Comment l’exercice physique nous aide-t-il à surmonter une addiction ?

· 13 septembre 2018

Il est bien connu que l’exercice physique a beaucoup de bénéfices pour la santé, aussi bien physique que mentale. Il sert aussi de point d’appui pour surmonter de nombreux problèmes, même ceux concernant une addiction. Et il ne s’agit pas d’une hypothèse ou d’un fait observé: les recherches l’ont démontré.

La majorité des traitements pour l’addiction impliquent un type de psychothérapie ou d’assistance. Ils cherchent à aider la personne dépendante à découvrir pourquoi elle continue à agir de la sorte alors que des problèmes en découlent clairement. Et ils apportent aussi des méthodes plus efficaces pour gérer les sentiments qui se cachent derrière les comportements addictifs.

Cependant, même si ces types de traitement sont utiles pour de nombreuses personnes souffrant d’addictioncertaines sentent qu’elles ont besoin d’une approche qui les aide au niveau physique et pas seulement sur le plan mental ou émotionnel. Car oui, beaucoup de gens trouvent que l’exercice physique aide à contrôler les envies irrésistibles.

Avec les années, l’exercice a été reconnu comme un outil d’aide personnelle pour les personnes qui ont souffert ou souffrent d’addiction. Il sert de point de soutien pour la récupération. Cependant, il y a quelques années, nous ne connaissions pas la valeur de ce soutien. Voyons donc dès à présent comment l’exercice physique aide à surmonter une addiction.

L’exercice physique aide à surmonter une addiction

Lorsqu’une personne essaye de surmonter une addiction, son corps et son esprit désirent par-dessus tout cette substance qui produit des endorphines dans le cerveau et donne la sensation d’être drogué. Si nous ajoutons à cela le stress de la vie quotidienne et les envies, le mélange peut atteindre des niveaux insupportables.

L’exercice vigoureux libère aussi des endorphines, ce qui vous permet de ressentir la même sensation d’euphorie accompagnant un produit chimique ou une chose à laquelle vous êtes accro.

exercice physique

Même s’ils peuvent être moins intenses que ceux qui sont ressentis avec les drogues, l’alcool ou toute autre chose, les effets du sport peuvent être agréables sur le plan physique et mental. En fait, une étude avec des patients qui ont reçu un traitement à la suite d’un abus de substances a démontré que l’exercice physique peut conduire à une sensation de réussite et à une plus grande confiance.

Par ailleurs, il est normal qu’une personne se sente anxieuse ou déprimée lorsqu’elle ressent les effets du syndrome d’abstinence mais l’exercice peut permettre de vivre une vie saine et sans addictions. Ainsi, il a été démontré que le sport :

  • Réduit les envies et la consommation de substance
  • Diminue l’efficacité des drogues
  • Restaure les cellules cérébrales endommagées par l’abus de drogues
  • Produit des « récompenses neurologiques » et fait augmenter l’estime de soi
  • Réduit l’anxiété et le stress
  • Offre une meilleure qualité de sommeil
  • Améliore la pensée et développe un point de vue positif
  • Comble un vide en offrant une structure et une routine
  • Sert comme mécanisme d’affrontement constructif

L’exercice physique aide à surmonter une addiction grâce au grand nombre de bénéfices qu’il produit sur le plan physique et émotionnel.

Pourquoi l’exercice physique aide-t-il à surmonter une addiction ?

Le fait que l’exercice physique ait un effet aussi significatif sur le corps et l’esprit d’une personne souffrant d’une addiction est lié aux bénéfices qu’il apporte. Il nous aide à perdre du poids, à avoir plus d’énergie et de force musculaire, améliore la circulation, l’image de soi et l’humeur, réduit la dépression et l’anxiété et augmente l’acuité mentale, entre autres bénéfices.

Une étude publiée par le Scandinavian Journal of Public Health appuie cette idée. Selon les chercheurs, les personnes qui intègrent de l’exercice physique dans leurs programmes de désintoxication ont noté qu’ils prenaient moins de médicaments et que leur qualité de vie augmentait. Les participants ont aussi révélé qu’ils se sentaient plus énergiques, pouvaient mieux respirer et avaient une meilleure image de leur apparence.

Exercice pour faire face à l’abstinence

L’abstinence est une expérience désagréable qui se produit quand la consommation d’une substance addictive (alcool, drogues) ou un comportement addictif (jeu, sexe compulsif, manger excessivement) s’interrompt.

Les symptômes d’abstinence varient en intensité. Ils dépendent de l’individu et de l’addiction. Cependant, l’envie de la substance ou du comportement est commune à tous les syndromes d’abstinenceTout comme la sensation de soulagement qui se produit quand on consomme une substance ou lorsque le comportement que l’on essaye d’annuler se répète.

l'exercice physique aide à lutter contre le syndrome d'abstinence

Voici les symptômes qui se retrouvent habituellement au moment de l’abstinence :

  • Sentiments de dépression, de désespoir, d’anxiété
  • Léthargie
  • Irritabilité, colère
  • Problèmes de digestion
  • Symptômes du système nerveux : transpiration, bouche sèche, maux de tête, tension musculaire

Il a été prouvé que l’exercice physique réduit le stress, l’anxiété et la dépression. Etant donné qu’il s’agit des principaux symptômes de l’abstinence, les experts suggèrent de plus en plus que le sport peut les soulager.

L’exercice physique aide à surmonter une addiction et, par ailleurs, soulage les symptômes d’abstinence.