Comment reconnaître une relation dévorante

· 3 octobre 2018

Un journaliste influent de la société américaine, Walter Winchell, avait une maxime : « jamais au-dessus de toi, jamais au-dessous de toi, toujours à tes côtés ». Cela semble logique, mais il n’en est pas toujours ainsi. En effet, il existe, dans une relation dévorante, une asymétrie claire dans la dynamique relationnelle. 

Il est normal de passer chaque jour un certain temps avec le conjoint ou même de penser à lui. Mais il n’est pas si sain est d’envahir l’espace personnel de l’autre et de ne presque pas disposer de vie personnelle en raison des exigences constantes qui se produisent dans ce type de relations.

Certaines personnes ne se rendent cependant pas compte qu’elles sont plongées dans une relation dévorante car elles considèrent comme normaux certains comportements. Pour elles, la perte d’intimité et d’individualité est associée à l’amour ressenti pour l’autre. Pour cette raison, nous indiquerons ci-près certains signes qui avertissent à ce sujet.

Perte d’autonomie

Selon Eliana Heresi, docteur et universitaire de la faculté de psychologie UDP, le premier signe qui nous amène à reconnaître une relation dévorante est la perte d’autonomie. Ceci peut s’avérer normal dans la phase initiale de la relation. Mais une fois la phase d’engouement surmontée, il est normal de quitter cet isolement.

relation dévorante

Si un couple ne dépasse pas cette phase, il commence à fermer ses frontières et finit par s’isoler du reste. Ceux qui sont impliqués ne le perçoivent en principe pas. Ils constatent néanmoins tôt ou tard un certain isolement social et la détérioration de leurs relations individuelles.

Heresi affirme par ailleurs qu’une personne a besoin d’un certain degré d’individualité au sein du couple. En d’autres termes, elle doit maintenir ses relations sociales et ses liens dans divers domaines. L’individu devient plus propice aux abus et reçoit moins d’informations de l’environnement si se perd. C’est ainsi que naissent la jalousie, les conflits avec les tiers et la diminution des relations sociales et familiales.

Relation asymétrique

Un autre des aspects les plus frappants sur lequel nous devons nous fixer pour identifier une relation dévorante est l’asymétrie. L’existence d’un rôle dominant pour l’un des membres du couple ou des deux, en fonction de la situation, empêche le développement personnel et favorise des situations de dépendance, de manipulation ou d’abus. Un exemple d’asymétrie serait le besoin d’approbation et de confirmation de l’autre afin que la vie ait du sens.