Comment repérer la tromperie des consommateurs ?

02 mai, 2021
Saviez-vous que la tromperie des consommateurs est présente dans de nombreux messages publicitaires ? Ils nous incitent à acheter des produits et services qui soi-disant nous offrent un grand nombre d'avantages ou de privilèges, lesquels, à long terme, n'en sont pas tellement. Nous en parlons ici.

La publicité et le commerce sont des domaines dans lesquels des mécanismes sont  fréquemment mis en place pour inciter les gens à acheter. Parfois, ces mécanismes s’appuient sur la confusion ou le manque d’informations pour vendre plus. Ce sont clairement des formes de tromperie des consommateurs.

La loi interdit les pratiques publicitaires trompeuses dans la plupart des pays. Néanmoins, de nombreux annonceurs et commerçants parviennent à  ne pas être aussi transparents qu’ils le devraient sans pour autant enfreindre la loi.

Il existe des moyens de mettre en œuvre la tromperie des consommateurs si subtils qu’ils passent inaperçus. Chacun de nous doit en être conscient afin d’éviter d’être manipulé et faire des achats inutiles et onéreux. Certaines de ces déceptions sont les suivantes.

“Un peu d’argent, vous savez ce que l’argent peut acheter ; beaucoup d’argent, vous savez ce que l’argent ne peut pas acheter.”

Archie Randolph Ammons

Subir les tromperies des consommateurs.

L’omission d’informations, l’une des formes de tromperie des consommateurs

D’une manière ou d’une autre, toute tromperie des consommateurs est fondée sur l’omission délibérée d’informations. Cependant, dans certains cas, il s’agit d’un point fondamental dans la publicité d’un produit.

Le plus étonnant est que cette stratégie requiert souvent de fournir une grande quantité d’informations. Les promotions dans lesquelles les titulaires de carte de crédit sont invités à des événements pour gagner des vacances sont un exemple.

Lors de la réunion, ils reçoivent une mine d’informations sur les avantages du prix à gagner, sur les multiples destinations qu’il couvre, les hôtels, etc. Ce qu’on ne leur dit pas, c’est que de telles vacances ont lieu pendant les pires moments de l’année, à un certain endroit et avec un certain nombre de compagnons.

Des dépenses incitatives

Il s’agit ici de diminuer la quantité ou la qualité d’un service ou produit sans préavis ou notification directe à ceux qui bénéficient du produit ou service en question. D’une manière ou d’une autre, ce qui finit par être vendu est différent de ce qui était habituellement offert.

Les cartes de crédit qui offrent des avantages tels que la gratuité pour certains services ou l’accumulation de points tant que la carte est utilisée en sont un exemple. Progressivement, les bénéfices s’avèrent parfois peu intéressantes par rapport aux obligations qu’ils engendrent.

Dissimulation des restrictions et conditions, une autre forme de tromperie des consommateurs

C’est l’un des mécanismes les plus utilisés pour tromper les consommateurs. Il consiste à offrir des avantages importants en échange de la souscription à un service ou de l’achat d’un produit. Plus tard, on découvre que les bénéfices sont limités et que les conditions sont très restrictives.

Certains services de télévision en ligne ou par câble en sont des exemples. Ils offrent six mois de service gratuit, mais pour y accéder, il faut signer un contrat qui nous oblige à maintenir le paiement pendant deux ans ou plus, souvent à un coût élevé. Les vendeurs récupèrent ainsi l’argent qu’ils ont cessé de recevoir avec l’offre initiale.

Quand les consommateurs sont trompés.

Les imperfections

Il s’agit d’un canular de consommation typique des sites dédiés exclusivement aux “bonnes affaires”. Les produits sont proposés à des prix très attractifs pour les consommateurs. Mais il n’est pas signalé en temps opportun qu’ils présentent des imperfections ou qu’ils ont déjà été utilisés.

Souvent, ces imperfections ne deviennent perceptibles qu’avec le temps. Cela arrive, par exemple, avec les appareils électroniques reconditionnés qui semblent comme neufs, mais qui ne le sont évidemment pas. Ou encore avec des vêtements mal confectionnés.

Le cadeau gratuit, un canular pour les consommateurs

Ne soyez pas naïf. Rien de ce que le commerce offre n’est gratuit. Ce serait absurde, car la logique de toute entreprise privée est d’obtenir des bénéfices. Il est important de garder cela à l’esprit.

Certes, il nous arrive parfois de recevoir un “échantillon gratuit” sans que l’on nous demande quoi que ce soit en retour. Cependant, le coût de tous ces “échantillons gratuits” a déjà été ajouté au produit faisant l’objet de la promotion. Cela veut dire que ce même produit pourrait être acheté à un prix inférieur sans ce type de publicité.

Tous ces moyens de tromper les consommateurs sont souvent négligés. Le shopping ne se fait plus comme avant. Autrefois, nous achetions seulement ce dont nous avions besoin. Maintenant, c’est devenu toute une expérience. Pour cette raison, il faut faire attention à ne pas être victime de manipulation.

Guillén, I. (2012). La protección de los consumidores contra el engaño y la falta de Información. El Foro, (12), 32-45.