qui influencent l’agressivité des enfants. Ces aspects se réfèrent, par exemple, aux parents qui tentent d’imposer une discipline très forte, en recourant à la violence de façon récurrente.

Les mauvais traitements infligés aux jeunes et aux enfants sont associés à l’agression et au comportement antisocial. Nous devons néanmoins préciser que tous les enfants maltraités ne victimisent pas les autres lorsqu’ils grandissent.

Il existe par ailleurs d’autres facteurs que l’on peut associer à l’agression. Ces facteurs peuvent être l’âge de la mère, la capacité d’adaptation sociale de la famille, les altérations telles que le déficit d’attention, le tempérament de l’enfant, le type de relation entre parents et enfants, le manque de cohésion de la famille et la répression, entre autres.

L’importance de la famille dans le comportement agressif des enfants

La famille est, pendant l’enfance, le contexte qui a le plus d’influence sur l’enfant. Les interactions entre les parents et les enfants façonnent le comportement agressif, notamment en ce qui concerne la gestion des conséquences qui découlent d’un tel comportement.

Le problème avec ceci est que l’enfant peut généraliser ce qu’il a appris sur l’utilité de l’agression, pensant d’une certaine manière que le fait que ses parents l’utilisent la valide en tant qu’instrument pour atteindre ce qu’il souhaite, même avec des personnes qu’il aime.

Le type de discipline que les parents exercent sur leurs enfants est également très important. Le comportement agressif chez les enfants est particulièrement favorisé par une combinaison de disciple détendue et peu exigeante avec des attitudes hostiles de la part des parents.

Ceux qui sont peu exigeants font toujours ce que l’enfant désire, en accédant à ses demandes. Ils lui donnent en apparence une grande marge de liberté. Mais lorsque l’enfant fait quelque chose qui leur déplaît, ils réagissent de manière disproportionnée. Ce manque de cohérence finit par s’installer d’une certaine façon chez l’enfant. Désorienté, il a alors tendance à imiter le comportement disproportionné des parents lorsque quelque chose ne lui plaît pas.

comportement agressif chez les enfants

L’incohérence dans le comportement des parents influence également le comportement agressif chez les enfants

L’incohérence dans le comportement des parents se produit lorsque ces derniers désapprouvent d’agression et punissent lorsque cela se produit, devenant alors les agresseurs. Les parents qui arrêtent l’agression avec des moyens autres que la punition seront moins susceptibles d’encourager les actions agressives chez leurs enfants.

Cette incohérence peut également se produire lorsque les parents punissent l’enfant pour avoir frappé un autre et en d’autres occasion l’ignorent et ne le punissent pas. Autrement dit, ils ne leur fourniissent pas de directives cohérentes.

Le traitement du comportement agressif chez les enfants

Le traitement du comportement agressif chez les enfants ne repose pas uniquement sur la réduction ou l’élimination d’un tel comportement. Nous devons également établir et encourager des comportements alternatifs.

Il existe plusieurs procédés que nous pouvons utiliser à cette fin. Parmi eux se détachent les procédures pour contrôler les antécédents du comportement agressif. La modélisation du comportement non agressif. La réduction de la stimulation aversive. Et le contrôle des conséquences.

Par ailleurs, l’école des parents (enseigner aux parents les caractéristiques des enfants ou les techniques permettant de modifier le comportement de leurs enfants, par exemple) est un élément fondamental d’un programme visant à éliminer les comportements agressifs chez les enfants.

Comme nous avons pu le constater, le comportement agressif chez les enfants est un fait inquiétant qui ne fait que croître. Le rôle de la famille, notamment celui des parents, est crucial dans le traitement de ces comportements. Un psychologue spécialisé peut énormément aider les familles qui sont confrontées à ce problème.