Savez-vous ce qui se cache derrière le ton de notre voix ?

· 16 décembre 2017

Le ton de notre voix est un des éléments ayant le plus d’influence sur la communication. En effet, le ton dépend de toute une série de paramètres sonores qui donnent du sens, consciemment ou non, au message qui est transmis. Parmi ces paramètres, il y a le timbre, l’intensité du son, la vitesse de la diction, la clarté, la projection, etc.

Beaucoup de personnes peuvent dire exactement la même phrase. Cependant, le ton de la voix qu’emploie chacune d’entre elles communique une information psychologique différente. C’est alors que l’on découvre que derrière les mots se cachent un contenu verbal et un contenu non verbal. La sphère non verbale est plus difficile à contrôler et, par conséquent, plus authentique.

« 60% de la communication humaine est non verbale : cette part correspond au langage corporel. 30%, eux, dépendent du ton de voix. Cela veut dire que 90% de ce que vous dites ne vient pas de votre bouche. »

-Hitch-

On peut en apprendre beaucoup sur l’état d’une personne en prêtant attention au ton de sa voix. Même lorsque quelqu’un parle dans une autre langue que l’on ne comprend pas, il est possible de profiler quelque chose sur sa manière d’être ainsi que sur son état émotionnel uniquement en se fiant à sa façon de parler. Dans la suite de cet article, nous vous donnons quelques informations qui pourront vous aider à interpréter ce que nous dit le ton de voix d’une personne.

groupe de travail en pleine discussion

Le ton de voix et la perception

Des chercheurs de l’Université autonome de Barcelone ont réalisé une étude sur la voix et la perception. Les conclusions en ayant été tirées sont aussi curieuses qu’intéressantes :

  • Le ton de voix grave suggère la maturité et inspire la confiance chez les autres. Il est le plus utilisé dans les annonces publicitaires.
  • Si le ton de voix est extrêmement grave, il renvoie à des sensations obscures.
  • Une voix ferme et sûre nous fait penser que la personne qui parle est quelqu’un de distingué et d’important.
  • Parler avec un ton de voix bas nous suggère que la personne qui parle est très fragile, ou qu’elle est bête.
  • Ceux qui ont un ton de voix très aigu semblent peu crédibles aux yeux des autres.

La voix est un schéma si personnel qu’aujourd’hui on s’y réfère pour vérifier l’identité d’une personne ou encore pour permettre l’accès à de nombreux systèmes informatiques. Elle sert aussi comme preuve dans un jugement. Sa fiabilité est aussi grande, voire plus encore, que celle d’une empreinte digitale.

enfant parlant dans un micro

D’autres informations intéressantes

Certains psychologues se sont employés à identifier les significations occultes dans la gestion de la voix. Le résultat se traduit donc par tout un catalogue d’interprétations de ces subtilités, celles qui passent souvent inaperçues pour la plupart d’entre nous. Lisez la suite de cet article pour en apprendre davantage.

La respiration

La façon de respirer au moment où on parle donne une idée de notre rythme :

  • Tranquille : équilibre.
  • Profonde et constante : énergie et dynamisme.
  • Profonde, constante et forte : colère réprimée.
  • Superficielle : manque de réalisme.
  • Courte et rapide : anxiété et angoisse.

L’intensité ou le volume

Ils définissent de manière générale comment interagit une personne avec elle-même et avec les autres :

  • Normaux : contrôle de soi et capacité d’écoute.
  • Hauts : fragilité, égoïsme et manque de patience.
  • Bas : inexpérience et répression.

L’articulation ou la vocalisation

La vocalisation est liée à la capacité de compréhension et à l’envie d’être compris :

  • Bien définie : clarté mentale, ouverture à la communication.
  • Imprécise : tromperie ou confusion mentale.
  • Très marquée : narcissisme, tension.
  • Difficile : agressivité, répression.

La vitesse

Nous vous parlons ici du temps émotionnel dans lequel se trouve la personne qui parle :

  • Lente : manque d’intérêt, déconnexion avec le monde.
  • Rapide : tension, désir d’occulter l’information.
  • Régulière : désir de se contenir, répression, manque de naturel.
  • Irrégulière : confusion, anxiété, rupture de la communication.
homme souriant en train de parler

La voix et les relations avec les autres

Le ton de voix pose un sceau sur la manière dont une personne s’y prend pour communiquer avec le monde. Même si son interlocuteur n’est pas un expert sur le sujet, il reçoit inconsciemment une série de messages au travers de la voix de l’autre. Ces messages vont participer à la construction de l’image que l’on se fera de la personne qui nous parle.

Le ton de notre voix en dit également long sur le type de relation que l’on veut avoir avec une personne. S’il est froid et coupant, il impose une certaine distance. S’il est chaleureux et susurrant, il invite au rapprochement. C’est à partir du ton de la voix que se définit le ton du lien.

Il est important de préciser que le ton de la voix d’une personne n’est pas toujours le même. Cependant, il y a bel et bien des éléments qui demeurent présents. Ce sont précisément ces schémas constants qui nous donnent des informations essentielles sur la personnalité d’une personne ou sur son humeur.

Un bon exercice de connaissance de soi consiste à nous enregistrer dans différentes situations et ensuite à écouter ces notes occultes dans le ton de notre voix. En tant qu’outil communicatif et relationnel, il s’agit d’un instrument qui vaut la peine d’apprendre à contrôler.