Comment enseigner aux enfants à être reconnaissants ?

25 novembre 2019
Enseigner aux enfants à être reconnaissants est une tâche de longue haleine. Il s'agit d'accompagner leur développement biologique pour qu'ils profitent de cette vertu merveilleuse.

Enseigner aux enfants à être reconnaissants va au-delà de les habituer à dire « merci ». Leur inculquer un sens de la reconnaissance est quelque chose de complètement différent. La reconnaissance va au-delà des bonnes manières. C’est une mentalité, un trait et un style de vie.

La gratitude est ainsi une valeur que tout enfant devrait apprendre pour être capable de reconnaître ce que les autres font pour lui. Être reconnaissant est une caractéristique personnelle importante à l’instar d’autres valeurs telles que la générosité et la bienveillance. Un enfant reconnaissant est moins égoïste. C’est une attitude qui le rendra plus heureux sur le long terme et qui lui offrira une meilleure place dans l’interaction sociale.

« La gratitude est un signe des âmes nobles ».

-Aesop-

Un enfant tient un coeur avec la main

Quelque clés pour enseigner aux enfants à être reconnaissants

Des centaines d’études s’accordent à dire que pratiquer la reconnaissance apporte plusieurs bénéfices. En effet, être reconnaissant :

  • Prédispose aux émotions positives
  • Réduit le risque de dépression
  • Augmente la satisfaction qui découle des relations
  • Augmente la capacité de récupération face à des évènements stressants de la vie

Il ne fait aucun doute que le fait d’enseigner aux enfants à pratiquer la reconnaissance est un énorme cadeau pour eux mais également pour leur entourage. Dans la suite de cet article, nous vous présenterons quelques stratégies pour enseigner aux enfants à être reconnaissants.

1. Donner l’exemple

Les parents et autres adultes de référence sont le premier modèle en matière de comportement pour les enfants. Si ces derniers voient leurs parents agir de manière généreuse, profiter des bonnes choses qui leur arrivent -aussi petites soient-elles- et les valoriser, ils voudront suivre leur exemple.

Si, au contraire, les enfants voient que leurs parents et autres adultes se plaignent en permanence de tout, sont grossiers et toujours insatisfaits, il sera très difficile qu’ils comprennent ce que signifie le fait d’être et de se sentir reconnaissant.

2. Enseigner aux enfants à être reconnaissants : les aider à comprendre que les autres ont aussi des besoins

Il est normal que les jeunes enfants soient égoïstes et égocentriquesIl est difficile de leur expliquer que le monde est grand et qu’il ne tourne pas autour de leurs désirs. Biologiquement, ils abandonneront peu à peu cette conception. Et nous pouvons les y aider !

Nous devons les aider à voir que nous avons tous des désirs et que très souvent, ceux-ci sont en quelque sorte contraires ou peu compatibles. Ainsi, ne pas pouvoir les satisfaire peut entraîner une grande frustration, déplaçant notre attention de ce que nous possédons et nous concentrant ainsi sur ce qu’il nous manque.

3. Leur enseigner à partager

Un enfant qui apprend à partager apprend également à valoriser ce qu’il possède, que ce soit le matériel ou bien les personnes sur lesquelles il peut compter. Partager implique d’apprendre à être considéré par les autres et à élargir son horizon.

4. Enseigner aux enfants à être reconnaissants : souligner l’importance de dire « merci »

Dans la mission de l’enseignement de la reconnaissance aux enfants, nous voulons souligner une chose : dire merci ne doit pas seulement être la mécanique que les enfants doivent apprendre à dire quand ils reçoivent quelque chose. Au début, certes, ce n’est qu’un mot pour eux. Ils doivent néanmoins apprendre peu à peu sa signification réelle. L’habitude de dire merci les aidera progressivement à se demander pourquoi ils se sentent réellement reconnaissants.

5. Remercier les enfants quand ils font quelque chose de bien

Lorsque les enfants font quelque chose de bien, il faut les remercier, leur montre de la gratitude, de la même manière qu’on attend d’eux qu’ils se montrent reconnaissants envers les autres. Cela fait partie de l’exemple qu’il faut s’efforcer de leur donner.

Ainsi, les enfants découvriront qu’ils sont importants et qu’il y a des choses simples qui font plaisir aux autres et qu’ils les rendent heureux. En outre, ils voudront découvrir quelles sont ces choses chez les autres.

6. Enseigner aux enfants à être reconnaissants : évoquer les choses pour lesquelles on remercie

Il est bon de demander à l’enfant qu’il exprime la raison de sa reconnaissance, sans le disputer parce qu’il ne valorise pas quelque chose. Ainsi, on peut mieux connaître l’enfant et découvrir les points de sa façon d’être à renforcer pour qu’il consolide la reconnaissance.

Les adultes doivent également expliquer aux enfants les choses pour lesquelles ils se sentent reconnaissants. Ainsi, ceux-ci peuvent élargir leur vision du monde et démarrer un dialogue qui les aide à valoriser les bonnes choses qui surviennent dans leur vie.

Un père ayant à coeur d'apprendre aux enfants à être reconnaissants

De l’importance d’être reconnaissant

Tel que nous l’avons mentionné, le fait d’enseigner aux enfants à être reconnaissants présente de nombreux avantages. Le problème, c’est que la reconnaissance ne survient pas toujours naturellement.

Les aspects négatifs dans nos vies, tels que les déceptions, le ressentiment et les peurs occupent parfois plus notre attention que les aspects positifs. Cela nous mène à la non-acceptation de la reconnaissance comme un trait propre à notre personnalité. Mais Robert Emmons, un expert reconnu en gratitude, affirme que développer délibérément une perspective reconnaissante nous aide à améliorer notre niveau de satisfaction vitale.

Il faudra également inculquer aux enfants que de nombreuses bonnes choses sont des « cadeaux » que nous avons eu la chance de recevoir. En faisant de la reconnaissance une habitude, nous pouvons parvenir à changer le ton émotionnel de notre vie et à créer un plus grand espace pour la joie et la connexion avec les autres.

 

Reklau, M (2019). El poder  de la gratiud.