Les compagnons de vie vous aiment tels que vous êtes

28 janvier 2016 dans Emotions 25 Partagés

Les compagnons de vie sont ces personnes qui représentent bien plus que ce que les mots peuvent exprimer.

Ils sont une part essentielle de votre entourage, de vos jours et de vos nuits, de vos pensées, de vos émotions, de vos rêves et de vos peines.

Etre des compagnons en amour, c’est bien plus que d’être des amants passionnées, ou un couple engagé.

C’est s’aimer quoi qu’il arrive, c’est s’accepter l’un et l’autre, c’est s’aider mutuellement à mûrir, avancer main dans la main dans la vie, et se sentir rempli d’amour.

C’est être le meilleur matelas sur lequel puisse retomber l’autre s’il chute, c’est être son abri pour l’hiver, son souffle d’air frais dans les moments les plus difficiles, le soleil et les étoiles, un ciel plein de vitalité.


– Tu m’aimes ?

– Oui.

– Jusqu’où ?

– Jusqu’à tes défauts


amor-verdadero

Ce n’est qu’à partir du moment où vous pouvez accepter l’autre tel qu’il est que vous l’aimez

Les compagnons de vie aiment l’autre d’une telle manière qu’il se sent libre. Ce qu’il y a de bon dans un tel amour, c’est la conjonction, le fait de former un foyer émotionnel, un lieu où il n’existe rien de plus beau que l’union des deux membres du couple.

En d’autres termes, on pourrait dire que « l’amour compagnon », c’est l’amour parfait, celui auquel tout le monde aspire et où se mêlent engagement, passion et amitié.

On ne peut pas aimer à moitié, on ne peut pas « ne pas aimer » certains aspects de notre compagnon/compagne.Si on ne l’aime pas dans sa totalité, alors on ne l’aime pas du tout.

Pour autant, il peut bien évidemment avoir certaines choses qui vous dérangent chez l’autre, mais au bout du compte, l’essence est la seule chose que l’on ait besoin d’aimer pour que notre amour soit complet.


«Je t’aime pour pouvoir t’inviter à aller marcher sur des feuilles mortes un de ces soirs. Je t’aime pour pouvoir aller me balader et parler d’amour avec toi tout en donnant des coups de pied dans des petits cailloux. Je t’aime pour que l’on puisse rire, ivres de rien, et errer dans les rues.

Je t’aime pour pouvoir t’emmener dans les endroits que je fréquente le plus, et te dire que c’est ici que je m’assois pour penser à toi. Je t’aime pour pouvoir écouter ton rire toute la nuit. Je t’aime pour pouvoir ne jamais te laisser partir.

Je t’aime comme on aime certaines amours, à l’ancienne, avec l’âme et sans regarder derrière soi.»

Jaime Sabines. Poète mexicain.


Aimer est un art basé sur l’honnêteté

Aimer, c’est un art qui requiert patience, attention, discipline, responsabilité et engagement. C’est un jeu de silence, de connaissance, de respect, de liberté, de confiance et de dévouement. Pour autant, arrêter d’aimer, ce n’est pas si facile.

beso3


L’honnêteté ne doit pas seulement se manifester dans les sentiments que l’on ressent envers l’autre, mais également dans l’amour propre, dans l’acception et dans notre capacité à nous réinventer chaque jour.


Pour y arriver, on doit être en mesure de se réinventer et de surmonter nos difficultés. On doit aller à notre rythme, connaître nos besoins, se laisser guider par l’affection, ne pas être dans l’attente, être généreux et pardonner.

Etre un compagnon/une compagne parfait.e, c’est un travail à faire à deux

Etre un compagnon/une compagne parfait.e, ce n’est pas ne pas avoir de problèmes, mais savoir les surmonter ensemble.

On doit s’énerver, s’envoyer la vaisselle à la figure, s’imposer, se faire concurrence, se juger, se tromper, sortir prendre l’air, compter jusqu’à dix et lâcher prise en se débarrassant de ce qui nous tourmente.

Atteindre le grade de « compagnons de vie », nécessite de démolir les vieux murs et de guérir les blessures de notre passé émotionnel.

Pour croire en l’amour, il faut avant tout croire en soi, s’attacher au présent, se disputer et atteindre ses objectifs.

Il faut faire tout particulièrement attention à ce que chacun parcoure son chemin, accepter nos limites ainsi qu’aimer nos difficultés.

On doit « se laisser être », devenir un bon compagnon/une bonne compagne, et avoir l’audace d’abandonner nos carapaces afin d’accepter et d’apprécier notre propre vulnérabilité.


« Le vrai but de l’existence
ne consiste pas à aimer
ou ne pas aimer.
Il consiste purement et simplement
à devenir un bon compagnon »

– Thomas Schied-


A découvrir aussi