Comment gérer une rupture de couple ?

Parfois l'amour s'estompe. D'autres fois la trahison ou la déception amère se produisent. Dans la plupart des cas, même lorsque l'amour existe, on est conscient qu'il vaut mieux quitter la relation : pour la santé, pour l'intégrité et pour le bien des deux.
Comment gérer une rupture de couple ?

Dernière mise à jour : 02 septembre, 2022

Faire face à une rupture n’est jamais facile, personne ne nous a appris à le faire, cependant, la gérer au mieux nous permettra d’avancer avec plus de dignité.

Admettons-le, dans toute relation, les conflits, les différences et les malentendus sont inévitables. Celles-ci découlent des incompatibilités et des incohérences entre le monde intérieur de ses membres lorsque les idées créées sur l’autre et la relation ne coïncident pas. Une réalité qui peut conduire, on le sait déjà, à une rupture.

Cependant, un conflit ne conduit pas nécessairement à une séparation. Le conflit peut se produire à un niveau adaptatif et être géré de manière appropriée. En fait, la plupart d’entre nous auront vécu ces moments où, après un problème ou un désaccord avec le couple, nous avons pu le surmonter de la meilleure façon pour grandir et renforcer le lien.

“Je pensais que l’amour durerait pour toujours. J’avais tort.”

-WH Auden-

Cependant, dans certains cas, il n’y a pas de place pour la réconciliation, ni d’accord ni de projet d’avenir. Rompre ce lien émotionnel est souvent l’une des réalités les plus dévastatrices que nous puissions vivre.

Ainsi, comme nous l’explique par exemple une étude réalisée à l’Université de Denver et publiée dans le Journal of Family Psychology, quitter notre engagement envers quelqu’un génère toujours une angoisse psychologique, une dimension souvent très compliquée à gérer.

Femme triste pensant à une rupture

La rupture d’un couple

Lorsque les couples ne partagent pas leur projet de vie, il est probable qu’une fois l’engouement initial passé, ils auront des difficultés à continuer. Nous savons que traverser une rupture peut être l’une des expériences les plus douloureuses à affronter. Quelque chose qui a été possédé et valorisé est perdu, un espace partagé est laissé derrière, un projet déjà tronqué et un héritage de souvenirs qu’il faut gérer au mieux.

Une fois la relation terminée, il est nécessaire de redéfinir les aspects fondamentaux. C’est quelque chose que tout le monde ne fait pas correctement, car notre cerveau, nos émotions et nos pensées sont toujours ancrés à cette personne. C’est comme un flux d’énergie négative qui nous submerge et nous submerge, une avalanche de souvenirs et d’habitudes passées dont on ne sait pas trop comment se débarrasser.

La confusion et l’incertitude nous empêchent souvent de nous concentrer sur ce qui est le plus important : nous-mêmes. Nous savons que la vie continue, mais supposer que nous le ferons sans l’autre est une transe difficile et complexe.

Et maintenant quoi ?

Après la rupture d’un couple, ce qui est attendu et recommandé, c’est d’entamer le processus de deuil. Passer par ces étapes est une tâche essentielle pour accepter la réalité, retrouver l’espoir et réorganiser sa vie personnelle et/ou familiale.

Femme célibataire face à une rupture

Le deuil, rappelons-le, est ce processus psychologique qui nous permet de nous adapter aux pertes. Parfois, cela peut commencer avant même la séparation physique en raison d’un fait plus qu’évident : on n’a plus le soutien de l’autre et il perd son idéalisation. C’est-à-dire que souvent et avant la rupture du couple, nous sommes déjà nombreux à tisser le manteau de deuil pour assumer quelque chose d’essentiel : que nous ne sommes plus aimés.

D’autre part, comme le révèle une étude réalisée par les psychologues David Sbarra et Jessica Borelli et publiée dans le Journal of Marital and Family Therapy, étant capable de façonner un deuil, génère un bénéfice psychologique et émotionnel élevé. Cela nous aide à définir notre concept de soi, à “réunir nos parties brisées”, pour ainsi dire. 

Chacun, en son temps et à sa manière, saura s’adapter à la situation, reconstruire l’expérience et aller de l’avant, parvenant à surmonter la rupture.

Pour la plupart, le deuil est un processus complexe, mais pour certains, il est extrêmement difficile. Il y a des gens qui sont incapables de s’adapter à la nouvelle situation et qui restent piégés dans la douleur et la colère, s’efforçant d’éliminer l’autre de leur vie jour après jour sans pouvoir rien faire d’autre. Si le chagrin se fige, la séparation devient destructrice, stagnante et prolongée.

Les coûts de ces dernières réalités peuvent être immenses.

Quelques idées pour surmonter la rupture d’un couple

Comment surmonter la fin d’une relation ? Ce n’est pas facile, mais cela peut être fait. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider.

Assumer la rupture au plus vite

Assumez, acceptez, intégrez ce qui s’est passé sans rancune, colère ou blocage. De cette façon, les émotions seront moins intenses et supportables au quotidien pour vous permettre de créer de nouvelles routines. Il est essentiel de clore ce chapitre, de rétablir les attentes placées dans la relation précédente, de donner du sens à ce qui a été vécu et de réajuster ce que nous attendons.

Ne restez jamais coincé dans le passé. La recherche obsessionnelle de «raisons secrètes possibles» pour que l’autre mette fin à la relation ou s’accroche à ce qui était autrefois, peut prolonger et rendre le processus difficile.

Et, bien sûr, vous n’êtes pas obligé de commencer une nouvelle relation sans surmonter le deuil. Cela le rendra plus complexe, apportant tout ce qui n’est pas résolu de la relation passée au nouveau partenaire.

Dispute causée par une rupture de couple

Rechercher une séparation constructive

La façon dont vous gérez la rupture déterminera l’impact sur les personnes impliquées, surtout s’il y a des enfants. Il est important d’assumer votre responsabilité et votre rôle dans cette nouvelle étape, de manifester et d’exprimer la douleur, d’établir des limites claires et d’empêcher les tiers d’intervenir.

Vous arrêtez d’être un couple, mais pas des parents. S’il y a des enfants, avec la rupture le couple est perdu, mais tous deux continuent d’être parents et doivent respecter ces fonctions, tant dans leur cas que dans celui de l’autre. De même, les enfants ne devraient pas être impliqués dans le conflit, car il cause des dommages profonds et permanents.

La séparation destructive doit toujours être évitée. Il est important de mettre de côté le désir de gagner et de chercher le blâme.

Vivre chaque étape

Même si nous le voulons, nous ne pourrons pas retrouver la stabilité et le bonheur du jour au lendemain. La souffrance, le sentiment de vide, la douleur et les pleurs sont des réalités essentielles pour surmonter ce qui s’est passé. Il est important de vivre chaque phase du deuil, d’exprimer les émotions ressenties et de les laisser suivre leur cours, de ne pas forcer le “rien ne se passe” ou le “je m’en fous” alors que la plaie est encore ouverte.

Bien qu’il soit important d’accueillir la douleur comme on dit, il est interdit de s’y installer à vie. Une fois le moment venu, il faut récupérer et réinventer de nouvelles routines. Il faut essayer de profiter de la situation. En fait, cela peut être l’occasion de reprendre ou de commencer des activités valorisantes qui étaient difficiles à faire avec l’ex.

C’est un bon moment pour se consacrer à soi, prendre soin de soi et se chouchouter avec ce qu’on aime. Il est essentiel de prendre soin de l’estime de soi.

Ne soyez pas tenté de revenir en arrière

La situation après la rupture d’un couple est douloureuse et peut nous amener à reprendre désespérément la relation, même si ce n’est pas l’option la plus favorable. Étant un moment de vulnérabilité, il vaut mieux attendre pour prendre des décisions permanentes jusqu’à ce qu’il y ait une plus grande stabilité.

Cherchez du soutien. Il peut être pratique et nécessaire de rechercher une aide professionnelle par le biais d’une thérapie ou d’une médiation familiale. Aussi, rapprochez-vous de vos proches, de vos amis, des personnes pertinentes qui veulent toujours le meilleur pour vous et qui savent vous aider.

Enfin, apprenez de cette nouvelle étape. Bien que la peur de la solitude soit très courante et partagée dans ces moments après une rupture, c’est une expérience qui s’accompagne d’apprentissage et de croissance personnelle.

Avancez donc, sans angoisse, traversez cette nouvelle étape vitale avec confiance, en retrouvant l’amour de soi et l’espoir d’un avenir plus fort, selon vos rêves et vos envies.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment apprendre à être seul après une rupture
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment apprendre à être seul après une rupture

Une rupture peut vous faire vous sentir vulnérable, infructueux et craintif. Mais pour aimer à nouveau, il faut apprendre à être seul.