Comment se débarrasser d'un partenaire contrôlant

Si vous sentez que votre partenaire essaie de contrôler tout ce que vous dites et faites et que petit à petit vous perdez toute votre énergie et votre vitalité, ainsi que le contact avec vos amis et votre famille, cet article est pour vous.
Comment se débarrasser d'un partenaire contrôlant
Cristina Roda Rivera

Rédigé et vérifié par Psychologue Cristina Roda Rivera.

Dernière mise à jour : 21 décembre, 2022

Se libérer d’un partenaire contrôlant peut faire la différence entre maintenir ou non son intégrité psychique. Ainsi, il est essentiel de savoir comment s’en débarrasser.

Parmi les comportements de violence les plus troublants figure le contrôle exercé par un membre du couple sur l’autre. Cependant, ce comportement destructeur n’apparaît généralement pas tant que la relation n’a pas déjà été formée.

Le contrôle a été associé à l’amour, à l’attention ou au souci de notre sécurité personnelle. Malheureusement, cette association a fait des ravages dans la vie de nombreuses personnes.

Une personne contrôlante est renforcée par une relation de dépendance. Et cela peut être dangereux. Dans cet article, nous allons vous expliquer quelles sont ses caractéristiques et comment vous pouvez vous en débarrasser.

Qu’est-ce que le contrôle ?

Il existe de grandes différences entre les personnes ayant des traits associés au contrôle. Beaucoup ont des comportements contrôlants précisément en réponse à une personnalité très peu dépendante.

Le contrôle par un partenaire peut ne connaître aucune limite. D’autre part, nous le voyons dans les couples de tous âges, sexes, orientations sexuelles ou statuts socio-économiques.

Les personnes contrôlantes utilisent un large arsenal d’outils pour dominer leurs partenaires, qu’ils en soient conscients ou non. Parfois, la manipulation émotionnelle est suffisamment complexe pour que la personne contrôlée ait l’impression d’être le méchant ou extrêmement chanceuse que son partenaire le “supporte”.

“Vous vous interrogez et modifiez votre comportement, ce qui signifie que vous avez subtilement intériorisé le comportement abusif afin que votre partenaire ne l’exprime pas ouvertement”

-Steven Stosny-

femme triste qui pense

Isoler l’autre de ses amis et de sa famille

C’est généralement la première étape pour contrôler les gens. Ils peuvent être mécontents de la fréquence à laquelle nous parlons à nos frères et sœurs ou dire qu’ils n’aiment pas notre meilleur ami. Ils peuvent bientôt passer au niveau suivant, s’objectant à ce que nous voyions quelqu’un.

Dans leur manque d’estime de soi et leur escalade de contrôle, ils peuvent essayer de nous retourner contre des personnes en qui nous avons habituellement confiance en disant des choses méchantes. Leur but est d’éliminer notre réseau de soutien afin de nous enlever notre confiance afin que nous ayons moins de capacité à les affronter.

Des critiques constantes et invalidantes

La critique, comme l’isolement, est aussi quelque chose qui commence presque imperceptiblement. Peu importe à quel point ceux-ci peuvent sembler petits s’ils font partie d’une dynamique continue dans une relation. Il devient très difficile de se sentir accepté, aimé ou valorisé si chaque initiative est soumise à l’œil critique du partenaire.

Générer une dette émotionnelle

Les personnes contrôlantes peuvent avoir des détails dans le but de générer une dette chez l’autre. Leur attention et leurs soins sont destinés à former une base d’intrigue qui leur permet de croire qu’ils ont le droit, et de le manifester ainsi, de diriger le comportement de l’autre.

C’est une stratégie tordue ; cependant, elle est généralement plus courante qu’on ne le pense.

Ils se fâchent parce qu’ils sont ignorés

Ils essaient d’être les protagonistes des projecteurs tout le temps. C’est une simple forme de contrôle. Le partenaire ne se sent pas en sécurité et pense que si l’autre les regarde tout le temps, ils ne regarderont pas d’autres endroits ou d’autres personnes.

Ce type de stratégie de contrôle se produit généralement lorsqu’il y a une grande peur que l’autre soit infidèle.

Commentaires dégradants

Les commentaires dégradants, qui peuvent être moins évidents au premier abord, ne sont pas des attaques à prendre à la légère. Au contraire, ils ciblent spécifiquement les forces de la personne qui menacent sérieusement la relation avec ce type de personne.

Comment réagir aux réalisations

La façon dont les personnes contrôlantes réagissent aux réalisations ou aux sentiments positifs à propos de quelque chose peut en dire long.

Montre-t-il un peu d’intérêt ou vous ignore-t-il ? Est-ce que cela minimise ce que vous dites ? Change-t-il de sujet pour parler de quelqu’un d’autre qui vous rabaisse ou vous critique pour ce que vous ne faites pas ?

Au fil du temps, lorsque vous êtes confronté à des réponses blessantes, votre carapace, votre confiance en vous et vos capacités peuvent lentement s’éroder.

Étapes pour se débarrasser d’un partenaire contrôlant

Perte d’estime de soi, frustration, tristesse sont les principaux marqueurs des effets d’une relation avec un partenaire contrôlant. Lorsque la situation est plus grave, on observe souvent un repli sur soi qui se caractérise par un éloignement des proches, de la famille et des amis.

C’est là que se termine la dernière étape du processus et que la victime doit prendre la décision qui s’impose et qui la sauvera. Un acte qu’elle ne peut souvent faire qu’accompagnée.

Les membres de la famille, témoins de la dégradation d’une relation, pourraient être les déclencheurs de cette décision, qui, sans aucun doute, doit s’accompagner de l’assistance d’un thérapeute.

Le chemin de la guérison, tout en sauvant des vies, peut être long et difficile. La première étape consiste à protéger votre propre sécurité.

1. Vérifiez votre sécurité

Dans certains cas, rompre avec un partenaire contrôlant peut être fait correctement. Cependant, dans d’autres matérialiser cela peut être difficile. Soit parce qu’il existe de nombreux liens de dépendance et qu’il n’est pas possible d’arrêter de voir l’autre, soit parce que cette personne contrôlante fait un effort pour continuer à garder ce contrôle, même en sachant que la relation est rompue.

Dans les cas les plus extrêmes, vous pouvez envisager de demander une ordonnance restrictive ou de déposer une plainte pour harcèlement. Dans tous les cas, l’essentiel en ce moment est de se protéger. Même si vous n’êtes pas à un point où vous êtes prêt à partir, il est important d’avoir un plan de sécurité.

2. Assemblez un cercle de sécurité

Après une longue relation comme celle-ci, vous pouvez vous sentir très loin de votre famille et de vos amis. Faites le premier pas et essayez de reconstruire, autant que possible, ce réseau de support. Ce faisant, vous pourriez rencontrer un certain ressentiment; cependant, si vous êtes honnête, la plupart vous soutiendront.

3. Demandez de l’aide

Dans ces moments, comme dans tous ceux que l’on peut considérer comme délicats ou critiques, avoir un bon système de soutien est essentiel. Les personnes qui bougent quand elles sentent que nous en avons besoin peuvent faire la différence entre la chute ou l’évolution personnelle. Demander de l’aide est essentiel.

ami en soutenant un autre

4. Continuez, malgré des sentiments mitigés

Lorsque vous quittez un partenaire que vous n’aimez pas et même que vous craignez, un sentiment de bonheur et de tranquillité vous envahit. Cependant, il s’agira toujours de situations douloureuses. Des personnes du milieu qui n’ont pas vécu votre réalité, oseront commenter vos attitudes et votre décision.

Peut-être que de nombreux amis se “positionneront” à vos côtés. De plus, ce n’est pas parce que vous ne voulez pas avoir un mauvais partenaire que vous ne voulez pas en trouver un bientôt avec qui être intime, ce qui pourrait vous faire sauter le pas.

Même si nous voulions mettre fin à la relation, la fin peut nous donner un sentiment de vide. Tous ces processus sont normaux, vous devez donc les normaliser et les accepter.

N’oubliez pas que vous avez pris la décision la plus courageuse et la plus mûre de votre vie, dont vous serez toujours reconnaissant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment gérer les personnes contrôlantes ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment gérer les personnes contrôlantes ?

Lorsque les autres essaient de vous contraindre ou de vous diriger, vous devez vous affirmer. Comment gérer les personnes contrôlantes ?



  • Arocena, F. A. L., & Ceballos, J. C. M. (2017). Dependencia emocional, consciencia del presente y estilos de comunicación en situaciones de conflicto con la pareja. Enseñanza e investigación en psicología22(1), 66-75.
  • Cueva Soto, F. L., & Galvez Alvarez, E. G. (2021). Dependencia emocional y violencia de pareja en mujeres de18 a 60 años de edad: Una revisión sistemática en el periodo de 2010–2020.
  • Lambart Schmidt, A., & López López, M. J. (2017). La Triada Oscura de la Personalidad y tácticas de retención de pareja. Apuntes de Psicología, 35 (2), 105-116.
  • Meneses, F. J., & Herrera, A. (2019). Analizando la violencia en las relaciones de pareja: El efecto de la violencia psicológica y las conductas controladoras en la violencia física y sexual. Revista Némesis, (15), 125-146.
  • Ramos, G. E. H., Muñoz, J. V. I., Ponce, V. M. V., & Cataño, C. R. (2020). Dependencia emocional y su relación con la violencia en parejas. Una aproximación descriptiva a la revisión de literatura. Desafíos11(2), e211-e211.
  • Rey-Anacona, C. A. (2009). Maltrato de tipo físico, psicológico, emocional, sexual y económico en el noviazgo: un estudio exploratorio. Acta colombiana de psicología12(2), 27-36.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.